Fil info
15:05RT : Si ma vaillante petite moto arrive à gagner le Plateau des Mille Vaches, arrivée prévue ce dimanche matin. Hâte hât… https://t.co/dS3vK5atAV
07:17Région : Fruits et légumes: pourquoi les prix flambent -> https://t.co/N8Bl5r7dB6
07:14# # - -Vienne : Donner ou vendre plutôt que jeter -> https://t.co/VEigJi41bE
07:14# # - -Vienne : Donner ou vendre plutôt que jeter -> https://t.co/OizjBr2SD4
07:10Région : Comborn, un patrimoine millénaire -> https://t.co/EywYvuMWtL
07:03Région : Les élevages régionaux marqués par des productions en baisse -> https://t.co/SRlXUx9oF7
06:44Bergerac : La démonstration de force vaut pour Périgueux -> https://t.co/aR0EIEhCxJ
06:11Rampieux : 3 bus détruits dans un incendie entraînent du chômage technique -> https://t.co/cTRfaQmFhK
05:50Calviac-en-Périgord : Accident : un motard de 20 ans gravement blessé -> https://t.co/glOSDiWCRo
19:21Gargilesse-Dampierre : Les Jamet, une famille d’artistes -> https://t.co/dGuoTP8X9h
19:18Châteauroux : Destination Cuba avec Aniurka -> https://t.co/EBzVQMXlVP
17:23Lalinde : Festival littéraire Lire en bastides, 3e ! Pourquoi vous l’aimez, pourquoi vous l’aimerez -> https://t.co/I5FExt1Mme

Bobo Matondo a été expulsé

Social

Bobo Matondo a été expulsé samedi dernier vers la République Démocratique du Congo, son pays natal, qu’il avait fui pour des raisons politiques et familiales. Le jeune homme résidait à Tulle depuis six ans.

«Il est parti de nuit, sans ses papiers et à l’interdiction de revenir sur le territoire français pendant cinq ans», déplore Bernard Combes, le maire de Tulle, qui avait soutenu ce jeune tulliste et souhaité qu’il reste en France. Bobo Matondo était très impliqué dans la vie associative locale, en particulier au Secours Populaire et au Sporting Club Tulliste. Il avait également un projet professionnel. Apprécié de tous pour ses qualités humaines, son interpellation le 6 juin dernier et sa conduite en Centre de rétention en région parisienne avait suscité l’émoi. Une manifestation de soutien avait réuni 150 personnes sur la place de la cathédrale le 14 juin et une pétition en ligne lancée par RESF19 avait mobilisé 2.000 citoyens. Sous le coup d’une OQTF*, Bobo avait refusé d’embarquer dans l’avion vers Kinshasa le mois dernier. A cause de cela, il avait été incarcéré à la Maison d'Arrêt de Fleury-Mérogis pour une durée d’un mois.

"Une injustice"

Son expulsion est vécue comme «une injustice» et une décision «inhumaine». «Je suis atterrée et déçue de ce qui se passe autour des étrangers», commente avec tristesse Ayse Tari, la présidente du Secours Populaire de la Corrèze. «On avait gardé espoir jusqu’à la fin, même si ces dernières semaines on n’avait pas pu avoir de contacts directs avec lui», commente Sylvie Christophe, adjointe en charge des affaires sociales. «On voulait que quelque chose se produise. On espère renouer le contact avec Bobo au Congo même si c’est compliqué. On reste choqués de la façon dont son expulsion s’est déroulée», ajoute l’élue.

K.B.

(*) Obligation de Quitter le Territoire Français.


Un collectif réclame son retour immédiat à Tulle

Onze organisations réunies en collectif ont signé un communiqué commun demandant le retour en France de Bobo Matondo. «En expulsant Bobo, le gouvernement et son représentant, le Préfet de la Corrèze, viennent de commettre un nouvel acte scandaleux qui signe leur «politique de l’immigration» particulièrement inhumaine», indique le collectif.
A l’initiative de RESF, les organisations soussignées rappellent «que notre ami congolais vivait depuis six ans à Tulle, parfaitement intégré à la vie de notre cité. L’Etat français met sa vie gravement en péril et portera l’entière responsabilité du traitement qui l’attend. Nous condamnons cette mesure d’expulsion inique et barbare et nous exigeons le retour immédiat de Bobo à Tulle», ajoute le collectif.
Les partis, syndicats et associations signataires : Cap à Gauche, CGT, France Insoumise, Ligue des Droits de l’Homme, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, Parti de Gauche, Peuple et Culture, Parti Socialiste, Secours Populaire et Solidaires.

Air Jordan Spizike 3.5 Shoes