Fil info
21:35Périgueux : Me Eric Barateau : "L'Etat se montre assez vicieux" -> https://t.co/yTAPK92Cm0
20:06Brive-la-Gaillarde : De la convergence écologique -> https://t.co/Tzi6qbbKC6
18:43Marsaneix : Elle fait un malaise, sa voiture finit dans un ravin profond de 4 mètres -> https://t.co/FiWiTdavF9
18:19Saint-Gaultier : Journées européennes : un rallye pour découvrir le patrimoine -> https://t.co/R3U7Kql1Ss
18:18Châteauroux : Bientôt une nouvelle vie pour le Pavillon de l’horloge -> https://t.co/sFv7XSmE8F
18:18Indre : Les agents des impôts se mobilisent -> https://t.co/GB1Z7BBJ0z
17:39RT : Donc Mr Ferrand maire de StPourcain, élurégion met des enfants au pain sec et à l'eau car les parents n'ont pas rég… https://t.co/e8jiq62Z1p
17:20RT : La patinoire de vous propose sa journée portes ouvertes handi-gliss jeudi de 14h à 16h… https://t.co/M7H4Mv2X8E
17:03Cornil : Un établissement neuf et du personnel en souffrance -> https://t.co/AHcB1c3qHH
16:00RT : Une bonne nouvelle RELAXE pour Fanny et Pierre Ce ne sont pas les militant.e.s du climat qu'il faut poursuivre et… https://t.co/gtpFUEO6K3
15:58RT : Scandale dans une clinique du Mans : qui a volé les voiturettes pour les enfants malades ? https://t.co/sBpsvdUeP0 https://t.co/N3fDIuQLE5
15:57RT : La déchéance. https://t.co/GkRHozX2HZ
15:52RT : Nombreux nous sommes cher Votre reforme injuste pour les regimes autonomes : on… https://t.co/Qj4bOhlTrP
15:51RT : 4900 postes devraient être supprimés d'ici 2022 à la avec le nouveau plan . Soutien aux agents en… https://t.co/XNUiut6nCo
15:24 Voilà pour les infos sur ce sondage, merci, bonne journée également
15:23 "*Etude menée pour la Fondation 30 Millions d’Amis par l’IFOP du 1er au 2 février 2019 aup… https://t.co/CF9fQQ5qBN
15:19 On n'a pas beaucoup d'info sur ce sondage... Je suis contre l’élevage intensif. Je discute rar… https://t.co/qOSf6fJzHL
14:28RT : Quelle honte ⁦⁩ de traiter de la sorte . C’est à 🤮 https://t.co/Kd9flU5h8H
14:27RT : "Même si je ne suis pas toujours d'accord avec vous..." : après la tribune des 460 journalistes du Monde et l'appel… https://t.co/KPRLffJWos
14:17RT : Migrants noyés en Méditerranée : une médecin légiste se bat pour retrouver leur identité https://t.co/hWnkiZSLEq
14:16RT : Un défilé de mannequins atypiques à Paris pour promouvoir le mouvement « body positive » https://t.co/4sbOTRpx9O
14:13RT : [presse] "Pour la troisième année consécutive, le second degré devrait perdre des post… https://t.co/2aDZ2nPxfH
14:12RT : La situation alarmante du service public a nourri les débats . Médecins urgentistes, salari… https://t.co/gOzD84DRjx
14:02RT : l'Humanité du lundi 16 septembre 2019 sur votre écran d'ordinateur avec https://t.co/iMzZVJWGf7 et sur vos tablette… https://t.co/Vfi4MHQboW
14:01RT : 🍏 La cueillette des pommes a commencé à ! Il n'est pas trop tard pour candidater. Toutes les offres d… https://t.co/jZUs3Q51yD
13:17 Même la CFDT y est ; c'est pour dire...
12:16 Vous êtes au courant que pour les sondages, on utilise un échantillon représentatif de la… https://t.co/OHmucZJUHr
11:51Aubazine : Festival Disjoncté : coup de foudre ! -> https://t.co/lAnL3Pympc
11:43Allassac : Les bénévoles du Téléthon en action sur la tour César -> https://t.co/2QY5xz9veG
11:11Périgueux : Les syndicats unis pour sauver les trésoreries et mes emplois de Dordogne -> https://t.co/6fRjs6vZ8O
09:11Sainte-Eulalie-d'Ans : Chute de cheval : un blessé grave près de Sarlat -> https://t.co/nHjuRboHp0
07:43# # - -Vienne : Au Phare jusqu’au 2 novembre, Toiles urbaines par Sophie Nicaise -> https://t.co/9keqHy1Sl4
07:40# # - : Midi-concerts, L’esprit des pierres -> https://t.co/YlNxPUK3Af
07:38# # - : Les centres culturels font leur rentrée -> https://t.co/CQhq9lD24E
07:36# # - -Vienne : Entre animalistes et paysans, un point de convergence mais deux propositions irréconciliables… https://t.co/TFe8tcTBtI
07:34# # - -Vienne : Luxe: deux étudiants japonais à Limoges -> https://t.co/KofAhvFf58
07:32# # - -Vienne : Le procureur serre la vis -> https://t.co/DGssHWDezd
07:30Région : Une grande vente aux enchères pour célébrer les 90 ans du CSP -> https://t.co/uLFqosJ8g9
07:28Région : Les coulisses du patrimoine -> https://t.co/59q5Q9rvWC
03:47L'écobuage tourne mal : le porte secours à un homme grièvement brûlé près de C dans… https://t.co/ORiwTJRSP7
03:39Hautefaye : L'écobuage tourne mal : un homme grièvement brûlé près de Périgueux -> https://t.co/L9J34iCfmO
23:07Ce message est excellent il faut le partager très vite aux politiciens inconscients des risques https://t.co/UO5eEqnckx

Toujours pas de «bonne nouvelle»

Grève des facteurs

Malgré un rassemblement organisé devant le centre courrier de Tulle, hier matin, l’entrevue du maire avec le PDG du groupe La Poste à Paris, la  rencontre qui a finalement eu lieu entre les syndicats et la direction locale n’a abouti à aucune avancée. Les facteurs entament le dixième jour de grève. 

 
Le projet de réorganisation qui vise la suppression de 8 tournées au centre courrier de Tulle ne passe pas comme une lettre à La Poste.
Pour leur neuvième jour de grève depuis le 24 juin et à l’appel de deux organisations syndicales (CGT et Solidaires), les facteurs tullistes ont  organisé, hier, un rassemblement pour expliquer les raisons de leur mouvement.   Une soixantaine de personnes sont venues apporter leur soutien aux postiers parmi lesquelles des agents hospitaliers, des professeurs tout autant en lutte, une poignée de gilets jaunes mais aussi des élus de  Laguenne, Favars et Tulle.
«Cette réorganisation envisage la reprise de 8 positions de travail, 6 tournées de distribution courrier et deux autres de colis. Avec les emplois  induits, moyens de remplacement pour toutes catégories d’absences, ce sont à minima 10 emplois qui sont visés, soit environ 20 % par rapport à  l’existant, c’est énorme sur le seul bassin de Tulle» explique Jean-François Chaudières de la CGT FAPT. Evoquant ensuite le contrat d’entreprise Etat-La Poste 2018-2022 signé en janvier 2018 pour garantir le maintien d’un service postal de qualité, le syndicaliste observe que : «sur le terrain, la réalité pour les postières et postiers de Tulle est tout autre. Actuellement le centre de distribution de Tulle possède 45 tournées de distribution, 42  tournées lettres et 3 tournées colis. L’activité des 8 tournées supprimées serait alors redistribuée sur 36 tournées lettres et une tournée colis. La dernière réorganisation avait déjà, il y a trois ans, supprimé 4 tournées. Comment dans ces conditions pouvoir maintenir un service de distribution postale de qualité ?» s’interroge-t-il.

«Il va y avoir de la casse !»

Tous dénoncent déjà la dégradation des conditions de travail et s’inquiètent de l’aggravation que provoquerait une nouvelle restructuration. Car si la baisse du volume de courrier distribué n’est pas remise en cause, les facteurs constatent une augmentation des plis recommandés comme des petits paquets internationaux. «Pour la distribution des recommandés le temps imparti a été fixé à 1 minute 30 alors qu’il en faut en réalité 5. Quand le postier démarre sa tournée avec 40 recommandés ce sont déjà 2 heures qui ne sont pas comptabilisées dans le temps de travail» déplore un facteur. Surtout que la situation tulliste n’est pas un cas isolé. «A Brive se sont 16 tournées qui ont été supprimées sur une soixantaine suite à ce type de réorganisation. Au final, ce sont 4 à 5 tournées qui ne sont pas distribuées chaque jour. On appelle ça la marguerite. C’est bien ça le vrai  danger !».
«A l’heure actuelle je ne peux plus faire mon travail correctement déplore Nathalie. «Avant, je faisais une à deux heures supplémentaires non payées par jour pour boucler mes tournées. Puis j’ai fait un AVC. Neuf mois plus tard j’ai repris mon activité  mais rien n’a changé. On m’a juste dit de ne plus faire d’heures supplémentaires. Au bout d’un moment il va y avoir de la casse. C’est obligé !». Et tandis que France Telecom occupe le devant de la scène médiatique à l’occasion de son procès, les comparaisons fusent. «Ce qui s’est passé à France Telecom c’est ce qui va se passer ici avec pour seule différence un décalage dans le temps. On a même entendu des cadres du centre déclaré que les gens qui s’étaient suicidés c’était leur choix. C’est révoltant !» rapporte une factrice.

«Aucune avancée n'a malheureusement pas été effectuée»

Après avoir alerté la préfecture, la mairie de Tulle, le député puis le Conseil départemental sur la situation, tous espèrent désormais une porte de sortie de crise. «On demande aux encadrants de nous suivre dans les tournées pour voir comment ça se passe sur le terrain. Nous voulons juste trouver une solution car je n’ai aucune envie d’être encore là au moins de décembre» pose une gréviste.
Alors que Bernard Combes rencontrait Philippe Walh PDG du groupe La Poste à Paris, son adjoint Yannik Seguin rappelait aux grévistes que le conseil municipal avait, à plusieurs reprises, pris position pour la défense des services publics.
Un préavis départemental déposé En milieu d’après-midi, la direction locale a finalement demandé à recevoir les organisations syndicales. Un coup d’épée dans l’eau pour les syndicats qui espéraient avoir été entendus. «Aucune avancée n'a malheureusement pas été effectuée, la direction ne veut rien céder concernant les huit tournées. Elle parle de trois renforts mis en place, mais deux d'entre eux ont déjà été négociés par les syndicats, dont les syndicats signataires. Ces renforts n'enlèveront en rien la surcharge de travail qui incomberait aux tournées. Et il ne s'agit aucunement de création d'emploi mais de mutation d'agents internes à la Poste» détaille Karine Lavaud pour la CGT FAPT.
Une entrevue bien loin des espoirs des postiers et des syndicats qui face à ce qu’ils estiment être «un dernier coup de poker de la direction» ont décidé de durcir le ton. Aussi les facteurs de Tulle sont toujours réunis devant le centre de distribution aujourd’hui pour leur dixième jour de grève.
En réaction, les syndicats CGT et SUD ont déposé un préavis de grève illimitée pour l'ensemble des sites courriers de la Corrèze à partir du mardi 16 juillet.

Mathieu Andreau


Lettre ouverte
Hier, l’association de défense des consommateurs CGT INDECOSA a adressé une lettre ouverte à la directrice du centre courrier de Tulle pour demander «l’abandon de ce projet de casse des tournées» dont une des conséquences pour l’usager serait «la non-distribution du courrier 6 jours sur 7. Nous  considérons  que  les populations  sont  en  droit  de  recevoir  leurs courriers (journaux, magazines...) chaque jour avec un respect des horaires de distribution» tout en espérant «qu’une solution sera trouvée le plus rapidement possible».

Air Jordan XIII Melo PE