Fil info
20:43Corrèze : Le Melting Potes : Elles hissent haut le pavillon ! -> https://t.co/LcTIFci7J8
19:44Indre : Amapola en résidence à la maisonnette de la Culture -> https://t.co/jPZlJWnpo6
19:30Indre : La municipalité ouvre ses données au public -> https://t.co/aJvUnTijxp
18:06Daniel Taboury, auteur creusois, dédicacera son nouveau roman "De retour" à la librairie "Les belles images" samedi… https://t.co/f3wld9d9Dl
17:51Dordogne : LA Coordination rurale part à la défense des éleveurs -> https://t.co/h2EkFENUbR
17:50Bergerac : Plan de redressement financier pour l’hôpital de Bergerac -> https://t.co/mGMEJxMsvC
17:47Bergerac : L’hôpital ne soigne pas la précarité de ses agents, bien au contraire -> https://t.co/5N3Xmk7Dgk
17:04RT : Anthony Boursaud chute sur le Dakar, blessé au poignet, le jeune motard de Boussac est contraint à l'abandon après… https://t.co/3fFcFiIIAf
16:57Carsac-Aillac : Du grain à moudre pour l’APAM -> https://t.co/OE8a51K3C8
16:54Sarlat-la-Canéda : Une activité très soutenue -> https://t.co/x8ElNQYecH
16:44RT : Le Blanc : Des vœux teintés de colère et d'amertume -> https://t.co/fHuAENn32k
16:42RT : Le Blanc : Des vœux teintés de colère et d'amertume -> https://t.co/fHuAENn32k
16:24France : Grand débat, les maires ne lâchent rien -> https://t.co/CsjYxze9uk
16:11RT : En tous cas il y en a certains qui ont sacrément bien réussi leur , surtout depuis que Macron leur… https://t.co/KoqH6OhKNX
16:09Le Blanc : Des vœux teintés de colère et d'amertume -> https://t.co/fHuAENn32k
16:09Valençay : Les vœux et les espoirs du directeur du centre hospitalier -> https://t.co/QlWIg7NCEP
16:08RT : Primes en liquide : Claude Guéant définitivement condamné à un an ferme https://t.co/JXVuXuhV92 https://t.co/yFsTtmoorz
10:38Bergerac : Téléthon : moins de recettes mais toujours autant d’espoirs -> https://t.co/tlagS6K8Ls
09:26France : L'actualité en France à 9 heures -> https://t.co/ksSbs37h0Y
08:29 d'agriculture - -Vienne : Quel président à la Chambre d'agriculture après Jean-Marie Delage?… https://t.co/Oh7SMjFZsO
08:26 # - -Vienne : 16e recensement, décollage imminent -> https://t.co/t7mV3P91WF
07:58France : Les Steva veulent du concret -> https://t.co/rA8Xgxx9HC
07:46Région : Un bon début d’année pour les ventes aux enchères -> https://t.co/pYOxVrUEUN

Les 24H : une course à pied jusqu’au bout de l’effort et de soi-même !

Sport

Le record du championnat de France de 2004 à Brive détenu par Emmanuel Conraux avec 255 km parcourus en 24h n’est pas tombé cette année.
Encore moins celui obtenu en 2010 au cours des championnats du Monde toujours sur le site gaillarde de la Guierle par l’extraterrestre japonais Inoué Shingo dévorant 273,703 km ! Non pas de record flamboyant mais une constance dans l’effort, l’engagement des 214 coureurs  embarqués dans une épreuve sportive d’une autre dimension. Roger Bardin pour ses 80 ans, le coureur le plus âgé en lice, avait tenu à porter le dossard 80. On peut comprendre la petite fantaisie d’un habitué du rendez-vous qui avait réalisé 183 km en 2011 et pour ses 80 printemps pas moins de 135.438 km. Chapeau bas...
La plus jeune femme, âgée de 24 ans,  l’élancée Chloé Coenye de Pérols Footing,  termine à la neuvième place  et 35ème au général en parcourant 179.628 km. Comme quoi ce type d’épreuve qui attire des sportifs chevronnés et endurcis s’ouvre également à de jeunes athlètes en devenir. Lucille Leclercq, 53 ans, du Val de la Somme, confiait à l’arrivée qu’elle courait pour «aller au bout de soi-même». Une barrière qu’elle a franchie avec 164.643 km dans les jambes. Elle se disait «étourdie» à la fin de la course.
Une course marquée par 52 abandons au total dont celui du grandissime favori, Christian Dilmi qui arrêtera la compétition au terme de 171.118 km.
La chaleur estivale, le vent fort, auront eu raison de nombreux coureurs pas encore habitués par une telle température. La plupart s’était préparée à cette épreuve dans le froid et l’humidité du début d’année. L’équipe médicale composée de deux médecins, d’infirmières, de kinés, podologue... n’aura pas chômé tout au long de la journée, tout comme les 80 bénévoles,  indispensables à la manifestation.
Tout sourire du début jusqu’à la fin des 24h, Annette Vignaud, catégorie V1, dossard 225, 40 kilos et tout juste 1m50 sous la toise expliquait tranquillement à l’arrivée : «C’est mon 8ème 24h en 6 ans». Elle termine 20ème féminine et 62ème au général en  sautillant sur 157.428 km !
Anne-Marie Vernet décroche à 48 ans enfin un  titre de championne de France : «Quand je faisais un marathon, je me  disais c’est dommage que cela s’arrête. J’ai fait les 100km de Millau en 2006 et en 2007 j’ai gagné la course. Les 24h ont suivi l’année d’après».
De sa course longue distance,  elle souligne : «Psychiquement il faut trois mois pour s’en relever. C’est un défi mais il ne faut pas en avoir peur non plus». Le goût et l’envie.

Serge Hulpusch