Fil info
07:50Boulazac : (VIDÉO) Boulazac reçoit… et cueille Monaco -> https://t.co/3WJaodJjdZ
23:35Trélissac : (VIDÉO) A 15 ans, Héléna est "inspirée" par la figure de Roger Ranoux, son grand-père -> https://t.co/JkFOSGhrXF
22:37Victoire à domicile des Panthères de Feu du face à sur le score de 31 à 23. Bravo ! En… https://t.co/amH0xhXydC
16:42RT : Il ne faut pas tout mélanger. On a essayé de nous entraîner sur la question de la grève et de la mobilisation. Ce n… https://t.co/BU5mLjKS99
16:37RT : La nouvelle saison du Hot Club commence par un retour aux sources du jazz avec l'orchestre "Mem’Ory" lundi… https://t.co/o6OUOkUN3N
16:35RT : Évidemment il est plus simple de dénoncer la galère des usagers que d'expliquer le pourquoi de l'application du dro… https://t.co/wytPkLcHTd
16:31RT : La réaction du de à démontre un durcissement de la réaction au mouvement… https://t.co/kMVzfWwLgQ
16:30RT : Édouard Philippe qui demande des “suites judiciaires” contre les grévistes de la SCNF.. quelle horreur ce gouvernem… https://t.co/uFgpB3LRET
16:29RT : . annonce des suites judiciaires contre les cheminots. La répression comme seul arme face à des chemino… https://t.co/H9jNtWeV9X
16:29 Qu'auraient-ils fait à la place du conducteur du train dans les Ardennes? Ils auraient trouvé la situa… https://t.co/jH2MqZrl5j
16:26RT : Ce gouvernement ne veut jamais rien négocier. Rien. Il enfume systématiquement sur « l’écoute », la « concertation … https://t.co/fte4awOJOw
15:40Périgueux : FO Dordogne durcit le ton : une grève pourrait se déclarer bientôt -> https://t.co/KZcQydTMex
10:52 si vs lisez l’histoire de Laurent, fauché par 1 chauffard à 12 ans... tjrs au à 39 an… https://t.co/mUr0Y0ztjS
10:41Périgueux : « Travailler dans une bibliothèque, ce serait le rêve » -> https://t.co/Om386ffkdU
08:48Marsac-sur-l'Isle : Dixième salon animalier du Périgord : coup d'envoi au parc des expo' ! -> https://t.co/p6CLIkLE08

Lutte sociale et environnement : deux colères, un même combat

Samedi dernier, le Ciné-Bourse de Saint-Junien a accueilli la journée «Fin du mois, fin du monde, même combat» organisée par les Amis du monde diplomatique avec le soutien d’Amnesty International, d’Attac 87, de L’Echo et de Saint-Junien Environnement, de 15 h à

1 h du matin et en présence de Vincent Jarousseau, écrivain, photographe et auteur du livre « Les racines de la colère ».

Une journée de partage et d’échanges dans une ambiance propice à la réflexion et à l’émotion, grâce à la sélection de films projetés à l’occasion. Aussi, des ateliers pour enfants, des stands de lecture et un repas ont été mis en place. Un programme riche pour une journée dédiée à des combats, différents sur la forme, mais profondément liés sur le fond.

Déroulé de la journée

En ouverture, les présents ont pu assister gratuitement à la projection du film américain « Notre pain quotidien » à 15 h. Une œuvre qui raconte les USA des années 30. Une période marquée par la crise économique historique que le pays a traversé. John et Mary, dont la situation financière est critique, se voit proposer de reprendre une petite ferme hypothéquée. Ils acceptent, mais l’ampleur de la tâche est telle qu’ils décident de s’organiser en coopérative. De tout le pays, les victimes de la crise affluent, une incroyable aventure collective commence alors. Les enfants, dont certains venus de l’ex EHPAD Bellevue-de-Glane, réquisitionné par la préfecture pour reloger les réfugiés expulsés du squat du CRDP, ont pu assister à la belle histoire de « Jacob et des chiens qui parlent », pour ensuite prendre part au goûter et à des jeux autour des droits des enfants, dans une ambiance particulièrement dyn amique. Toujours à 16h30, nouvelle projection, très émouvante, avec le film «Rosie Davis», qui raconte la vie d’une famille irlandaise modeste, mais heureuse, qui voit sa vie basculer quand le propriétaire de leur maison décide de la vendre. Un tournant qui plonge la famille dans la précarité. Par la suite, une pause gourmande a été programmée au alentours de 18h, avant d’attaquer les deux heurs d’échanges, de lectures et de débats, avec une lecture d’extrait de « La victoire des vaincus» d’Edwy Plenel et d’un texte de Frantz Fanon par la comédienne, Isabelle Fruleux. Cette lecture a été suivie d’une projection de photographies de l’ouvrage « Les racines de la colère » commentée par son auteur, Vincent Jarousseau, qui a débattu avec Bertrand Catus (L’Echo), Benoît Brulin (Saint-Junien Environnement) et Daniel Matias (Les Amis du monde diplomatique), des mobilisations sociales et environnementales de l’année écoulée. Le débat, très riche, a notamment porté sur la situation et la représentation des classes populaires dans la société actuelle ou sur la relation, parfois contradictoire, entre révolte spontanée, organisation collective et expression politique. À la fin des échanges, le film « Welcome to sodom », a plongé les spectateurs dans une immense étendue vaseuse surnommée Sodome, un espace situé aux portes de la capitale du Ghana, qui constitue l’une des plus grandes décharges électroniques au monde, où des milliers de personnes travaillent et respirent les fumées toxiques des déchets qui brûlent. Dernière pause de la journée, pour un repas partagé, tiré du sac mais aussi avec une soupe et des spécialités syriennes à déguster à la Brasserie de la Bourses.

Entre hapenning de Gilets Jaunes et bonne humeur, chacun a pu faire le bilan de cette belle journée, avant la clôture et le film « Décapita(lisa)tion.»

Photo: Vincent Jarousseau revient sur l’émergence du mouvement des Gilets jaunes.

Nike Tn Air Max Plus