Fil info
19:15 — Bergerac : Le Hareng Rouge : une nouvelle association voit le jour | L'Echo https://t.co/0eUSK8dxfP via
19:01 — Région : Concert de soutien au journal jeudi à Châteauroux -> https://t.co/M1kpqr42vs
18:54 — Indre : La télémédecine dévoile ses atouts aux professionnels -> https://t.co/idSB4KoGQ5
18:41 — # # - -Vienne : Jour noir pour les casquettes blanches -> https://t.co/ZJ1vwiSzyc
18:40 — # # - -Vienne : L’hibiscus dans toute sa saveur -> https://t.co/hJAARLcCeC
18:39 — # # - -Vienne : Les enfants en conseil -> https://t.co/E9i4QL36qx
18:37 — Région : La solidarité, un nouveau délit? -> https://t.co/Xjzte0ShhS
18:24 — Dordogne : Blocage du lycée pour contester les mesures gouvernementales -> https://t.co/d2C02KTKxd
17:47 — Issoudun : Un marché de Noël sous le déchaînement des éléments -> https://t.co/TuUnsDtlV0
17:30 — Bergerac : Un comité consultatif seniors pour favoriser le « bien vieillir » -> https://t.co/sxMJ8vylYK
17:30 — Bientôt plus de "casquettes blanches" sur les quais pour faire partir les trains? C'est quasi effectif à Limoges de… https://t.co/ENLwF0fIUF
17:04 — # # - -Sulpice-les-Feuilles : Temps de saison pour le marché de Noël -> https://t.co/pkTiB9T9G2
17:02 — # # - : De tout jeunes citoyens -> https://t.co/EhiVXYzFyV
16:59 — # # - -Yrieix-la-Perche : L’école de pétanque s’étoffe -> https://t.co/MKnFsGttv1
16:57 — # # - -Vienne : L’Office de Tourisme dévoile ses trésors d’hiver -> https://t.co/dib1Y3aBvi
16:55 — # # - -Priest-sous-Aixe : La commune et la CdC reçoivent chacune un prix -> https://t.co/5094urhIuq
16:39 — Trélissac : Apatrides dans leur propre pays -> https://t.co/VPpAK1518X
16:05 — Sarlat-la-Canéda : De nouvelles infrastructures pour Groléjac -> https://t.co/xj2zJ35eja
13:18 — Chanteix : Elle joue la carte de la diversité -> https://t.co/mlEiEXPeRP
10:38 — RT : Colloque autour du tourisme social et solidaire à la Maison de la Région de Limoges co-organisé par la Région et l'… https://t.co/6JiDOB7aLr
10:12 — RT : Voici l'avis du conseil scientifique du de Millevaches sur le projet d'usine en ➡… https://t.co/K2OXIrZKWu
10:00 — Colloque autour du tourisme social et solidaire à la Maison de la Région de Limoges co-organisé par la Région et l'… https://t.co/6JiDOB7aLr

Charlie Hebdo

© Droits réservés

Toujours « Charlie » un an après

Les attentats de janvier 2015, elles s’en souviendront encore longtemps.Un an après, trois jeunes filles de dix-sept ans, Jeanne, Marion et Oriane, élèves en terminale au lycée Jean Giraudoux à...
© Droits réservés

Les écoles visées par des menaces anonymes

Les écoles maternelle et primaire d'Allassac ont chacune reçu une lettre de menace le 13 janvier dernier, moins d'une semaine après les attentats de Charlie Hebdo. Le même message, «...
© Droits réservés

Coup de filet dans la mouvance jihadiste

Douze personnes ont été interpellées dans la nuit de jeudi à vendredi en région parisienne et placées en garde à vue dans l’enquête sur les attentats de la semaine dernière à Paris. Ces huit...
Une dizaine de jours après les odieux attentats à Charlie Hebdo et dans l’Hyper Cacher, suivis de manifestations de soutien records partout en France, revenons sur les événements au moment où l’émotion est retombée un peu. Des «marcheurs» nous livrent leu

Rachid était à Périgueux le 11 janvier.

Attentat contre Charlie Hebdo

Le CSP a rendu hommage aux victimes dans une belle vidéo.

Parution. Le numéro 1178 de Charlie Hebdo est aujourd’hui dans les kiosques avec une « Une » sur leprophète. 3 millions d’exemplaires sont prévus et des traductions dans différentes langues.

En dernière page, un dessin de Luz qui montre des terroristes islamistes arrivant au paradis et demandant, déçus, « elles sont où les 70 vierges ? » et se voyant répondre « avec l’équipe de Charlie, tocard ».

Documentaire

Une semaine après l’attentat contre Charlie Hebdo, Cinémovida à Châteauroux programme le film de Daniel Leconte, "C’est dur d’être aimé par des cons", sorti en 2008. Ce documentaire retrace l’affaire des caricatures parues en 2006 dans le journal satirique.

Charlie - Louis Puydebois

La semaine dernière, trois misérables, trois «connards» aurait dit Wolinski, ont commis l’irréparable. Leur crime accompli, ils ont crié «nous avons tué Charlie Hebdo». Mais Charlie Hebdo ne peut mourir car Charlie Hebdo c’est l’esprit de la France, c’est l’esprit des Lumières c’est la liberté, c’est la laïcité...

Nul ne pourra jamais se vanter de pouvoir tuer ces fondamentaux de la République. Notre pays est un Etat de droit et les crimes de ces tarés ne sont pas restés impunis mais il est dommage qu’ils n’aient pas été traduits en justice.

Lendemain. Après l’immense rassemblement de ce week-end autour des valeurs de la République, legouvernement agit et la réflexion sur ce qu’a vécu le pays s’engage.

Renforcer la sécurité en mobilisant 10 000 militaires, préserver le fragile trésor de l’unité : le gouvernement s’est attelé à ce double défi lundi au lendemain de la marche républicaine.

Société

Les attentats contre Charlie-Hebdo et une épicerie kasher ont entraîné une mobilisation sans précédent en France, avec pas moins de 4 millions de personnes dans les rues dimanche. Depuis ces attentats, citoyens, partis politiques, associations... réagissent de toute part.

L'appel avait été lancé par voie de presse. La municipalité invitait sur l'esplanade de la mairie à se retrouver, autour de cette fragilité qu'est la mémoire républicaine.

Elles et ils n'étaient pas que Bellachons.

Reportage. Presque impossible de chiffrer la mobilisation citoyenne lors de la marche de Paris. Parmi eux, un grand nombre manifestait pour la première fois.

«Je suis Charlie, juif, policier», «Liberté, égalité, dessinez, écrivez», «Je suis musulman mais pas terroriste»... Ceux qui ont participé hier à la manifestation, dont l’ampleur était «sans précédent» à Paris, ont conjuré la peur du terrorisme.

Enorme. Dans toutes les régions, le nombre de manifestants a battu des records. 300. 000 à Lyon, 140.000 à Bordeaux, 110.000 à Grenoble...

Outre la gigantesque marche parisienne, de nombreux défilés et rassemblements contre le terrorisme ont réuni plus de deux millions de personnes ailleurs en France dimanche, de Nouméa à Lyon, Marseille ou Perpignan.

Pages