Fil info
10:26 — Bergerac : Code du Travail : le Campanile sur le grill des Prud’hommes -> https://t.co/c7o4oXC2g0
10:10 — Ussel : Une campagne participative pour maintenir le bar d'ânes -> https://t.co/9M3egHciGr
09:57 — RT : La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
21:07 — RT : La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:59 — Région : Quand l’Education nationale se rapproche de l’entreprise -> https://t.co/abJQTWKUYT
18:56 — Indre : [intégral] Vanik Berbérian écrit à Agnès Buzyn -> https://t.co/ujYXcKy3cC
18:55 — Saint-Gaultier : Eglise romane : près de dix siècles d’histoire -> https://t.co/wuUUrPuqav
18:54 — Indre : Comment aider les orphelins à faire leur deuil ? -> https://t.co/wQmyQUEZYj
18:51 — # # - -Vienne : Les retraités en ont marre d’être maltraités -> https://t.co/2qWOFhpBhs
18:50 — Indre : Dans l’intimité de George Sand -> https://t.co/PX6rcRd6DG
18:46 — La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:13 — Région : Des pistes pour économiser l’eau -> https://t.co/9yZl9eksh1
18:05 — RT : Le parti d’extrême droite fait son entrée au parlement de avec 11% des voix. Nouvelle alerte. La pest… https://t.co/G0HDwpOFRW
17:53 — # # - -Vienne : Des stagiaires au bout du rouleau -> https://t.co/1zI0CG5nSs
17:50 — Comme chaque 2e dimanche d’octobre, les badauds ont pris d’assaut les rues, le champ de foire de Chénérailles pour… https://t.co/tq5okDutiD
16:56 — Mercredi 17 octobre SOLIHA Dordogne-Périgord avec le Département fête ses 50 ans à Périgueux de 9h à 12… https://t.co/e2NGHhFMUF
16:52 — # # - -Vienne : Le marché aux plantes prend racine parc Victor-Thuillat -> https://t.co/M63o5XWUoy
15:03 — Dordogne : Entre colère et exaspération -> https://t.co/NCUw6GWJO9
15:02 — Dordogne : Dominique Bousquet, pour un dernier mandat à la tête des Républicains -> https://t.co/OPVJXzHbQp
14:54 — RT : Partons à la rencontre de qui se bougent pour améliorer notre quotidien. Adil, entraîneur de jeunes à… https://t.co/yTLQbQ2euk
14:49 — Périgueux : Partir des besoins des chômeurs et des entreprises -> https://t.co/XFbbbE1Sbg

Charlie

© Droits réservés

Coup de filet dans la mouvance jihadiste

Douze personnes ont été interpellées dans la nuit de jeudi à vendredi en région parisienne et placées en garde à vue dans l’enquête sur les attentats de la semaine dernière à Paris. Ces huit...
© Droits réservés

Se parler et se retrouver autour de la liberté

Rachid était à Périgueux le 11 janvier. Venu, avec son amie Elsa, de leur bourg du Périgord noir, ils jettent un regard sans concession sur les actes criminels qui ont endeuillé la France la semaine...
© Droits réservés

3 MILLIONS DE CHARLIE APRÈS LA RUE, LES KIOSQUES

En dernière page, un dessin de Luz qui montre des terroristes islamistes arrivant au paradis et demandant, déçus, « elles sont où les 70 vierges ? » et se voyant répondre « avec l...

Charlie - Louis Puydebois

La semaine dernière, trois misérables, trois «connards» aurait dit Wolinski, ont commis l’irréparable. Leur crime accompli, ils ont crié «nous avons tué Charlie Hebdo». Mais Charlie Hebdo ne peut mourir car Charlie Hebdo c’est l’esprit de la France, c’est l’esprit des Lumières c’est la liberté, c’est la laïcité...

Nul ne pourra jamais se vanter de pouvoir tuer ces fondamentaux de la République. Notre pays est un Etat de droit et les crimes de ces tarés ne sont pas restés impunis mais il est dommage qu’ils n’aient pas été traduits en justice.

Lendemain. Après l’immense rassemblement de ce week-end autour des valeurs de la République, legouvernement agit et la réflexion sur ce qu’a vécu le pays s’engage.

Renforcer la sécurité en mobilisant 10 000 militaires, préserver le fragile trésor de l’unité : le gouvernement s’est attelé à ce double défi lundi au lendemain de la marche républicaine.

Société

Les attentats contre Charlie-Hebdo et une épicerie kasher ont entraîné une mobilisation sans précédent en France, avec pas moins de 4 millions de personnes dans les rues dimanche. Depuis ces attentats, citoyens, partis politiques, associations... réagissent de toute part.

L'appel avait été lancé par voie de presse. La municipalité invitait sur l'esplanade de la mairie à se retrouver, autour de cette fragilité qu'est la mémoire républicaine.

Elles et ils n'étaient pas que Bellachons.

Reportage. Presque impossible de chiffrer la mobilisation citoyenne lors de la marche de Paris. Parmi eux, un grand nombre manifestait pour la première fois.

«Je suis Charlie, juif, policier», «Liberté, égalité, dessinez, écrivez», «Je suis musulman mais pas terroriste»... Ceux qui ont participé hier à la manifestation, dont l’ampleur était «sans précédent» à Paris, ont conjuré la peur du terrorisme.

Enorme. Dans toutes les régions, le nombre de manifestants a battu des records. 300. 000 à Lyon, 140.000 à Bordeaux, 110.000 à Grenoble...

Outre la gigantesque marche parisienne, de nombreux défilés et rassemblements contre le terrorisme ont réuni plus de deux millions de personnes ailleurs en France dimanche, de Nouméa à Lyon, Marseille ou Perpignan.

International. Européens, Canadiens et Américains annoncent le développement des contrôles aux frontières de l’UE, des échanges de données sur les passagers aériens et de la prévention de la radicalisation.

Européens, Canadiens et Américains ont promis hier à Paris de renforcer leur coopération antiterroriste.

Charlie mobilise à Châteauroux

Sous un soleil brillant et une température clémente, 11 000 personnes se sont rassemblées place de la république pour rendre hommage aux victimes des attentats contre l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, les forces de l’ordre et la communauté juive.

Le rassemblement citoyen organisé hier matin à Rochechouart a réuni plus de 2 000 personnes, venues dire «non» à la barbarie.

Charlie Hebdo

Plus de 15 000 personnnes se sont rassemblées dimanche après-midi place Badinter à Périgueux.

Pages