Fil info
22:08Alors que les inquiétudes pèsent quant à l’éloignement programmé du tribunal des justiciables, les justiciables lam… https://t.co/1cP3nMndcy
21:26Tulle : La Ville de demain s’imagine avec Minecraft -> https://t.co/vePlPqyR7I
18:32Indre : Tea time au lycée pour améliorer son anglais -> https://t.co/vraNnZkLtM
17:47RT : Pour la plus belle gare de France, Limoges Bénédictins est en demi-finale contre Tours.
17:33Châteauroux : Saint-Denis : une agence postale à la place du relais, c’est non ! -> https://t.co/V8k36YqyKJ
17:25Bergerac : Journée d’actions de la CGT pour répondre aux urgences sociales -> https://t.co/64rAHkuja0
17:02Pour la plus belle gare de France, Limoges Bénédictins est en demi-finale contre Tours.
17:02Région : Nécrologie: Bernard ! On ne t’oubliera pas | L'Echo https://t.co/dcs9Bd6WWI via
16:59Terrasson-Lavilledieu : Une Sainte Barbe honorée -> https://t.co/zwRpB3tRpg
16:57Sarlat-la-Canéda : La procédure est enclenchée pour la déviation nord -> https://t.co/as1w695VE9
15:51Périgueux : « C’est Macron qui nous a assassinés » -> https://t.co/jkMKeOtuJL
15:47Saint-Aquilin : Une gestion à construire -> https://t.co/XlwvXAoJWi
15:09Région : Bernard Defaix n'est plus -> https://t.co/RJY6Gz1Rey
11:47 grève TER annoncée
11:39Grève demain : service minimum d’accueil à Limoges au centre de loisirs de Beaublanc, (103, avenue Montjovis). Les… https://t.co/7h0Q7QBTrQ
11:21RT : samedi, les portes de la mairie seront ouvertes afin de recueillir les doléances des citoyens dans le cadre… https://t.co/l8hDVb1XtL
11:19 samedi, les portes de la mairie seront ouvertes afin de recueillir les doléances des citoyens dans le cadre… https://t.co/l8hDVb1XtL
09:42 municipal # - : Le budget au menu du conseil municipal -> https://t.co/uXpp5REBJs
09:40 - -Vienne : La gronde des avocats ne faiblit pas -> https://t.co/zuQybNTTMu
09:37 jaunes - -Vienne : Pugilat entre Gilets jaunes -> https://t.co/wdSoZ3IEon
09:34Région : A qui appartient «La Joconde des Ferrari ?» -> https://t.co/lKIiTbKgch
08:08RT : Les aides publiques aux entreprises privées, c’est 200 milliards d’euros ! Les grands groupes encaissent ces sommes… https://t.co/HNYWv1ZlJv

Hommage à Louis Crombez du Tournaisis

À l’occasion du bicentenaire de sa naissance, le château de Lancosme accueillera samedi, de 14 h à 18 h, une exposition dédiée à cet homme qui a considérablement marqué le territoire tout au long de sa vie. Visite commentée et accès au parc sont également au programme. L’entrée est libre.

Qui était Louis Crombez du Tournaisis ? Une question  à laquelle les visiteurs pourront répondre en visitant cette exposition organisée par le château de Lancosme en partenariat avec la municipalité de Vendœuvres.
Louis Crombez, issu de la grande bourgeoisie marchande anoblie à la fin du XVIIIe siècle, est un homme passant pour avoir un esprit tolérant, juste, généreux et dévoué. La devise de ce personnage de devoir et de progrès est d’« être utile à tous ». Ses qualités lui valent d'être honoré en France et en Belgique où il est fait commandeur de la Légion d'honneur et Grand Officier de l'ordre de Léopold. Il s’éteint le 7 mars 1895 au château de Lancosme et est inhumé au cimetière de Vendœuvres.
La vie de Louis Crombez est consacrée lors de ses années belges à une brillante carrière politique. Il est membre de la chambre des représentants (députés) de 1861 à 1890 et par la suite vice-président de 1865 à 1870. Deux ans plus tard, il remporte le siège de bourgmestre  de la ville de Tournai de 1872 à 1883.
Mise en valeur
des terres de Lancosme
En héritant en 1844 du fief de son père,  Benoît Crombez, et de la propriété du château « Robert », Louis Crombez et sa famille prennent possession des lieux et s’y installent. Il étend le domaine deux ans plus tard, en 1846, en acquérant la propriété du château de Lancosme.
Le grand et ambitieux projet du père est poursuivi par le fils : l’idée est de rénover cette propriété de près de 6 000 hectares s’étendant sur plusieurs communes, un chantier énorme.
Louis Crombez souhaite contribuer au développement économique de la Brenne. Il veut aussi assainir les terres marécageuses et ingrates, sources de fièvres et autres maladies. Il souhaite également favoriser le sort des familles locales, en leur procurant des emplois dans la culture, l'exploitation forestière et les forges. Trois ans plus tard, le bilan montre que de nombreux projets ont aboutis. Une grande partie des marécages a été asséchée, les terrains amendés, les zones incultes défrichées, les landes reboisées, les exploitations forestières rationalisées, les fermes modernisées, l'élevage développé, les cultures améliorées et diversifiées. Une distillerie a même été implantée suite à la plantation et à l’importation de la betterave sucrière. Il favorise également l'extension de l'usine de fonte, qu’il finance sur ses propres deniers, tout comme la construction d'une école et de la nouvelle mairie de Vendœuvres, bâtie dans le plus pur style flamand.
En 1860, Louis Crombez est élu président de la Société du Berry à Paris, ce qui est tout à fait exceptionnel pour un ressortissant étranger. Des prix aux concours agricoles récompensent son œuvre ; à l’Exposition universelle de 1855, son usine modernisée sert d'exemple par sa conception.
La déconvenue  
Les années qui suivent ne ressemblent pas aux précédentes. L’homme entre dans une période de déconvenue. Les terres argilo-siliceuses du domaine fournissent de bons  rendements mais avec des investissements trop conséquents. Dans les années 1870, son usine bat de l’aile et ne peut plus concurrencer les grands centres métallurgiques qui ont substitué la houille au charbon de bois. Cependant  Louis Crombez est le seul propriétaire à maintenir en activité son usine sur une décennie, et cela en pure perte.  
À sa mort, en 1895, il sera enterré, selon son vœu, dans cette terre qui avait pourtant déçu ses espoirs. Le domaine de Lancosme échoit à sa fille Ghislaine, épouse du vicomte de Lestrange, et restera bien familial jusqu'en 1945, date à laquelle il sera morcelé et mis en vente. Le château est alors racheté par l'archevêché de Bourges, sera transformé en école d'agriculture avant d'être revendu, en 1985, à une société immobilière.
Exposition, visites
guidées et accès au parc
C’est autour d’une dizaine de panneaux présentés à l’intérieur du château que les visiteurs pourront en savoir plus sur la vie et les réalisations de Louis Crombez. Seront mis en avant les grands domaines de château Robert et de Lancosme, la mise en valeur des terres de Lancosme, les innovations agronomiques, la contribution au progrès agricole, notamment avec l’amélioration de la race ovine, l’apport financier de la famille Crombez pour la restauration de l’église, l’œuvre de Louis Crombez, « un travail de longue haleine » en matière de défrichement, assainissement, reboisements et d’innovations agronomiques. Autres thèmes abordés : les équipements industriels, les logements des ouvriers, l’instruction à Vendœuvres, la contribution des Crombez, le rôle social de premier plan avec la mise en place d’une société de secours mutuel présidée par Louis Crombez, sans oublier la notice biographique de l’intéressé.
Une première exposition, présentée par Fabienne Darré, gérante du château avec le soutien de la commune de Vendœuvres, à ne pas manquer.
Jean-Louis Viau

Renseignements, téléphone 02 54 38 36 92.