Fil info
23:29 Pouvez vous me dire le jour où il y a le marché à BOUSSAC VILLE MERCI merci
23:28La une du Samedi 22 Juillet 2017 https://t.co/hsfutAvKEH
21:12Comparution immédiate : Hier, en fin d’après-midi, sont passés en comparution immédiate un homme de 34 ans et son... https://t.co/aPKYsTnnBA
21:10L’Adapei 23 a toujours été dans la dynamique de formation et de professionnalisation continue des ouvriers... https://t.co/bKHbi1k8F3
21:09L'Echo https://t.co/AuwXczywCi
19:08L'Echo https://t.co/my1dyEf7v9
18:38L'Echo https://t.co/Z9syPJi7IT
18:37L'Echo https://t.co/zGX0r4EzEx
18:25PEPS23 : Une cinquantaine d’adhérents était réunie dernièrement pour l’assemblée générale de l’association.... https://t.co/MgTQXvxhVw
18:23L'Echo https://t.co/v78a1mvFjW
18:21Dans le cadre de l’Opération Interministérielle Vacances 2017, le centre de vacances de la RATP logé dans le... https://t.co/a22qc8LIRa
18:18L'Echo https://t.co/9zYhK5dm6t
17:16RT : Villeroy débloqué pour le week-end car les camions ne roulent pas…. On revient en force. Reposez vous. GM&S. https://t.co/f59aaideCO
16:20L'Echo https://t.co/PIAt84wAqz
16:18L'Echo https://t.co/pwZTsNX4MW
16:13L'Echo https://t.co/yvjiZfBASJ
16:12L'Echo https://t.co/vpiGWbmPqf
15:56L'Echo https://t.co/6XKpvLgkDx
12:37RT : : La tente Quechua symbole de la lutte des GM&S... Les salariés entament le 4e jour de blocage du site Rena… https://t.co/Cb1z00BIeu
12:36RT : Corrèze : Les buralistes en colère : 15 radars automatiques bâchés -> https://t.co/OwL6iu1wWa
10:59L'Echo https://t.co/DwKm1usA00
09:15Dans notre édition aujourd'hui : - Social : Faire avec l'AVEC ne sera pas évident pour la culture en Limousin. -... https://t.co/d6w26HCvoJ

A la croisée des chemins et de l’occitan

Balade

Courbefy, Les loges, Chastaing... ce sont autant de lieux-dits haut-viennois qui doivent leur nom à la langue occitane.
Et n’allez pas croire que ces appelations sont le fruit du hasard : elles sont très souvent liées aux reliefs ou aux arbres en présence sur les terres.
En partant de cet acquis, on com-prend mieux l’intérêt de la balade que nous effectuons avec l’office de tourisme de Limoges et Jean-François Vignaud, conteur et occitaniste : «nous allons faire une approche de la toponymie» confie-t-il, après avoir souligné que «même si les marques de l’urbanisme se font largement sentir au-delà du centre-ville de Limoges, il n’en reste pas moins un paysage rural, dont les nombreux noms de lieux-dits ont une explication rationnelle».
Nous nous en rendons compte rapidement : le top départ de cette balade contée est donné à l’église Saint-Christophe de Beaune-les-Mines, soit aux portes de Limoges, pour ensuite aller vers le village du Goupilloux, situé à environ trois kilomètres. Et si la présence non loin des lieux d’un cen-tre de recyclage atteste inéluctablement de l’urbanisation, les marqueurs de la ruralité prennent progressivement le dessus.

L’empreinte des végétaux

Jean-François Vignaud commence par s’attarder sur les arbres, sur le côté : ce sont des hêtres, «représentatifs du paysage des monts d’Ambazac» affirme-t-il. Et en occitan, hêtre se dit «fau» : cela a ainsi donné des noms de lieux-dits tel La Fayol, ou La Faye.
Il en va de même un peu plus loin lorsque nous voyons des fougères, «très présentes sur nos terres acides» comme le rappelle le conteur.   Nombreux sont les lieux-dits qui se nomment «Faugeras» notamment, et cela désigne des terres colonisées par les fougères.
Il est donc intéressant de constater que les noms de lieux-dits s’inspirent généralement des végétaux. Mais il n’empêche que certaines espèces ont moins bonne réputation que d’autres : «Prenez le saule par exemple : il était généralement synonyme de bas-fonds, et était donc mal vu, ce qui fait que peu de noms de lieux-dits dérivent de cet arbre» explique Jean-François Vignaud.

Toponymie et datation

Il va de soi que ces noms s’installent sur des milliers d’années. Par exemple, si les sapins ont largement pris leurs quartiers sur les monts d’Ambazac, ils n’ont été plantés en masse que depuis le 20e siècle environ, ce qui fait qu’ils n’ont pas marqué la nomenclature des lieux-dits.
Dernière «info» de Jean-François Vignaud : il faut savoir que les noms de lieux-dits ayant un article (le/la) sont postérieurs à l’an 1000.
Grâce à ces éléments, vous pourrez dorénavant vous interroger sur l’origine des noms de lieux-dits, ou même de bourgs ou de hameaux que vous croiserez sur votre route !

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.