Fil info
22:24RT : Victoire pour la liberté d'expression. Nous poursuivons le combat https://t.co/fIKk3fOp8N
22:23RT : L'Indication Géographique Protégée (IGP) a été accordée aux porcelainiers de Limoges. Seule la porcelaine entièrem… https://t.co/MOWbd1dtGS
22:23RT : Région : Jeudi 14 décembre, ils chanteront pour L’Echo -> https://t.co/FsiQBvNj7M
16:19 ça commence à bien faire de s'en prendre aux syndicats de travailleurs
16:09La secrétaire générale de l'Union départementale CGT de la Creuse Catherine Baly est convoquée au commissariat de... https://t.co/mEUkOlyFAu
13:02RT : Suite aux violences survenues à l’encontre des arbitres lors de rencontres départementales de ces de… https://t.co/ZDLyLsB1KT

Un premier jour de printemps au rythme de la lecture

Juste avant l’événement «Lire à Limoges» qui débute au mois d’avril, les passionnés de lecture avaient pris rendez-vous, hier, à la «journée du livre» de Saint-Martin-de-Jussac.
Devenue une manifestation incontournable pour le Limousin, cette journée a, comme à son habitude, célébré la littérature régionale. De nombreux auteurs étaient en effet là pour présenter leur dernier opus et échanger avec le public : Gérard Brutus, Valérie Andrieux, Sylvie Baron, Albert Valade, Liliane Fauriac ou encore Christian Viguier ont répondu présents à cette nouvelle édition de la «journée du livre».
Si l’événement est avant tout dédié aux adultes, un petit coin lecture était pensé pour les enfants. Entre livres ludiques, crayons de couleurs et autres peluches, les petits ne pouvaient pas s’ennuyer !
Pour montrer que le genre est loin d’être réservé aux enfants et aux adolescents, les organisateurs de la journée ont choisi d’accorder une place particulière à la bande-dessinée. Pour l’occasion, Fawzy et Benjalin Leduc étaient présents pour venir à la rencontre des lecteurs. Toujours autour des bulles, une exposition était consacrée à l’artiste Marek, lui aussi présent lors de cette journée.
Aussi, la librairie occitane tenait son stand orné d’un drapeau occitan. Il était alors possible de discuter avec Monica Sarrasin ou Jacqueline Lapouge. Cette dernière est d’ailleurs l’auteure de deux ouvrages retraçant l’histoire du pays des Feuillardiers.
Avant la clôture de la journée par le traditionnel vin d’honneur, deux prix ont été décernés : le prix littéraire régional «Panazô» a été remis à Christian Lainé pour son roman intitulé L’homme libre. Enfin, le prix «Panazô» des lycéens a été attribué à Franck Linol pour son polar qui porte le nom de Matin de cendre.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.