Fil info
19:44Dordogne : Sursis d’un an pour Saint-Aulaye -> https://t.co/YDjJ4Vd2o5
19:43Saint-Aulaye : Sursis d’un an pour Saint-Aulaye -> https://t.co/Nss7DfpubV
19:26RT : Les cheminots plastifient la gare de https://t.co/J9qrzg1M9M
17:57Indre : Anciens combattants : une victoire pour le centenaire de l’UNC -> https://t.co/fZg25SmbKj
17:56Le Poinçonnet : La nouvelle saison de l’Asphodèle a été présentée -> https://t.co/QWCXeeYnr0
16:47Salagnac : Salagnac jumelé avec Campagnes-sur-Aude -> https://t.co/Kvq0JgAZcd
16:42Terrasson-Lavilledieu : Aquifrance : les salariés veulent garder leur ancien directeur -> https://t.co/XTmTQLIqer
16:42Périgueux : Une action interprofessionnelle le 28 juin -> https://t.co/hAZZnPOOU9
16:40Périgueux : Une action interprofessionnelle le 28 juin -> https://t.co/4Ra3Ggtfzu
16:38Région : Martial Faucon fait Chevalier de la Légion d’Honneur -> https://t.co/hCz5SaVeqT
16:16RT : Merci au qui fait un gros travail de responsabilisation de pauvres grâce à son beau mobilier anti sans-… https://t.co/slQkZhSPGZ
16:13RT : ⚠️Accident sur au niveau d'une zone de travaux 🚧impliquant un véhicule de la DIRCO (sens Brive-Limoges) Sortie… https://t.co/CbqBA3y0Jb
16:11RT : Honteux. Voilà la réalité de la réforme. Transfert d’un cheminot au privé, 2 options. Option 1 : si son activité r… https://t.co/YyyVl5S0Ip
15:37Les avocats de Brive, Tulle, de Creuse, de Limoges dénoncent "le début d’un processus de délocalisation de notre C… https://t.co/UTV59Jq7m7
13:51Débat de L'Echo sur l'importance des collectivités dans la vie quotidienne. https://t.co/0cApHjlAdi https://t.co/m73O5z5l6A
12:55RT : Macron m'a "tuer" Ma Gare Ma Ligne j'y tiens https://t.co/p1HbsVaVmY
12:55RT : la gare est à vendre ! https://t.co/f7FaFIB129
12:33RT : La gare de point de rencontre entre les cheminots correziens et haut-viennois. Ils veulent le rétablisse… https://t.co/u0gffZl1PS
12:33RT : Les cheminots plastifient la gare de https://t.co/J9qrzg1M9M
11:44RT : Le convoi de cheminots arrive en gare de https://t.co/gXu8mACbK2
11:40Toutes les infos sur le Salon Plumes en Berry du 24 juin sur le site https://t.co/fZzkyQzwep. L'invité d'honneur d… https://t.co/OZNxP6kMl9
11:22RT : les cheminots sont sur les rails https://t.co/uMCFYd3yN1
10:52RT : Limoges, samedi rassemblement pour soutenir le peuple palestinien face à un état israélien d’extrême droite. https://t.co/Z9TyowzQQI
10:05France : Encore plus d’activités à la station Sports nature -> https://t.co/USKvH4mVtT
10:01France : «Une réponse adaptée et professionnelle» -> https://t.co/cI6g8Phcv5
09:53France : écouter, accompagner, informer -> https://t.co/mqyfAIAs3z
07:52Région : Au service des citoyens oui mais... -> https://t.co/KeMAN8IMz4
22:40Brive-la-Gaillarde : Question : quartier libre ou pas ? | L'Echo https://t.co/e2ZPmXIdgE via
21:33RT : 😍😍😍😍😍😍😍😍 C'EST FINIIIIIII ! ON A GAGNÉ !!!!!!! 🏴󠁧󠁢󠁥󠁮󠁧󠁿🇫🇷 https://t.co/2ENqyERU1X

Tous les visages de Jacques Chirac

Exposition

Le musée du président Jacques Chirac à Sarran expose jusqu’au 30 novembre 70 portraits de l’ancien chef d’Etat issus des collections. Provenant d’Afrique, d’Asie, d’Amérique du Sud, d’Europe, d’artistes confirmés ou amateurs, ces œuvres sont dévoilées pour la première fois au public. Et ça vaut le coup d’oeil !

Qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas, qu’on ait apprécié ou pas son double mandat et sa politique, Jacques Chirac est devenu une icône. En particulier pour les Corréziens.
L’un de ses portraits se vend d’ailleurs très bien sur des Tee-shirt, porte-clés ou tasses à café de marque corrézienne à destination des locaux ou des touristes. Le musée de Sarran a choisi d’en présenter près de 70 pour son exposition estivale. Il ne s’agit pas là de gadgets mais de vraies œuvres d’art plus ou moins insolites provenant des collections*. Toutes ont été offertes en cadeau à l’ancien chef d’Etat français. La plupart sont dévoilées pour la première fois.  
L’art du portrait s’y décline sous toutes ses formes dans toutes les cultures. Tantôt admiratif, tantôt amusé voire hilare, le visiteur se plaît à découvrir chaque pièce, qui est forcément unique. Le dialogue des cultures s’opère autour du visage du président. Celui-ci se décline en pastel sur du papier de riz, en broderie de soie, en broderie de laine, sur de la porcelaine, sur des ailes de papillon, sur du bois, en huile sur toile, en sculpture sur bronze, en médaille, sur une montre, sur du marbre, en terre cuite en pâte à sel... De manière officielle ou caricaturale, sobre ou très coloré, plus ou moins ressemblant à l’original, l’image du chef d’Etat varie en fonction de la sensibilité et des origines de l’auteur. «Le portrait présidentiel est un sujet largement présent dans les cadeaux officiels ou personnels offerts au président de la République. Le musée en conserve plus de 200», indique Vincent Rigau-Jourjon, commissaire de l’exposition.  «Le propos de l’exposition est d’étudier les modalités de la mission de représentation dont sont chargés ces portraits : particularité nationale, promotion du savoir-faire, promotion de l’innovation, de l’histoire nationale. Offrir le portrait de celui qui vous invite est un acte d’échange diplomatique qui permet d’honorer et de montrer son respect à l’hôte».

En kenté ou sur du cristal

Toutes les pièces visibles dans l’exposition ne sont pas des portraits officiels. Elles témoignent d’un événement, d’une rencontre, retracent la vie politique du sujet. Certaines sont offertes directement par l’artiste parfois en quête d’une autopromotion. En parcourant la galerie, on effectue un voyage en Chine, au Turkmenistan, en Centrafrique, au Burkina Faso, au Togo ou encore en Côte d’Ivoire.
C’est dans ce pays qu’en 1995, Kouamé Youssef a réalisé un portrait de Jacques Chirac en tenue Africaine avec coiffe, sceptre et collier à médaillon. Il figure aussi portant le kenté, un tissu traditionnel d’Afrique de l’Ouest, avec son épouse, sur une peinture de l’artiste togolaise Rosine A Elenda.  
Plus insolite, il est sur une poupée russe, la plus grande dans laquelle s’emboîtent François Mitterand, Valéry Giscard d’Estaing, Georges Pompidou et le Général de Gaulle. A noter également un flacon en cristal de Chine,  à son effigie.

(*) Il s’agit de la première exposition temporaire consacrée à la collection de cadeaux conservée dans les réserves du musée non accessibles au public.


En chiffres
5.018 objets offerts au président de la République dans l’exercice de ses fonctions.
139 cadeaux présentés en exposition permanente.    
1.240 autres exposés dans la réserve visitable.
Les six réserves de conservation renferment 3639 objets, c’est donc plus de 72 % de la collection qui n’est pas montrée au public.

Pratique
L'exposition est à voir jusqu’au 30 novembre. Elle est ouverte du mardi au dimanche de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h.
Tarif : 4,50 €
Réduit : 3 €
Groupe : 3,50 €
Gratuit pour les moins de 11 ans, accompagnateurs de groupe, groupes scolaires.
Supplément visite guidée : 1,50 € par personne.
Contact au 05 55 21 77 77 et des infos sur www.museepresidentjchirac.fr.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.