Fil info
08:00🔜 vous invite à , un village médiéval remarquable du . Laissez-vous guider par Nadia… https://t.co/qnKXg3btV9
07:55 jaunes - -Vienne : Des gilets jaunes reçus par le préfet -> https://t.co/IKTJ6Wgned
07:53 # - -Vienne : Manifestation vendredi: la CGT très très remontée -> https://t.co/14JOVi3O5c
07:50Région : Lycées: faible mobilisation mais grosse détermination -> https://t.co/X4xYRYqd0x
07:48France : Le mensonge d’une augmentation du Smic -> https://t.co/vJyECp6fPj
07:46France : Fusillade à Strasbourg: "du sang et des douilles" sous les illuminations de Noël -> https://t.co/izj9XTH8qD
22:45Assemblée citoyenne de préparation du conseil municipal ce vendredi 14 décembre 2018 à 19h à notre local du 11 bd S… https://t.co/zdkixOPLXW
22:03Quand t'es plongé dans un simili de thriller avec un brouillard à couper au couteau !! Arrivera, arrivera pas !! 😂… https://t.co/M2I1esxcao
18:49Châteauroux : Dernier chantier à la peupleraie -> https://t.co/pfvW6RFY6w
18:46Dordogne : Ils n’ont plus confiance et veulent la démission de Macron -> https://t.co/VazS1u1NLj
18:46Indre : Gilets jaunes : « On reste là, les annonces faites ne suffisent pas » -> https://t.co/D22YnigAPA
18:42Corrèze : Les avocats creusois en grève -> https://t.co/J1DjpUZS39
17:53RT : Bellac : Un automobiliste en panne vêtu d'un gilet jaune, proclamé porte-parole de la fédération 87. Sa première r… https://t.co/noek8ZnaA0
16:49Sarlat-la-Canéda : Trouver le Juste Prix -> https://t.co/IkaKBdtl1B
16:45Corrèze : Ce qui est humain les concerne -> https://t.co/BjaA1IQBaS
15:41Périgueux : Le salon du tatouage victime collatérale des Gilets jaunes -> https://t.co/6vmTzxMKn9
14:01Périgueux : « Une mascarade de notre méprisant de la République » -> https://t.co/nTWhmkF4d1
13:44Un nouvel article sur la prestation de à Limoges. Merci ! https://t.co/JP9Rkv3hNL
13:38Coulounieix-Chamiers : La Société d’économie mixte (Sem) Périgord énergies inaugure sa première centrale photovolt… https://t.co/S0hQA3ewVE
12:40Bergerac : L’intersyndicale des retraités bouscule le député -> https://t.co/fhlgfYdxLE
11:58RT : . n’entend que de l’oreille droite . Les riches restent ses protégés , ils ne seront pas mis à contr… https://t.co/hziRZ6uM9Q
11:51RT : L'exercice de sécurité civile simulant un incendie actuellement en cours au est destiné à tester l… https://t.co/fQk8XsOJck
11:08RT : Exercice se simulation d'un incident depuis 9h ce matin au CHU qui va durer jusqu'à 12h. Pas de panique.
10:59Exercice se simulation d'un incident depuis 9h ce matin au CHU qui va durer jusqu'à 12h. Pas de panique.
09:49RT : Les agriculteurs souhaitaient rencontrer la Préfète de la Creuse et le député, réunis hier à la préfecture de Guére… https://t.co/zkY4EfPrKN

Grégroire : Prudentia précise son projet

Désigné comme repreneur des Menuiseries Grégoire mercredi par le tribunal de commerce de Paris, le fonds Prudentia capital vient de lever le voile sur ce qu’il compte faire de l’entreprise. Le fonds, qui va mettre 7 millions d’euros sur la table, se donne trois ans pour rétablir les comptes à l’équilibre.

Avec la reprise des Menuiseries Grégoire par le fonds Prudentia capital, ce sont donc 157 postes qui vont être supprimés, même si les représentants du personnel espèrent encore en sauver dix de plus. En attendant, le repreneur vient de dévoiler ses intentions et les 260 salariés qui vont rester peuvent savoir à quelle sauce ils vont être mangés.
Sept millions d’euros, c’est donc la somme que Prudentia capital va mettre sur la table pour sauver les Menuiseries Grégoire et les faire prospérer. C’est par le biais d’un communiqué que le fonds dont la Banque publique d’investissement (BPI) est actionnaire a précisé la nature de ses intentions concernant l’entreprise de Saint-Martial-d’Artenset centenaire, qui avait d’ailleurs soufflé ses 110 bougies l’an dernier.
Selon Prudentia capital, cet investissement de sept millions d’euros va servir à renforcer les fonds propres des Nouvelles Menuiseries Grégoire (le nouveau nom), à financer les investissements, ainsi que les besoins en fonds de roulement. Prudentia capital reprend l’ensemble des actifs de l’entreprise, la marque Menuiseries Grégoire, le fonds de commerce ainsi que 260 salariés. En sus, Prudentia capital abonde le financement du plan de sauvegarde de l’emploi.
L’objectif affiché par Prudentia capital est relativement clair : il s’agit pour le fonds de « relancer le leader historique de la menuiserie française sur le marché de la maison individuelle, du logement collectif et de la rénovation, en se recentrant sur son métier et son savoir-faire historique de fabrication et de commercialisation de menuiseries de qualité en bois, aluminium et PVC ».
Pour ce faire, Prudentia capital a établi un plan stratégique qui prévoit de retrouver l’équilibre dès 2020, en mettant en œuvre dès la reprise une série d’actions. Cela implique donc la nomination immédiate d’un nouveau directeur général expérimenté et engagé au côté des Nouvelles Menuiseries Grégoire sur le long terme, la sélection du carnet de commandes pour fidéliser les plus gros clients et fluidifier la production, de régler les problèmes sur les chantiers existants (poses, levées de réserve, manque de conducteurs, etc.), de préciser les rôles et responsabilités de chacun, d’analyser et répliquer les facteurs de rentabilité mais également de redéfinir l’organisation commerciale en clarifiant les objectifs et le suivi, et en engageant la reconquête des clients historiques.
Pour Roland Germain, associé fondateur de Prudentia capital, « le groupe Menuiseries Grégoire est un leader historique de la menuiserie industrielle en France, avec un nom, une histoire, un ancrage territorial et une qualité reconnue». D’où le fait de s’être porté candidat à la reprise du groupe qui avait été placé en redressement judiciaire au tout début du mois de juillet. « Nous sommes convaincus qu’il a les atouts pour rester indépendant et redevenir un acteur incontournable de la profession à la pointe de l’innovation ».
Une ambition que partage Dominik Zwerger, associé fondateur de Prudentia capital pour qui cet investissement « est l’aboutissement d’une réflexion engagée il y a plusieurs années : investir en dehors du marché du LBO classique, le cas échéant dans des secteurs délaissés par les investisseurs plus traditionnels, en mettant l’accent sur le projet d’entreprise et le projet de développement et accompagner des dirigeants fortement impliqués, qui partagent nos valeurs et notre esprit entrepreneurial ».

Un nouveau venu
Prudentia capital est une société de gestion indépendante au service du développement et de la croissance des PME françaises, à travers des investissements en fonds propres. Le fonds a vocation à investir dans les cibles retenues principalement en fonds propres pour des
montants jusqu’à 15 millions d’euros par cible.