Fil info
17:02Bergerac : Ce soir, c’est Suzane qui est concert et c’est gratuit ! -> https://t.co/rEf4QIHVv9
16:51RT : | ♻️ La rentrée approche et vous souhaitez vous équiper ? 🤝 Développée par Limoges Métropole, utili… https://t.co/AxCI2QdOOh
16:50RT : Je suis co-signataire de cette lettre initiée par . Nos ports doivent s’ouvrir à l’accueil des migrants e… https://t.co/U2cUwTKTGj
16:49RT : POUR NE PAS OUBLIER / NOT TO BE FORGOTTEN; il y a 20 ans, le 17 août 1999, 5 sapeurs-p… https://t.co/ox7GKoiBER
15:05RT : Si ma vaillante petite moto arrive à gagner le Plateau des Mille Vaches, arrivée prévue ce dimanche matin. Hâte hât… https://t.co/dS3vK5atAV
07:17Région : Fruits et légumes: pourquoi les prix flambent -> https://t.co/N8Bl5r7dB6
07:14# # - -Vienne : Donner ou vendre plutôt que jeter -> https://t.co/VEigJi41bE
07:14# # - -Vienne : Donner ou vendre plutôt que jeter -> https://t.co/OizjBr2SD4
07:10Région : Comborn, un patrimoine millénaire -> https://t.co/EywYvuMWtL
07:03Région : Les élevages régionaux marqués par des productions en baisse -> https://t.co/SRlXUx9oF7
06:44Bergerac : La démonstration de force vaut pour Périgueux -> https://t.co/aR0EIEhCxJ
06:11Rampieux : 3 bus détruits dans un incendie entraînent du chômage technique -> https://t.co/cTRfaQmFhK
05:50Calviac-en-Périgord : Accident : un motard de 20 ans gravement blessé -> https://t.co/glOSDiWCRo

La Cour des Arts d’attaque !

Culture

L’assemblée générale de l’association La Cour des Arts s’est tenue samedi dans ses locaux de la rue des Portes Chanac. Une Maison qui accueille jusqu’au 15 juin la très impressionnante exposition «34 jours» de l’artiste James portant sur la guerre au Liban à l’été 2006.

Le vernissage de l’exposition a eu lieu jeudi dernier en présence de l’artiste James. Derrière le pseudo James, Mathilde une femme au visage solaire d’origine libanaise.
34 jours à restituer
L’histoire du Liban est le centre de gravité d’une exposition baptisée «34 jours» soit le nombre exact de jours qu’aura duré à l’été 2006 un conflit  meurtrier opposant l’armée israélienne et le Hezbollah libanais. «34» est aussi le nombre d’enfants tués lors d’un bombardement continu de deux heures mené le dimanche 30 juillet 2006 par Tsahal sur le village de Cana à l’Est de Tyr.
Au total, 63 personnes dont 34 enfants mourront lors de ces frappes. Le bilan de ce court conflit sera de 1.500 victimes en majorité des civils.
L’installation de James «Les Noces de Cana» à la vitrine expérimentale Le Point G donne à voir, ressentir cette tragédie du 30 juillet.
Flottant dans l’air autour d’une bombe «WAB 4700 S» grandeur nature poupées d’enfants, doudous, animaux en peluche incarnent de manière antinomique l’innocence de l’enfance et la violence d’une guerre aveugle.
Ce contraste cru  entre vie et mort, on le retrouve à la Maison dans une autre saisissante installation «L’orangeraie». Une grande toile (160 X 150  cm)  peinte en acrylique compose une mosaïque végétale colorée et incomplète. Aux fleurs, feuilles, fruits magnifiques de l’orangeraie s’intercalent trois  carrés  ocre en leur cœur déchirés. Ils sont la trace de centaines de mines anti-personnelles  dispersées par l’armée israélienne sur cette propriété.
La guerre  est aussi une blessure faite à la Terre. Le tableau «Mer Morte» d’un noir profond aux reflets mazoutés en clair-obscur rappelle avec  intensité qu’une marée noire souilla 200 kilomètres de côtes libanaises.
Des photographies d’immeubles effondrés, le tableau d’un bâtiment en feu dont les bras sont le symbole d’une humanité souffrante, une bâtisse  crucifiée par deux missiles, tachée de rouge, une série de quatre tableaux sur les Toits de Beyrouth marquant crescendo le premier jour du conflit...  l’artiste transcende la mémoire de cette guerre par la force brute de l’art. A cette horreur répond en forme d’espoir, le tableau chaleureux de deux  danseurs qui au milieu d’une nuit  au cœur de braise célèbrent la vie  avec volupté.
La Cour en jambes !
L’assemblée générale a débuté sous la présidence de Jacques Tramont. Rapport moral,  d’activité 2018/2019, financier 2018, perspectives pour  2019/2020, renouvellement du CA était au menu. L’association se porte bien. Des 103 adhérents en 2010, l’association est passée à 200, preuve de l’attractivité de ses activités. Quelque  160 personnes suivent chaque semaine la quinzaine d’ateliers d’art divers de la céramique, au modèle vivant, en passant par la BD manga. Expos, rendez-vous spécifiques (Boutique de Noël, Journée des Métiers d’arts...) rythment la vie culturelle de la Maison.  L’adhésion de 35 artistes professionnels souligne l’importance du réseau de La Rue des Arts créé en 2006. Elle reviendra à Tulle en 2020 après avoir fait «Le pont» à Schorndorf en juin prochain.
La résidence d’artiste en cours d’Annie Bascoul avec le Poinct de Tulle est aussi à souligner.

Serge Hulpusch

Wonderful UA Air Jordan 1 X "Off White Unc" White Blue Retro High