Fil info
07:57# # - -Vienne : LO, le camp des travailleurs... toujours -> https://t.co/Mow1BrQjOq
07:55Région : Pour une meilleure prise en charge des personnes âgées -> https://t.co/71261YTkIZ
07:53Région : Gérard Vandebroucke; une idée certaine de l’intérêt public -> https://t.co/C3WlEXELUP
07:50Région : Ian Brossat: les Européennes, un enjeu de proximité -> https://t.co/k9t4XVAG7O
19:45Indre : Les Gilets jaunes ont convergé vers Le Blanc, samedi -> https://t.co/bfiI9kPhuJ
19:42Indre : Le Racc a tenu une mi-temps -> https://t.co/e0v3QT3nb0
19:38Indre : Déols élimine Le Poinçonnet -> https://t.co/7tbb3lRMVx
19:18Sarlat-la-Canéda : Sarlat « Jaune » de monde -> https://t.co/COjSLlHXwY
19:14Dordogne : Démonstration de force pour Beynac -> https://t.co/eTd39JRnkf
18:53 Qui c'est qui a dit déjà sur une radio : "ferme ta gueule... Ferme ta gueule". On dédie ces mots à Valls
18:52RT : Ça vient donner des leçons sur l’antisémitisme mais ça manifeste avec l’extrême droite en Espagne. Honte à vous… https://t.co/7IfSLQYbA5
18:52RT : Je souhaite que la colère sociale s'exprime dans les urnes à l'occasion des élections européennes. sur… https://t.co/gbJfKNMXjg
18:51RT : Corrèze : Le syndicat CGT en progression dans la Fonction Publique -> https://t.co/00ty93koSo
18:38Périgueux : Les jeunes sapeurs-pompiers récompensés de leur engagement -> https://t.co/zYXMJsV5Tl
18:28Sarlat-la-Canéda : Les travaux du futur pôle culturel reprennent -> https://t.co/wyRlS6efVQ
17:54Corrèze : Le syndicat CGT en progression dans la Fonction Publique -> https://t.co/00ty93koSo
17:49Chameyrat : L’Agglo touchez pas à notre eau ! -> https://t.co/z0VQpuql6b
13:35Egletons : Un forum détecteur de profils | L'Echo https://t.co/RBvrrgS8xu via
13:31Corrèze : Surendettement : la précarité au cœur des dossiers | L'Echo https://t.co/ZZ7h4gSQOl via
13:29Tulle : Le téléfilm « Meurtre en Corrèze » recherche des figurants | L'Echo https://t.co/88Vf1RrDTa via
09:51À méditer par tous ceux prompts à dénigrer, critiquer voir insulter et grands adeptes de surtout ne pas s’engager d… https://t.co/Nze61oo9zW

Département : vers une coupe franche dans les subventions aux associations culturelles ?

Conseil départemental

La commission permanente du Conseil départemental de la Corrèze se réunit ce vendredi pour voter la nouvelle enveloppe des subventions aux associations culturelles.

Les élus de l'opposition ont regardé de près les tableaux  répertoriant les demandes des associations et structures à vocation culturelle répartis sur les cinq territoires (à vocation économique) nouvellement créés par la collectivité : bassin de Brive, bassin de Tulle, de Vézère-Auvézère et Vallée de la Dordogne. «Il y a un gros, gros, gros souci sur l’action culturelle du Conseil départemental. La culture est sacrifiée alors qu’elle avait été annoncée comme sanctuarisée» constate Bernard Combes.
L’actuelle majorité avait annoncé des actions culturelles de territoires  «ambitieuses, favorisant la proximité et l’équité territoriale» rappelle Annick Annick Taysse, élue sur le canton de Tulle. L’élue qui critique le classement des  associations dites à caractère départemental ou pas, mais surtout le contenu des cinq enveloppes  des subventions allouées aux cinq territoires : «Selon que l’on est né ou pas né sous la bonne étoile, on gère la misère ou on répartit des subventions qui peuvent permettre aux associations du territoire  de vivre».
Selon les élus, le bassin de Tulle ne serait pas placé sous une bonne étoile. Ils ont dénombré seize associations touchées par une baisse située entre 33 et 45%, 12 de 50% et 10 associations pour qui la baisse  serait de 86%. Le Festival Autour du 1er mai et la Cour des arts en font partie.
Les élus ont décidé de ne pas avaliser ces choix de répartition des 67.850 euros échus au bassin de Tulle. L’opposition craint des effets délétères sur la vie de certaines structures comme la FAL 19 et le Bottom théâtre. Les petits festivals comme  ô les Chœurs ou Kind of Belou à Treignac -subventions divisées par deux- seraient ainsi fragilisés alors que la grosse machine de Brive Festival à 1,62 millions d'euros de budget a vu sa subvention multipliée par six passant de 6.000 à 35.000 euros.
«On est en plein arbitraire» estime Gilbert Fronty. Après la disparition de l’Addiam, la fin de l’opéra à Sédières, l’arrêt de l’Orchestre départemental des jeunes et les économies que cela a généré, Bernard Combes déplore  un manque de cohérence : «On ne sait pas lire la politique culturelle du département parce qu’il n’y en a pas !».

Serge Hulpusch