Fil info
08:35RT : Demain vend. 10h devant hôpital de Châteauroux au moment réunion conseil surveillance à propos de la vraisemblable… https://t.co/xNsgoH80yU
20:43Corrèze : 400 retraités soucieux et en colère -> https://t.co/Me9pVvDWgq
18:50Indre : La lancinante plainte des retraités -> https://t.co/FyumUdQTvO
18:47Châteauroux : La solidarité dans l’assiette avec les Jardins familiaux -> https://t.co/uWIwZPSDnq
18:35RT : Attaque d'une agnelle à Eymoutiers le 3/10, c'était bien un canidé selon les analyses d'un laboratoire allemand, ma… https://t.co/eGBhySgMvr
18:19RT : Bergerac : Opération de sensibilisation aux risques éléctriques auprès des agents de la Ville -> https://t.co/BfEVBPD4jy
18:18RT : : après 4 ans de bénévolat, Drita, traductrice bénévole pour l’Etat, est menacée d’expulsion VIDEO ►… https://t.co/gYj5647vPl
17:01# # - -Vienne : Les retraités défendent leurs droits -> https://t.co/iXIR13X2lB
16:55# # - -Vienne : Festivités et vigilance au SPF 87 -> https://t.co/oSFvv0tceH
16:51Le Blanc : Le centre ville fermé à la circulation les 29 et 30 octobre -> https://t.co/I4AofrjXNm
16:50Saint-Gaultier : La chorale Allegro se prépare à fêter son 30e anniversaire -> https://t.co/RvZN4cMssS
16:50Saint-Gaultier : La chorale Allegro se prépare à fêter son 30e anniversaire -> https://t.co/ExVoNH3evm
16:49La Châtre : La pâtisserie en partage à la Maison des jeunes -> https://t.co/TH9S2Zwvjl
16:48La Châtre : 2018 prénoms et dates de naissance sollicités pour le Téléthon -> https://t.co/7ZabH7sCq3
16:42Sarlat-la-Canéda : On ne change pas une équipe qui gagne -> https://t.co/BNTx10b8kQ
16:39Région : Penser global, agir local -> https://t.co/dgj4xjw04F
16:36France : La modernité dans la tradition -> https://t.co/3oh5ztPxF1
16:09Attaque d'une agnelle à Eymoutiers le 3/10, c'était bien un canidé selon les analyses d'un laboratoire allemand, ma… https://t.co/eGBhySgMvr
15:40Dordogne : La colère profonde des retraités -> https://t.co/tskMnTsE4J
15:38Marsac-sur-l'Isle : Des animaux exceptionnels et des concours -> https://t.co/wbNbxqs0N0
15:01Chabrignac : La fête de la citrouille est lancée ! -> https://t.co/45WSdAN09J
14:44Périgueux : Faciliter la vie des seniors et les prévenir des pièges -> https://t.co/v5skVfeWJL
14:01RT : Grosse mobilisation des retraités sur la question des pensions et la hausse de la CSG. Au moins un millier de manif… https://t.co/04JnonEqlP
14:01RT : plus de 400 (selon les organisateurs) sont dans la rue ce matin https://t.co/bSkFLyjvih
11:12RT : en Corrèze : Fête de la pêche à la mouche organisée par l' d'Argentat-sur-Dordogne. Un rendez-vous… https://t.co/dnGseoNgLY
10:51 plus de 400 (selon les organisateurs) sont dans la rue ce matin https://t.co/bSkFLyjvih

Grégroire : Prudentia précise son projet

Désigné comme repreneur des Menuiseries Grégoire mercredi par le tribunal de commerce de Paris, le fonds Prudentia capital vient de lever le voile sur ce qu’il compte faire de l’entreprise. Le fonds, qui va mettre 7 millions d’euros sur la table, se donne trois ans pour rétablir les comptes à l’équilibre.

Avec la reprise des Menuiseries Grégoire par le fonds Prudentia capital, ce sont donc 157 postes qui vont être supprimés, même si les représentants du personnel espèrent encore en sauver dix de plus. En attendant, le repreneur vient de dévoiler ses intentions et les 260 salariés qui vont rester peuvent savoir à quelle sauce ils vont être mangés.
Sept millions d’euros, c’est donc la somme que Prudentia capital va mettre sur la table pour sauver les Menuiseries Grégoire et les faire prospérer. C’est par le biais d’un communiqué que le fonds dont la Banque publique d’investissement (BPI) est actionnaire a précisé la nature de ses intentions concernant l’entreprise de Saint-Martial-d’Artenset centenaire, qui avait d’ailleurs soufflé ses 110 bougies l’an dernier.
Selon Prudentia capital, cet investissement de sept millions d’euros va servir à renforcer les fonds propres des Nouvelles Menuiseries Grégoire (le nouveau nom), à financer les investissements, ainsi que les besoins en fonds de roulement. Prudentia capital reprend l’ensemble des actifs de l’entreprise, la marque Menuiseries Grégoire, le fonds de commerce ainsi que 260 salariés. En sus, Prudentia capital abonde le financement du plan de sauvegarde de l’emploi.
L’objectif affiché par Prudentia capital est relativement clair : il s’agit pour le fonds de « relancer le leader historique de la menuiserie française sur le marché de la maison individuelle, du logement collectif et de la rénovation, en se recentrant sur son métier et son savoir-faire historique de fabrication et de commercialisation de menuiseries de qualité en bois, aluminium et PVC ».
Pour ce faire, Prudentia capital a établi un plan stratégique qui prévoit de retrouver l’équilibre dès 2020, en mettant en œuvre dès la reprise une série d’actions. Cela implique donc la nomination immédiate d’un nouveau directeur général expérimenté et engagé au côté des Nouvelles Menuiseries Grégoire sur le long terme, la sélection du carnet de commandes pour fidéliser les plus gros clients et fluidifier la production, de régler les problèmes sur les chantiers existants (poses, levées de réserve, manque de conducteurs, etc.), de préciser les rôles et responsabilités de chacun, d’analyser et répliquer les facteurs de rentabilité mais également de redéfinir l’organisation commerciale en clarifiant les objectifs et le suivi, et en engageant la reconquête des clients historiques.
Pour Roland Germain, associé fondateur de Prudentia capital, « le groupe Menuiseries Grégoire est un leader historique de la menuiserie industrielle en France, avec un nom, une histoire, un ancrage territorial et une qualité reconnue». D’où le fait de s’être porté candidat à la reprise du groupe qui avait été placé en redressement judiciaire au tout début du mois de juillet. « Nous sommes convaincus qu’il a les atouts pour rester indépendant et redevenir un acteur incontournable de la profession à la pointe de l’innovation ».
Une ambition que partage Dominik Zwerger, associé fondateur de Prudentia capital pour qui cet investissement « est l’aboutissement d’une réflexion engagée il y a plusieurs années : investir en dehors du marché du LBO classique, le cas échéant dans des secteurs délaissés par les investisseurs plus traditionnels, en mettant l’accent sur le projet d’entreprise et le projet de développement et accompagner des dirigeants fortement impliqués, qui partagent nos valeurs et notre esprit entrepreneurial ».

Un nouveau venu
Prudentia capital est une société de gestion indépendante au service du développement et de la croissance des PME françaises, à travers des investissements en fonds propres. Le fonds a vocation à investir dans les cibles retenues principalement en fonds propres pour des
montants jusqu’à 15 millions d’euros par cible.