Comment lutter pour l’écologie en Europe ?

Nous vivons dans un monde où la désintégration écologique menace notre civilisation. Si ces risques sont plus évidents dans les zones fragiles ou de conflit, ils constituent une menace systémique pour notre civilisation et doivent être abordés de manière systématique. L’UE doit s’orienter rapidement vers un programme de sécurité écologique, et la diplomatie écologique doit devenir un cadre intégral de la politique étrangère. La question est de savoir comment lutter pour l’écologie en Europe.

ecologie

Politique environnementale

L’état actuel de l’environnement est préoccupant, et les institutions gouvernementales de toute l’Europe tentent de progresser dans la lutte contre la dégradation de l’environnement et l’épuisement des ressources. L’UE a joué un rôle majeur dans cette lutte, en formulant diverses politiques et stratégies visant à protéger l’environnement. Parmi les initiatives les plus importantes dans ce domaine figure le « Green Deal » européen, qui donne un nouvel élan à la politique de lutte contre le changement climatique en Europe.

Il est impératif que l’UE redéfinisse son partenariat international avec d’autres nations de manière à aider les pays à construire des économies sans compromettre l’intégrité écologique. Elle devrait notamment étudier la tension entre la nécessité de régénérer les écosystèmes critiques dans les zones fragiles et de conflit et la demande croissante de biens produits dans ces régions. En outre, l’éco-diplomatie devrait aborder la crise climatique, qui est l’un des plus grands défis mondiaux auxquels l’humanité est confrontée aujourd’hui. La capacité de l’UE à atteindre son objectif dépendra de la participation et de l’influence des scientifiques.

Un mouvement écologiste en plein essor est né des préoccupations relatives à l’environnement et à l’état de la nature sauvage aux États-Unis et en Europe. Les premiers écologistes ont contesté la philosophie politique dominante de l’époque, estimant que le gouvernement devait être chargé de la conservation et de la protection de l’environnement. Ils ont développé une philosophie basée sur la conservation des ressources qui a évolué vers le mouvement environnemental actuel. Il est important de noter que le Parti vert a été fondé en 1980 en Allemagne et n’a pas réussi à se faire représenter aux élections nationales avant 1983. Cependant, ils ont réussi à former une coalition avec le parti social-démocrate allemand en 1998 et Joschka Fischer, qui est l’actuel ministre des affaires étrangères du pays, a dirigé le parti vert dans la politique environnementale du pays.

  26 méthodes pour économiser de l'argent et réduire vos dépenses

ecologie

Paysages régénératifs

L’émergence de paysages régénératifs en Europe est la preuve que l’espace agraire européen connaît un changement discursif. Les agriculteurs de la région de Seis, au Danemark, sont en train de perdre leurs connaissances traditionnelles et les services écologiques qu’ils fournissent. La stratégie promue par les auteurs dans cet article est celle du partage des terres dans les régions agricoles. Cependant, cette approche est moins efficace pour préserver la biodiversité que le partage des terres.

Les paysages bioculturels peuvent être considérés comme des refuges bioculturels qui maintiennent la biodiversité grâce aux pratiques des petits exploitants, qui se sont développées en fonction des fluctuations environnementales locales et ont été portées dans ces lieux au cours des millénaires. En tant que tels, les lieux transmettant des connaissances écologiques traditionnelles peuvent être considérés comme des leçons cruciales pour les décideurs politiques. Ces lieux peuvent agir comme des réservoirs génétiques et culturels d’espèces qui ont co-évolué avec les humains en Europe depuis plus de 6000 ans. Outre les connaissances traditionnelles, les pratiques culturelles ancrées dans les refuges bioculturels peuvent être utilisées dans les projets de restauration de la biodiversité. En utilisant les connaissances écologiques traditionnelles de la population locale, ces projets de restauration de la biodiversité peuvent recréer des mosaïques d’habitats à petite échelle et promouvoir la résilience des services écosystémiques.

Pour être efficace, l’agriculture régénératrice nécessite une compréhension profonde de chaque lieu. Cela inclut le caractère local de l’endroit, son écologie et sa signification culturelle. Les agriculteurs régénératifs apprennent à développer leur compréhension du lieu, par une combinaison de modèles et d’essence. Ce faisant, ils contribuent à développer les aspects écologiques et culturels d’un lieu particulier. Par exemple, l’agriculture régénératrice est associée à des initiatives de réconciliation, qui reconnaissent et traitent les traumatismes des peuples indigènes.

  8 mythes sur la nutrition et le sport qui gênent les hommes

L’économie circulaire

L’économie circulaire vise à séparer le bien-être humain des dommages environnementaux causés par l’activité économique. En utilisant efficacement les ressources, elle peut réduire les émissions de gaz à effet de serre tout en préservant la valeur des matériaux et des ressources. Elle est soutenue par une large coalition de groupes de parties prenantes. Mais où commence-t-elle ? Et comment la mettre en œuvre en Europe ? Voici quelques idées. L’économie circulaire commence au tout début : à la création d’un produit. Elle encourage la conception intelligente, la production intelligente et le contenu en plastique recyclé. En utilisant ces principes, l’économie circulaire peut générer de nouvelles opportunités pour le secteur privé tout en étant bénéfique pour l’environnement et le climat.

La ville néerlandaise d’Amsterdam dispose d’une feuille de route complète pour mettre en œuvre l’économie circulaire. Elle s’est fixé pour objectif de réduire de moitié l’utilisation des matières premières primaires d’ici 2030. D’ici 2050, la ville espère atteindre une circularité totale. Elle s’attend à ce que ses stratégies de réutilisation des matériaux réduisent les dépenses de la branche construction de 90 millions de dollars et créent 700 nouveaux emplois dans le secteur du bâtiment. En outre, l’économie circulaire ne consiste pas seulement à sauver la planète mais aussi à gagner de l’argent.

L’économie circulaire est un pilier du Green Deal européen. Elle est soutenue par les poids lourds de l’Europe, notamment les politiciens nationaux et les industriels. L’économie circulaire aidera l’UE à atteindre son objectif de neutralité climatique et à mettre un terme à la perte de biodiversité. L’économie circulaire est une alternative au modèle linéaire « prendre-fabriquer-utiliser-jeter ». Elle encourage également le recyclage, la production durable et une meilleure réutilisation.

  Tout savoir Sur Les Punks

Le projet La Kalle en est un autre exemple. La Kalle vise à créer une économie circulaire en réduisant la fracture numérique. Elle fait don d’ordinateurs à des personnes qui n’y auraient pas accès autrement. L’organisation organise ensuite un cours de réparation d’ordinateurs où les gens peuvent apprendre à réparer un ordinateur cassé. À Vallecas, en Espagne, cette initiative a récemment reçu le label écologique européen. L’UE est maintenant en train de le mettre en œuvre.

L’un des principaux facteurs limitatifs est la disponibilité limitée de données actualisées pour le calcul de l’empreinte carbone. Cependant, le paquet énergétique de l’Union européenne se concentre sur la transition de l’ensemble de l’approvisionnement énergétique vers des sources renouvelables. D’ici 2030, il vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 55 %. C’est un exemple épique de circularité. Alors que l’Union européenne se concentre sur les sources renouvelables, l’industrie énergétique s’éloigne du nucléaire et des combustibles fossiles.

L’UE joue depuis longtemps un rôle central dans la politique industrielle européenne. Elle influence l’environnement réglementaire et vise à rendre le secteur industriel plus compétitif. L’industrie contribue à plus de trente pour cent du PIB de l’UE et emploie environ 30 millions de personnes. Ses mesures d’économie circulaire se présentent sous la forme de règlements et de directives et sont guidées par deux plans d’action d’économie circulaire. En outre, il existe deux groupes de travail et des livres blancs non contraignants.

Laissez un commentaire