Fil info
23:39Creuse : FNE 23 : nouvelle association qui préserve la nature creusoise, y compris des éoliennes | L'Echo… https://t.co/Qa3j5YQ9rF

Les parents d’élèves de Mounet Sully manifestent

Manifestation

Mécontents, les parents d’élèves de CE1 de l’école primaire Mounet Sully de Saint-Astier sont allés manifester vendredi matin devant la Direction des services départementaux de l’Education nationale à Périgueux où une délégation a pu être reçue par le directeur adjoint. A l’origine de ce courroux, une décision de l’inspecteur d’académie, vécue comme arbitraire, de remplacer brusquement l’enseignant de leurs enfants par une contractuelle, sans que personne ne soit prévenu, selon eux.
« A la rentrée, nos enfants avaient un professeur remplaçant, puisque l’enseignante titulaire avait été mutée durant l’été », expliquent-ils. « Il avait été expliqué à l’enseignant qu’il serait nommé sur ce poste à l’année. Or, le 18 septembre dernier, lui et la directrice ont appris qu’il allait être remplacé à compter du 1er octobre par une vacataire. Personne n’avait pris la précaution de les prévenir. Et encore moins les parents d’élèves que nous sommes ». Déterminés à obtenir des explications, les parents d’élèves de l’école primaire Mounet Sully ont donc sollicité une entrevue avec l’inspecteur d’académie de secteur qui s’est tenue mardi dernier mais qui selon eux s’est très mal passée. « Non seulement nous n’avons pas eu de réponse à nos questions, mais en plus il a comparé nos enfants à des voyageurs dans un train en disant qu’ils s’adapteraient bien à la nouvelle enseignante ». Difficile de laisser passer ça pour les parents d’élèves qui ont répliqué par un tract distribué dès jeudi.
Il faut dire qu’ils ne digèrent pas que l’enseignement soit dispensé par une vacataire. « C’est un emploi précaire qui fait de notre école une école au rabais », tempêtent-ils. « Notre classe de CE1 sera un test. Qui nous garantit la qualité de l’apprentissage dans une classe charnière qu’est le CE1. Nos enfants ont besoin de repaires stables. Or, ils ne comprennent pas pourquoi ils changent d’enseignant en cours d’année ».
Pour les parents d’élèves, la nouvelle enseignante devait doublonner avec le titulaire remplaçant plusieurs jours de suite. Mais il n’en est rien. Déterminés à obtenir des explications, ils ont donc campé vendredi matin devant la Direction des services départementaux de l’Education nationale à Périgueux jusqu’à pouvoir être reçus. Cela leur a permis d’avoir la confirmation qu’il existait des problèmes de communication interne au sein de l’Education nationale. Quant à l’enseignante vacataire, c’est-à-dire non titulaire du concours, les services départementaux de l’Education nationale ont assuré aux parents qu’elle serait suivie dans l’exercice de ses fonctions.
E.C.

Sneaker Podcast