Fil info
10:38Bergerac : Téléthon : moins de recettes mais toujours autant d’espoirs -> https://t.co/tlagS6K8Ls
09:26France : L'actualité en France à 9 heures -> https://t.co/ksSbs37h0Y
08:29 d'agriculture - -Vienne : Quel président à la Chambre d'agriculture après Jean-Marie Delage?… https://t.co/Oh7SMjFZsO
08:26 # - -Vienne : 16e recensement, décollage imminent -> https://t.co/t7mV3P91WF
07:58France : Les Steva veulent du concret -> https://t.co/rA8Xgxx9HC
07:46Région : Un bon début d’année pour les ventes aux enchères -> https://t.co/pYOxVrUEUN
21:22Saint-Sulpice-le-Guérétois : Le travail du bois, une passion, un métier | L'Echo https://t.co/Vdq0ECnUrO via
20:52 Engendrer..
20:51 L’écologie n’a rien à voir avec tout ça !!! Vous ne savez rien de ce que peut engendré ce… https://t.co/W12hCtgkST
19:53Brive-la-Gaillarde : Solidaire est le Secours Populaire -> https://t.co/pmngsMMHRb
19:47 Le cri de soulagement du Patrimoine et de la biodiversité 🐾🌳🌍
19:08Indre : 258 millions d’euros pour un an -> https://t.co/3qu1tQJEnK
18:12Plus que jamais Président des Régions de France… https://t.co/cwZ8G394sk
17:52Dordogne : Le parti socialiste compte sur ses valeurs pour retrouver des couleurs -> https://t.co/x71S0Ovl7u
17:49Beynac-et-Cazenac : Déviation : le cri de colère des entreprises -> https://t.co/uEmRSQEDBv
17:28RT : Les agents des finances publiques ont protesté à Tulle contre 17 suppressions de postes en https://t.co/TebYxVnJE7
17:20RT : En fin de cortège, on rend hommage au ⁦⁩ ⁦⁩ Par le… https://t.co/7Pw3YkiwHx
17:10Périgueux : Nouvelle saignée aux impôts -> https://t.co/fIsU0LOw5Y
16:54Sarlat-la-Canéda : A vos agendas 2019 -> https://t.co/hXvkLBbxtE

L’insécurité environnementale

Edition

Agent de la Direction départementale de l’agriculture et de la forêt où il est entré quand c’était encore les Eaux et forêts, Jean-Claude Nouard connaît ces dernières, et le sort qui leur est réservé l’inquiète. C’est une des raisons qui l’ont poussé à écrire un livre, Forestier de l’état, une vocation (éditions De Varly 2018), où il revient, à quelques mois de son départ en retraite, sur ses plus de 40 années au sein de cette administration. Pour lui, avec les différentes réformes des services de l’état, comme la Rgpp, « Le métier est en voie de perdition. Ces réformes ont réduit le nombre de fonctionnaires, et de nombreuses tâches dévolues aux gardes forestiers ont glissé vers le secteur privé » remarque-t-il. Cette dégradation accompagne celle de la forêt et par conséquent impacte les paysages. « La Dordogne se veut attractive pour les touristes, mais j’ai le sentiment, depuis des décennies, qu’on fait tout pour abîmer les paysages » insiste Jean-Claude Nouard. Alors, ce qui représente pour lui pratiquement le leitmotiv de son ouvrage, c’est « d’informer par rapport à la protection de la nature, aujourd’hui en insécurité à cause d’une hiérarchie ne voulant rien entendre, et qui utilise au quotidien insultes, menaces et intimidations sans que personne ne bouge. C’est devenu banal ».  Il voit son livre « comme un hymne au service public, dans le respect des règles du droit de l’environnement et forestier, qui sont aujourd’hui quotidiennement bafouées, à cause d’une logique de gestion éco-libérale qui pèse ». Il lui aura fallu deux ans pour jeter tout ça sur le papier, comme un exutoire à 40 ans d’orientations imposées parfois en dépit du bon sens, « qui donne l’inverse de ce qu’on nous a appris à l’école des Eaux et forêts. Dans les années 80, on faisait de l’environnement et on n’en parlait pas, aujourd’hui on en parle beaucoup, et on n’en fait plus ». Il affirme que la politique actuelle est de se concentrer sur des essences à croissance rapide et des résineux, au détriment des feuillus, ce qui crée un déséquilibre pouvant avoir des conséquences à terme. « Les forêts Bessède, la Double, le Landais..., autant de massifs constitués de feuillus et de chênes, qui sont désormais plantées de résineux. Et le bois-énergie ne va pas inverser la tendance. En terme de volume, ce sera faramineux ». Son message a interpellé plusieurs personnes dont la légitimité n’est plus à prouver : Yann Arthus-Bertrand lui a gracieusement fourni la photo de couverture, Matthieu Ricard, moine bouddhiste et humanitaire s’est fendu d’une préface, tout comme l’artiste peintre Yahne Le Toumelin, l’ancien juge d’instruction et président d’Anticor 24 écrivant la postface.
I. Vitté
« Forestier de l’état, une vocation » de Jean-Claude Nouard, éditions De Varly, 180 pages, 22 euros.