Fil info
20:29Dordogne : Chasse au syndicaliste à la Sobéval -> https://t.co/9IBNUkTIvO
18:41Indre : Un nouveau jumelage sur fond de projet économique -> https://t.co/jOjQQAwo70
18:40Indre : 200 lycéens pour le climat -> https://t.co/ghQqNEAhih
18:39Indre : [intégral] Entre traditions et innovations -> https://t.co/7OJxmkL5je
18:07RT : Ce qui se passe ici avec la liaison Perpignan-Rungis c’est aussi la conséquence de la libéralisation du fret ferrov… https://t.co/Ubew1U4Aei
17:55RT : Tête de liste pour les européennes, a fait face sur à la vulgarité absolue d'un improbable… https://t.co/tDujckou22
17:24RT : Pour l'humain et la planète d'abord ! était à la marche à Paris. https://t.co/7KKSQc6Mfg
17:24RT : Le glyphosate pollue, le glyphosate est un poison. C'est la raison pour laquelle nos députés européens se battront… https://t.co/qlP87HuAuO
16:47Saint-Gaultier : Gérard Laude expose ses œuvres pour la première fois -> https://t.co/kasdDr0c7A
16:44La Châtre : Une résidence pour seniors dans le quartier Saint-Lazare -> https://t.co/fnvOlrcuSH
15:41Périgueux : Apprentissages et travaux -> https://t.co/RklGmcjxRW
14:22Boulazac : Mobilité danoise et gourmandises à Métro -> https://t.co/1zzKln03hk
11:34RT : La déontologie et la liberté d'expression convoquées à leur tour par la DGSI https://t.co/LJGceBICkS
11:22RT : ⚠️ [] ⚠️ La est placée en ⛈️ par . Des averses à caractèr… https://t.co/G3WCoSiLEe
09:46RT : La est en alerte jaune aux 🌩️. Soyez prudents dans vos déplacements et si vous pratiquez u… https://t.co/paTzzgZeGb
07:59France : Brossat : « Les 5% sont à portée de main » -> https://t.co/72MgMbyeNJ
07:51# # - : Hervé Labetoulle ancien résistant, partage son histoire -> https://t.co/ZWbLrKNqam
07:49# # - : A hurler de silences... -> https://t.co/zobI35vBDL
07:47# # - -Yrieix-la-Perche : Contes en musique pour Coquelicontes -> https://t.co/a2L8gOLnu1
07:46# # - : Le club de foot prépare ses 70 ans -> https://t.co/AxopmlqSew
07:44# # - -Yrieix-la-Perche : Rester actif et bien se nourrir pour être en forme -> https://t.co/rqEZf8Evjh
07:39# # - : Aurora, sur la route de la créativité et des festivals -> https://t.co/FDhPQDMGlr
07:38# # - : 3 jours de fête et des nouveautés -> https://t.co/6ErmOQw6me
07:35# # - -sur-Vienne : Les composteurs partagés -> https://t.co/QgLTGM6cmq
07:34# # - -Junien : Un Rabelais toujours jeune à La Mégisserie -> https://t.co/lKxTzzJeNt
07:32# # - -Junien : De la danse poignante sur la scène de La Mégisserie -> https://t.co/rBbaf2waIK
07:29# # - : Retrouver sa part d’enfance avec la nouvelle saison de l'Opéra de Limoges -> https://t.co/AxX86V6MPC
07:27# # - : Le jeu fait sa fête demain à la ludothèque -> https://t.co/mFm0lcQVtl
07:24# # - -Vienne : Une programmation culturelle riche pour le vaste territoire d'ELAN -> https://t.co/F0MJRWER7s
07:22# # - -Germain-les-Belles : Le circuit du Martoulet inauguré -> https://t.co/zQuhQW6D3t
07:20Région : « Le contournement Est (de Limoges) n’est pas enterré » -> https://t.co/Zg61eSc3xo
07:16France : Les bébés entassés comme la volaille en batterie? -> https://t.co/XmsVUyIRng
07:13Région : Vins Noirs offre le premier prix du roman policier Francophone -> https://t.co/wwgCLJwSEp

Zones agricoles défavorisées : opération escargot sur l’A20

Alors que dans l’hexagone les manifestations d’agriculteurs se multiplient contre la nouvelle carte des zones agricoles défavorisées, les militants FDSEA, JA et de la coordination rurale de la région Centre se sont organisés hier pour filtrer les péages et gêner un maximum la circulation sur les principaux axes autoroutiers de la région. Une cinquantaine d’Indriens participait aux opérations.
Les agriculteurs de la région Centre - Val de Loire sont en colère et dénoncent les manœuvres du gouvernement. Leur mécontentement vient de la nouvelle carte des zones agricoles défavorisées. Depuis deux ans, les agriculteurs ont travaillé en concertation avec l’Etat pour définir ces nouvelles zones, un classement important puisqu’il conditionne notamment l’accès à l’indemnité compensatoire de handicaps naturels (ICHN), une aide européenne qui représente en moyenne entre 3000 et 10 000 € par an et par agriculteur. Plus de 2 000 exploitations du Berry sont concernées et pour certains, cette aide peut représenter 50% voir 100% des revenus dégagés à l’année.
« Depuis deux ans, les cartes avaient été remises sur la table, indique Philippe Demiot, le président de la FDSEA 36. Le précédent gouvernement avait commencé le travail et on pensait que c’était terminé. Tout le département de l’Indre, sauf la commune de Giroux, était classé en zone défavorisée. Mais depuis plusieurs semaines, les agriculteurs du sud-ouest manifestent contre ces nouvelles zones et ont obtenu une réintégration. On n’a rien contre le fait qu’ils touchent des aides, mais cela ne doit pas être au détriment des autres. »
Il y a quinze jours, une nouvelle carte a été présentée. « Ils ont enlevé toute la Champagne berrichonne, déplore le président de la FDSEA 36.
une nouvelle carte sans crier gare
Et vendredi, lors de la réunion nationale, la carte a encore évolué. Ils nous l’ont montrée mais ne l’ont pas donnée. Or une partie du Boischaut nord était encore exclue. »
Pour Ludovic Breillault, vice -président des JA 36, cette nouvelle carte est inacceptable. « Le problème, c’est qu’une fois validée, la carte est valable trente ans et on ne peut pas y revenir. Autrement dit, il n’y aura plus d’aides. En plus, on a travaillé et on s’est concerté pendant un an et demi pour obtenir sept critères non négociables et là, deux ont déjà sauté. Il faut bouger aujourd’hui si on ne veut pas qu’ils entérinent la carte. »
La date limite de dépôt est aujourd’hui. D’ici là, les agriculteurs espèrent qu’ils auront changé les choses. Les agriculteurs indriens sont donc partis hier en direction de l’A20 jusqu’à Vierzon pour bloquer les péages. Dans l’Indre-et-Loire, leurs collègues bloquent l’A10, tandis que ceux du Loiret sont dans les rues d’Orléans et organisent un barrage filtrant à Gien. « On va tenir les lignes toute la nuit s’il le faut », prévient Ludovic Breillault.
Les députés privés de négociations
Dans leur lutte, ils sont soutenus par les deux députés de l’Indre, dont la présence a été refusée par le ministre de l’agriculture lors des négociations la semaine dernière. Ils sont conviés à une autre réunion, à part, pour leur expliquer les décisions gouvernementales.