L’association Cagette et Fourchette s’enracine sur le territoire

L’association a programmé dernièrement au collège Jean-Moulin une rencontre entre les producteurs et les personnels de restauration collective, afin de renforcer leurs liens. Soixante-dix sept personnes sont venues au rendez-vous dont une vingtaine de producteurs.

Après avoir salué les personnes présentes et remercié Maryvonne Lapeyre, principale du collège, pour son accueil, Laurent  Sabourault, président de l’association, a également exprimé sa gratitude envers le conseil régional et l’association des producteurs fermiers du Pays castelroussin dans la continuité de Cagette et Fourchette pour leur aide financière, précisant toutefois « contrairement au conseil départementale qui répond négativement à nos demandes d’aides. »  S’adressant à la représentante du Département, il lui a demandé de « revoir notre demande d’aide, qui nous est indispensable pour la continuité de notre association ».
Élise Brahy, animatrice de Cagette et Fourchette, a présenté l'association créée en 2017 et dont la finalité est d’assurer le lien entre les producteurs locaux et les sites de restauration collective. Le but est de créer et de développer des circuits d’approvisionnement de produits locaux de qualité, tout en respectant l’environnement, la santé et le bien-être animal. La mise en œuvre de cette activité correspond également à une volonté de pérenniser des exploitations agricoles du territoire en les aidant à vivre et à se développer.
Une trentaine
de producteurs
Articulée autour d’une plateforme, l’association regroupe aujourd’hui une trentaine de producteurs et plus d'une trentaine de sites de restauration collective. Les adhérents se sont engagés à respecter une charte éthique et des conditions générales de vente définissant les valeurs et objectifs de l’association, ainsi que les modalités d’accord entre producteurs, restaurants collectifs et l’association.
Tous les produits référencés sur le site de commande Cagette et Fourchette sont issus des fermes des producteurs ou de groupements de producteurs. Ils sont issus du territoire proche, défini sur un périmètre de 80 km maximum des points de massification, c’est-à-dire Le Blanc, Buzançais, Châteauroux et Nuret-Le-Ferron.
Pascal Veaulin, de Bio-Centre, a abordé la question de l’agriculture biologique en région Centre Val de Loire, dans l’Indre et le poids de la restauration hors domicile (RDH.) Il a évoqué la loi pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole, votée le 2 octobre 2018 à l'Assemblée nationale et promulguée le 1er novembre suivant.
Plusieurs participants ont apporté leur témoignage. Parmi eux, Tilapia Retaud ,responsable de la cantine scolaire à Pouligny-Saint-Pierre, a expliqué : « Il serait bien aussi de nous proposer des produits disponibles que nous pourrions cuisiner et inscrire au menu sur le champ. » Philippe Lelan,  de Urba Humania,  a indiqué que « la gestion du surplus dans les jardins étaient un peu plus compliquée, car les jardins sont au summum  au moment des vacances scolaires ».
Côté collège de Saint-Gaultier, ce sont les élèves de la commission restauration qui se sont exprimés. Ils sont revenus sur la mise en place d’un bar à salade. Pour sa part, Thierry Boutbil, cuisinier au collège et chargé d’assurer 200 couverts par jour a quant à lui souligné : « Nous essayons de cuisiner principalement avec des produits locaux, des légumes de saison et des desserts maison. »
Les producteurs ont présenté le fruit de leur travail.  « Les Prairies de la Gartempe » proposait ses produits laitiers. Le mot de la fin reviendra au président Laurent Sabourault  : « Ce fut une rencontre très fructueuse, avec des échanges, de bons contacts, ce qui donne déjà plein de commandes pour la prochaine rentrée des classes. »
Jean-Louis Viau  

Contact et renseignements : Cagette et Fourchette, Maison du Parc - Le Bouchet 36800 Rosnay Élise Brahy coordinatrice,
téléphone 06 48 67 88 80
contact@cagette-et-fourchette.fr

nike air max 1 china