Fil info
18:13Sarlat-la-Canéda : Un comité de pilotage pour le centre de santé -> https://t.co/fJvoWY1wxE
18:11Périgueux : « Quand on aime les animaux, il faut les respecter » -> https://t.co/24fuwDp2yv
16:47La fête de la citrouille bat son plein à Saint-Laurent. https://t.co/iv2XTiXvZq
16:21Lubersac : Rencontre émouvante des collégiens avec Robert Hébras -> https://t.co/N9Y5MvN4FI
16:04Le Lardin-Saint-Lazare : Lecta louche sur les fonds publics -> https://t.co/adGIjN6a26

Tags sur les murs de la ville : Bernard Combes dénonce les dégradations

Graffiti

La semaine dernière, des tags ont été apposés sur différents murs de Tulle : ceux de la préfecture, de l'église Saint-Jean, le long du quai de Rigny, au sol près du pont de la Barrière, sur le clocher de la cathédrale etc. "Ils font état de messages à caractère politique, souvent outranciers vis-à-vis de personnalités du Département ou même de la Police Nationale", souligne Bernard Combes.
Le maire de Tulle  "dénonce avec la plus grande fermeté ces agissements. La liberté d’expression et la liberté d’opinion n’autorisent pas la dégradation des bâtiments, qu’ils soient publics ou privés".
La Ville de Tulle a porté plainte contre ces pratiques. Les agents de la Ville ont été mobilisés pour procéder au nettoyage de ces tags. "Cela représente un coût humain et technique très important pour les contribuables tullistes", précise Bernard Combes.