Fil info
20:29Dordogne : Chasse au syndicaliste à la Sobéval -> https://t.co/9IBNUkTIvO
18:41Indre : Un nouveau jumelage sur fond de projet économique -> https://t.co/jOjQQAwo70
18:40Indre : 200 lycéens pour le climat -> https://t.co/ghQqNEAhih
18:39Indre : [intégral] Entre traditions et innovations -> https://t.co/7OJxmkL5je
18:07RT : Ce qui se passe ici avec la liaison Perpignan-Rungis c’est aussi la conséquence de la libéralisation du fret ferrov… https://t.co/Ubew1U4Aei
17:55RT : Tête de liste pour les européennes, a fait face sur à la vulgarité absolue d'un improbable… https://t.co/tDujckou22
17:24RT : Pour l'humain et la planète d'abord ! était à la marche à Paris. https://t.co/7KKSQc6Mfg
17:24RT : Le glyphosate pollue, le glyphosate est un poison. C'est la raison pour laquelle nos députés européens se battront… https://t.co/qlP87HuAuO
16:47Saint-Gaultier : Gérard Laude expose ses œuvres pour la première fois -> https://t.co/kasdDr0c7A
16:44La Châtre : Une résidence pour seniors dans le quartier Saint-Lazare -> https://t.co/fnvOlrcuSH
15:41Périgueux : Apprentissages et travaux -> https://t.co/RklGmcjxRW
14:22Boulazac : Mobilité danoise et gourmandises à Métro -> https://t.co/1zzKln03hk
11:34RT : La déontologie et la liberté d'expression convoquées à leur tour par la DGSI https://t.co/LJGceBICkS
11:22RT : ⚠️ [] ⚠️ La est placée en ⛈️ par . Des averses à caractèr… https://t.co/G3WCoSiLEe
09:46RT : La est en alerte jaune aux 🌩️. Soyez prudents dans vos déplacements et si vous pratiquez u… https://t.co/paTzzgZeGb
07:59France : Brossat : « Les 5% sont à portée de main » -> https://t.co/72MgMbyeNJ
07:51# # - : Hervé Labetoulle ancien résistant, partage son histoire -> https://t.co/ZWbLrKNqam
07:49# # - : A hurler de silences... -> https://t.co/zobI35vBDL
07:47# # - -Yrieix-la-Perche : Contes en musique pour Coquelicontes -> https://t.co/a2L8gOLnu1
07:46# # - : Le club de foot prépare ses 70 ans -> https://t.co/AxopmlqSew
07:44# # - -Yrieix-la-Perche : Rester actif et bien se nourrir pour être en forme -> https://t.co/rqEZf8Evjh
07:39# # - : Aurora, sur la route de la créativité et des festivals -> https://t.co/FDhPQDMGlr
07:38# # - : 3 jours de fête et des nouveautés -> https://t.co/6ErmOQw6me
07:35# # - -sur-Vienne : Les composteurs partagés -> https://t.co/QgLTGM6cmq
07:34# # - -Junien : Un Rabelais toujours jeune à La Mégisserie -> https://t.co/lKxTzzJeNt
07:32# # - -Junien : De la danse poignante sur la scène de La Mégisserie -> https://t.co/rBbaf2waIK
07:29# # - : Retrouver sa part d’enfance avec la nouvelle saison de l'Opéra de Limoges -> https://t.co/AxX86V6MPC
07:27# # - : Le jeu fait sa fête demain à la ludothèque -> https://t.co/mFm0lcQVtl
07:24# # - -Vienne : Une programmation culturelle riche pour le vaste territoire d'ELAN -> https://t.co/F0MJRWER7s
07:22# # - -Germain-les-Belles : Le circuit du Martoulet inauguré -> https://t.co/zQuhQW6D3t
07:20Région : « Le contournement Est (de Limoges) n’est pas enterré » -> https://t.co/Zg61eSc3xo
07:16France : Les bébés entassés comme la volaille en batterie? -> https://t.co/XmsVUyIRng
07:13Région : Vins Noirs offre le premier prix du roman policier Francophone -> https://t.co/wwgCLJwSEp

La Cour des Arts d’attaque !

Culture

L’assemblée générale de l’association La Cour des Arts s’est tenue samedi dans ses locaux de la rue des Portes Chanac. Une Maison qui accueille jusqu’au 15 juin la très impressionnante exposition «34 jours» de l’artiste James portant sur la guerre au Liban à l’été 2006.

Le vernissage de l’exposition a eu lieu jeudi dernier en présence de l’artiste James. Derrière le pseudo James, Mathilde une femme au visage solaire d’origine libanaise.
34 jours à restituer
L’histoire du Liban est le centre de gravité d’une exposition baptisée «34 jours» soit le nombre exact de jours qu’aura duré à l’été 2006 un conflit  meurtrier opposant l’armée israélienne et le Hezbollah libanais. «34» est aussi le nombre d’enfants tués lors d’un bombardement continu de deux heures mené le dimanche 30 juillet 2006 par Tsahal sur le village de Cana à l’Est de Tyr.
Au total, 63 personnes dont 34 enfants mourront lors de ces frappes. Le bilan de ce court conflit sera de 1.500 victimes en majorité des civils.
L’installation de James «Les Noces de Cana» à la vitrine expérimentale Le Point G donne à voir, ressentir cette tragédie du 30 juillet.
Flottant dans l’air autour d’une bombe «WAB 4700 S» grandeur nature poupées d’enfants, doudous, animaux en peluche incarnent de manière antinomique l’innocence de l’enfance et la violence d’une guerre aveugle.
Ce contraste cru  entre vie et mort, on le retrouve à la Maison dans une autre saisissante installation «L’orangeraie». Une grande toile (160 X 150  cm)  peinte en acrylique compose une mosaïque végétale colorée et incomplète. Aux fleurs, feuilles, fruits magnifiques de l’orangeraie s’intercalent trois  carrés  ocre en leur cœur déchirés. Ils sont la trace de centaines de mines anti-personnelles  dispersées par l’armée israélienne sur cette propriété.
La guerre  est aussi une blessure faite à la Terre. Le tableau «Mer Morte» d’un noir profond aux reflets mazoutés en clair-obscur rappelle avec  intensité qu’une marée noire souilla 200 kilomètres de côtes libanaises.
Des photographies d’immeubles effondrés, le tableau d’un bâtiment en feu dont les bras sont le symbole d’une humanité souffrante, une bâtisse  crucifiée par deux missiles, tachée de rouge, une série de quatre tableaux sur les Toits de Beyrouth marquant crescendo le premier jour du conflit...  l’artiste transcende la mémoire de cette guerre par la force brute de l’art. A cette horreur répond en forme d’espoir, le tableau chaleureux de deux  danseurs qui au milieu d’une nuit  au cœur de braise célèbrent la vie  avec volupté.
La Cour en jambes !
L’assemblée générale a débuté sous la présidence de Jacques Tramont. Rapport moral,  d’activité 2018/2019, financier 2018, perspectives pour  2019/2020, renouvellement du CA était au menu. L’association se porte bien. Des 103 adhérents en 2010, l’association est passée à 200, preuve de l’attractivité de ses activités. Quelque  160 personnes suivent chaque semaine la quinzaine d’ateliers d’art divers de la céramique, au modèle vivant, en passant par la BD manga. Expos, rendez-vous spécifiques (Boutique de Noël, Journée des Métiers d’arts...) rythment la vie culturelle de la Maison.  L’adhésion de 35 artistes professionnels souligne l’importance du réseau de La Rue des Arts créé en 2006. Elle reviendra à Tulle en 2020 après avoir fait «Le pont» à Schorndorf en juin prochain.
La résidence d’artiste en cours d’Annie Bascoul avec le Poinct de Tulle est aussi à souligner.

Serge Hulpusch