Fil info
11:07Région : Elections:A trop tirer sur la corde... -> https://t.co/9ETLeam3AZ
11:04Région : Les morsures de chien cause d’accidents de travail de postiers -> https://t.co/nHpaVKTTXm
22:40 Garder la mémoire pour soutenir notre tête !
21:33RT : Élections européennes : en Dordogne, les premiers résultats tombés donnent tous le RN en tête. Mauvaise soirée...
20:10RT : Tulle : bureau Latreille À où a voté François Hollande. Résultats : LREM 88 voix ; RN 65 voix ; PS 59 voix... Derr… https://t.co/mb1zchRGEP
19:54Châteauroux : Les lauréats Escapages désignés après une année de folles lectures -> https://t.co/L0Vj5HGXEk
19:49Châteauroux : L214 alerte sur le poids climatique de la viande -> https://t.co/tOeR7S7USK
19:47Le Blanc : Système de santé : chronique d’un « désastre annoncé » -> https://t.co/7zFDM3eJQx
19:45La Châtre-Langlin : Les « vieilles grands-mères » font recette -> https://t.co/ALcryrABfA
18:52Périgueux : Le climat a besoin du ferroviaire -> https://t.co/0m4H9LPq7M
18:49Périgueux : 220 Périgourdins ont défilé pour défendre l’avenir -> https://t.co/dmol3fv1uf
16:49 En espérant qu'ils ont rempli leur devoir de citoyen avant !
15:12Corrèze : Le tourisme à la mode virtuelle -> https://t.co/ETYmnaKlXZ
14:10 Toujours, toujours ✌️✌️
14:01 Il est sérieux monsieur le maire
12:43Élections européennes : le taux de participation à midi en Dordogne est de 25,06 % (contre 19,59 % en 2014 et 16,44 % en 2009).

Des assises nationales pour mieux améliorer les secours

Assises nationales Santé, secours et territoires

Mobilisation générale depuis aujourd'hui jeudi pour ces premières assises nationales Santé secours et territoires qui se déroulent à La Souterraine, actifs, volontaires, retraités ou anciens sapeurs-pompiers, plus de 200 personnes étaient mobilisées sur le site du centre culturel Yves Furet, réparties sur les parkings, aux buvettes, aux différents stands, une mobilisation saluée dès l'ouverture par les différentes personnalités présentes et notamment le président de la Fédération Nationale.
Les rapides présentations de la commune de La Souterraine et de l'Ouest Creuse par Etienne Lejeune, président de la com-com, illustrée d'une vidéo, tout comme celle du département de la Creuse commentée par la présidente Valérie Simonet vont planter le décor : les deux élus sauront développer les atouts de leur collectivité tout comme les difficultés rencontrées ; après avoir évoqué la crise industrielle de GM&S puis LSI qui a marqué la commune, les besoins d'accompagnement social, Etienne Lejeune a salué le choix de ce territoire qui reflète les problématiques abordées durant ces deux jours : « Nous serons attentifs aux résultats de vos travaux » ; quant à Valérie Simonet, elle a pointé elle aussi quelques problèmes auxquels le département est confronté : vieillissement de la population, désertification médicale mais la batterie de prises en charge que le département mobilise témoigne d'une volonté résolument optimiste car offensive : «certes nous rencontrons des difficultés, mais en les partageant nous trouverons peut-être des solutions, des pistes de coopération et de modernisation de nos partenariats... le département est le chef de file des politiques sociales ; nous sommes un des départements le plus âgé, notre démographie est fragile, pour autant nous faisons le choix du maintien à domicile, nous travaillons à éviter, à limiter la perte d'autonomie, en choisissant une organisation transversale et multiacteurs avec une politique volontariste et de proximité : plan de modernisation de l'aide à domicile par l'accompagnement des associations...» ; la présidente ne manque pas de rappeler le prix Territoria or* qui fut décerné au département en 2018. Amélioration de l'habitat, accès aux nouvelles technologies, place et statut des aidants, on l'aura compris, le département est le partenaire sur le terrain de ce rendez-vous qui devrait pouvoir aborder toutes les problématiques du secours et de l'urgence.
Du concret et du local, le propos prend une nouvelle dimension, celle du politique et du global avec l'intervention de Gregory Allione, président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers. Certes, il a d'abord salué cette mobilisation sur le terrain, l'envie et la motivation de ce territoire, remerciant les partenaires qui viennent de s'exprimer mais aussi Michel Laforcade, directeur général de l’Agence Régionale de Santé de la Nouvelle-Aquitaine ; il parle de son dialogue du quotidien, innovant, favorable aux rencontres inter-services...
Il salue aussi la présence des directeurs départementaux de ce réseau des sapeurs-pompiers et sortant de la division ville-campagne, il donne une analyse politique qui se veut consensuelle pour une meilleure efficacité : « Ces  représentants de nombre de départements sont là pour faire émerger l'ensemble des besoins, certes, ruraux, mais aussi urbains, l’actualité depuis le mois de novembre confirme nos exigences de proximité mais aussi de partage des moyens... » Il tacle les tendances aux corporatismes et entend apporter une réponse globale et unitaire aux problèmes de santé, dans les villes comme dans les campagnes : « De plus en plus les sapeurs-pompiers sont appelés à sortir de leur champ missionnel, ils sont sur-sollicités, on cherche à opposer les blancs et les rouges, mettons nous autour d’une table, élus des communes, des départements... » L’évidence du  besoin de proximité, notamment des services publics, du travail ensemble devrait se lire dans le compte-rendu des plénières et des ateliers et donner la feuille de route. Le colonel Gregory Allione termine son propos en parlant du coup d’après, les Assises de 2020 : relevons le défi que les deux ministères** travaillent ensemble, c’est ce qu’attendent nos concitoyens.

*Dès 1986, persuadés que l’innovation dans le secteur public était un outil de progrès, les fondateurs de l’Observatoire Territoria ont créé le Prix Territoria pour recueillir, valoriser et diffuser les initiatives des collectivités territoriales  afin qu’elles deviennent les « bonnes pratiques » des territoires. Aujourd’hui, le secteur public local doit faire mieux avec moins. Il doit songer à modifier les méthodes du passé pour améliorer le présent, ce qui demande une connaissance et une analyse des pratiques innovantes dont beaucoup de collectivités n’ont pas les moyens. Depuis 1995, les ministres en charge des collectivités territoriales président les jurys Territoria qui se réunissent en leurs ministères. Depuis 1999, les trophées sont remis au Sénat. Réuni sous la présidence de Jacqueline Gouraul, ministre de la Cohésion des territoires et des Collectivités territoriales, le jury du Prix Territoria 2018 a distingué 39 collectivités : 20 TER Or, 8 TER Argent et 11 TER Bronze. Plus de 200 candidatures avaient été enregistrées parmi lesquelles les comités d’experts avaient sélectionné 60 initiatives innovantes qui ont été soumises aux votes des jurés. Deux ont été distinguées dans la catégorie Qualité de vie : la ville de Poissy (management par le sport) et le département de la Creuse  (favoriser le maintien à domicile en améliorant la qualité de vie au travail des aidants )
** Ministère de l’Intérieur (pompiers) et Ministère de la Santé (les blancs : médecins, infirmières, hôpitaux...)

Et ça continue encore vendredi

Alors que la journée de jeudi s’est terminée sur un «moment creusois» pour mettre en avant les richesses du département, en parallèle du carrefour de l’innovation technologique, les travaux reprennent dès ce vendredi matin au centre culturel Yves-Furet.
Alors que jeudi on parlait aménagement du territoire, télémédecine, maintien à domicile et offre de soins pour les territoires ruraux, la journée de vendredi poursuivra la lancée des débats avec des experts venus de toute la France sur les réponses à apporter pour améliorer le quotidien des usagers comme des professionnels.
Au programme :
- 9 heures : Plénière (1h30 - Centre Yves Furet). L'adaptation de la réponse opérationnelle.
- 9 heures : Atelier (1h - salle annexe). La maison médicale : la clé du succès.
- 10 heures : Atelier (1h - salle annexe) HAD, dépendances, fin de vie : aidants, soignants, la vie autour du malade.
- 10h30 : Plénière (1h30 - Centre Yves Furet). La gestion des appels de secours d'urgence et d'assistance.
- 11 heures : Atelier (1h - salle annexe). La vie du libéral en territoire rural.
Dans l’après-midi, à partir de 14 heures, les autorités gouvernementales seront officiellement accueillies afin de leur faire part du rendu des travaux. Le discours de clôture devrait être fait par une autorité. !