Soumis par Rédaction régionale le mar, 05/02/2019 - 22:36

Elections europĂ©ennes : Etre ou ne pas ĂȘtre ?
Jean Claude GUIONIE   Egletons 

La liste pour les Ă©lections europĂ©ennes conduite par Ian Brossat, prĂ©sentĂ©e au CN qui va ĂȘtre dĂ©battue au sein du PCF est une liste qui a de l'allure, Ă©quilibrĂ©e et qui correspond Ă  ce qu'est notre sociĂ©tĂ© et je ferai campagne pour elle.
Mais voilĂ , le PCF est-il en capacitĂ© de dĂ©passer la barre des 5 % pour avoir des Ă©lus et accessoirement ĂȘtre remboursĂ©s des frais de campagne ? Pour l'instant les sondages, mĂȘme s'il faut les prendre pour ce qu'ils sont, situent le PCF trĂšs en dessous de cette barre fatidique.
C'est une question que l'on ne peut éluder en répondant « on va se battre pour  atteindre ces 5 % », cela correspondrait à la méthode Coué.
Je suis de ceux qui pensent que le PCF n’a peut-ĂȘtre pas fait tout ce qu’il pouvait faire pour rassembler d'autres forces politiques de gauche et je ne parle pas de ceux dont l'Ă©go est plus fort que la volontĂ© de rassembler la gauche contre Macron, la droite et le RN et qui refusent tout rassemblement, toute action commune.
Le fait d'ĂȘtre audible, visible, lisible et prĂ©sent sur la scĂšne politique pendant une campagne Ă©lectorale ne doit pas faire oublier que si le PCF n’a pas d'Ă©lus, il sera absent de la scĂšne europĂ©enne pendant une lĂ©gislature, sans aucun relais humain, sans aucune voix diffĂ©rente, alors qu’il porte sur l'Europe une autre vision indispensable au dĂ©bat politique.
Nous avons des exemples, tant au département de la CorrÚze, qu'à la région Nouvelle-Aquitaine du dégùt et des problÚmes politiques posés par l'absence d'élus communistes dans ces deux collectivités.
Je crois que cette question doit ĂȘtre dĂ©battue et que le PCF doit discuter encore et encore avec d'Ă©ventuels partenaires, sans pour cela rester l'arme au pied et tout en faisant campagne avec la liste dĂ©voilĂ©e dimanche. 
Etre ou ne pas ĂȘtre ? Ma question reste sans rĂ©ponse !!!!