Issoudun

Une rentrée chargée pour les maires de la CCPI.

CCPI : des orientations budgétaires qui relèvent d'un tour d'équilibriste

C'est le moins que l'on puisse dire, lors du point presse de rentrée des maires de la communauté de communes du pays d'Issoudun, le président André Laignel a annoncé une multitude de...
© Droits réservés

La ville mise sur les économies d'énergies

Depuis de nombreuses années, Issoudun et son maire, André Laignel, ont engagé une politique résolument tournée vers la transition énergétique, un objectif important pour la planète.Une étape...
© Droits réservés

Dimanche c’est la Foire du Tout !

Un temps incertaine, la Foire du Tout, quarante-troisième du nom, aura bien lieu ce dimanche. Elle a une nouvelle fois fait le plein côté exposants.La 43e Foire du Tout aura bien lieu ! La mise...

Les travaux de réhabilitation de l'ancienne école maternelle François-Habert ont débuté en mars. La future Maison de l'enfance s'y installera en début d'année prochaine.
Pour permettre à cette structure d'accueillir les bébés et les petits, des travaux de mise aux normes s'imposent.

L’exposition, visible dans le hall du Centre culturel Albert Camus jusqu'au 16 septembre, a été initiée par les Amis du Vieil Issoudun et comporte panneaux et objets retraçant la vie des pilotes et des camps d'aviation autour d'Issoudun pendant la Grande Guerre.

Cette 23e édition des Fêtes de la Tour blanche a été un succès, tant par la fréquentation que par une météo propice bien que très chaude. De jeudi jusqu’à dimanche, les troupes se sont succédé, parfois lors de plusieurs représentations, pour animer la ville sur le thème du travail.

L'exposition « Je veux » s'est déroulée dans le hall du centre culturel Albert-Camus.
Une exposition pas comme les autres, où des jeunes ont exprimé leurs souhaits d'avenir à travers des phrases courtes commençant toutes par « Je veux ».

Les nouveaux locaux du centre de secours principal ont été inaugurés ce samedi. Construit en 1978, C’est l'un des plus anciens du département.

Nathalie Gayou est née en 1967 à Issoudun, où elle réside et elle est la directrice de l'école George Sand. Tout son parcours scolaire s'y déroule, avant de partir pour suivre des études supérieures à l'université François Rabelais de Tours, de 1986 à 1989.

Vendredi dernier, les parents d'élèves de l'école Saint-Exupery se sont réunis devant l'école pour manifester leur mécontentement sur le projet de fermeture d'une classe de primaire à la rentrée.

Issoudun sera le temps d'une journée la capitale du droit des femmes. Le samedi 4 mars, au centre des congrès,  l'association « En tous genres 36 » organisera cette journée ayant pour objectif le soutien d'actions en direction des hommes et femmes en ce domaine.

Vendredi dernier, les locaux du Pôle emploi ont été inaugurés en grande pompe.

Dans le cadre du salon du livre jeunesse, auteurs, conteuses ou illustratrices rendent visite aux enfants.

Pages