Qu’est-ce qu’un réseau de chauffage à la biomasse ?

Un réseau de chauffage à la biomasse est un moyen de chauffer une communauté. Il utilise des combustibles renouvelables produits localement pour produire de la chaleur et de l’eau chaude. Des milliers de centrales de chauffage à la biomasse sont actuellement en service en Europe. Des centaines d’entreprises les exploitent déjà. Rien qu’en France, une filiale d’ENGIE, Cofely Services, possède plus de 300 centrales de chauffage à la biomasse.

Cofely Services, filiale d’ENGIE, exploite 300 chaufferies biomasse en France

Fondée en 2009, Cofely Services, filiale d’ENGIE, possède trois décennies d’expérience dans le secteur de l’énergie biomasse. Avec un apport annuel de 150 000 tonnes de bois forestier, de résidus non contaminés de la transformation du bois et de tall-oil (DRT), la centrale est conçue pour fournir de la chaleur et de l’eau chaude au marché énergétique français. Sa production annuelle est prévue à 25GWh, avec un retour sur investissement de sept pour cent.

ENGIE Cofely est une entreprise mondiale, cotée sur Euronext à Paris et à Bruxelles et membre de l’indice CAC 40. Elle fournit une large gamme de services à ses clients qui leur permettent de mieux utiliser l’énergie tout en minimisant leur impact environnemental. Ces services s’appuient sur un savoir-faire à long terme et une maintenance multitechnique. Avec plus de 12 000 employés, Engie est l’un des principaux fournisseurs d’énergie dans le monde.

Actuellement, les collectivités locales françaises exploitent près de 300 centrales de chauffage à la biomasse. Beaucoup de ces centrales ont déjà un bon niveau d’efficacité, mais grâce à un flux constant d’améliorations, la biomasse contribue de plus en plus à la performance énergétique des équipements locaux. En France, la biomasse est un élément vital de la transition énergétique, et le développement de ces centrales est essentiel pour atteindre l’objectif national d’énergie renouvelable de 23% d’ici 2020.

  Qu'est-ce que le mouvement des Gilets Jaunes en France ?

ENGIE a acquis un acteur de premier plan dans le domaine du génie climatique dans le sud-est de la France, Nexilis. Ses autres filiales, Cofely Axima et Cofely Services, exploitent environ 300 centrales de chauffage à la biomasse. Nexilis s’appuiera sur sa grande expertise pour répondre aux besoins des nouveaux consommateurs friands d’énergie. Ses filiales comptent plus de 7 000 employés et ont réalisé un chiffre d’affaires de 1,2 milliard d’euros en 2014.

Malgré cette croissance impressionnante, Engie poursuit sa stratégie de diversification. Alors que ses activités de charbon ont cessé, elle développe son portefeuille d’énergies renouvelables. Elle a remporté plusieurs projets solaires depuis 2016, notamment le parc solaire Kathu de 100 MW en Afrique du Sud. Le portefeuille d’énergies renouvelables d’Engie est en pleine expansion. L’entreprise prévoit de construire plusieurs centrales géothermiques dans le monde.

Cofely Services, filiale d’Engie, a récemment annoncé sa décision de ne plus investir dans les centrales à charbon et de vendre 15 milliards d’euros d’actifs. Le plan prévoit également une transition vers le zéro carbone, en se concentrant sur les services à haute valeur ajoutée pour ses clients. L’entreprise prévoit d’investir 12 milliards d’euros dans des projets d’énergie renouvelable et de vendre une majorité de ses centrales à charbon. Le plan comprend une nouvelle orientation stratégique qui prévoit une forte transition vers les énergies renouvelables au cours des cinq prochaines années.

Laissez un commentaire