Réduction d’horaires à La Poste, les usagers s’indignent

Le collectif d’usagers des services publics de Saint-Priest-Taurion vient d’adresser un courrier à plusieurs élus1 quant à la réduction d’horaires de La Poste sur la commune.

Les citoyens de Saint-Priest-Taurion ont découvert mi-octobre, que la direction de La Poste s’attaquait une nouvelle fois à leurs services publics, en réduisant drastiquement les horaires du bureau de Poste de la commune (de 27h à 15h hebdomadaires).

«Cette réduction est inacceptable souligne le collectif. Aujourd’hui, les habitants que nous avons rencontrés dans le village, sur des événements, mais aussi lors de la réunion publique du 22 octobre, nous indiquent que le plus gros problème avec leur bureau de Poste reste ses horaires inadaptés. Déjà, avant la réduction de mi-octobre, l’amplitude horaire n’était plus en adéquation avec les besoins des usagers, mais maintenant, autant dire qu’à part quelques habitants, plus personne ne pourra se rendre au bureau de Poste. Quand on veut détruire un service public, on le rend inefficace et ensuite on le ferme. Les habitants de Saint-Priest-Taurion connaissent bien ce mécanisme et refusent qu’il soit mis en place sur leur commune.

à ce jour, près de 800 signatures (papier et internet) ont été recueillis pour notre pétition.

Par ce courrier, nous tenons dans un premier temps, à vous informer de la situation que nous vivons. Dans un deuxième temps, sachant que vous comptez parmi les défenseurs des services publics, nous souhaiterions que vous interveniez auprès de vos institutions respectives, et aussi auprès de la direction de La Poste, afin de mettre en place des services qui répondent aux besoins de la population de notre commune. Sans être exhaustifs, nous avons déjà listé les besoins suivants : ouverture quotidienne du lundi au samedi sur une plus grande amplitude horaire, retour d’un conseiller financier, levée du courrier plus tardive...

Le président de la communauté de commune ELAN nous a déjà avisé qu’il proposerait un vœu dans notre sens, lors du prochain conseil communautaire début novembre.

Malgré tous les discours que la direction de La Poste pourrait vous tenir, sachez que nous ne pouvons accepter une réduction des services aux usagers. En effet, d’un côté, nous vivons des augmentations permanentes du prix du timbre, et de l’autre, le groupe La Poste a généré 800 millions d’euros de bénéfices en 2018, et déjà près de 600 millions sur le premier semestre 2019».

1. Ce courrier a été adressé notamment à la députée Sophie Beaudoin-Hubière, le président du Département Jean-Claude Leblois et le président de la Région Nouvelle-Aquitaine Alain Rousset.