Fil info
07:50Boulazac : (VIDÉO) Boulazac reçoit… et cueille Monaco -> https://t.co/3WJaodJjdZ
23:35Trélissac : (VIDÉO) A 15 ans, Héléna est "inspirée" par la figure de Roger Ranoux, son grand-père -> https://t.co/JkFOSGhrXF
22:37Victoire à domicile des Panthères de Feu du face à sur le score de 31 à 23. Bravo ! En… https://t.co/amH0xhXydC
16:42RT : Il ne faut pas tout mélanger. On a essayé de nous entraîner sur la question de la grève et de la mobilisation. Ce n… https://t.co/BU5mLjKS99
16:37RT : La nouvelle saison du Hot Club commence par un retour aux sources du jazz avec l'orchestre "Mem’Ory" lundi… https://t.co/o6OUOkUN3N
16:35RT : Évidemment il est plus simple de dénoncer la galère des usagers que d'expliquer le pourquoi de l'application du dro… https://t.co/wytPkLcHTd
16:31RT : La réaction du de à démontre un durcissement de la réaction au mouvement… https://t.co/kMVzfWwLgQ
16:30RT : Édouard Philippe qui demande des “suites judiciaires” contre les grévistes de la SCNF.. quelle horreur ce gouvernem… https://t.co/uFgpB3LRET
16:29RT : . annonce des suites judiciaires contre les cheminots. La répression comme seul arme face à des chemino… https://t.co/H9jNtWeV9X
16:29 Qu'auraient-ils fait à la place du conducteur du train dans les Ardennes? Ils auraient trouvé la situa… https://t.co/jH2MqZrl5j
16:26RT : Ce gouvernement ne veut jamais rien négocier. Rien. Il enfume systématiquement sur « l’écoute », la « concertation … https://t.co/fte4awOJOw
15:40Périgueux : FO Dordogne durcit le ton : une grève pourrait se déclarer bientôt -> https://t.co/KZcQydTMex
10:52 si vs lisez l’histoire de Laurent, fauché par 1 chauffard à 12 ans... tjrs au à 39 an… https://t.co/mUr0Y0ztjS
10:41Périgueux : « Travailler dans une bibliothèque, ce serait le rêve » -> https://t.co/Om386ffkdU
08:48Marsac-sur-l'Isle : Dixième salon animalier du Périgord : coup d'envoi au parc des expo' ! -> https://t.co/p6CLIkLE08

Si Valençay m’était conté...

Construit au début du XVIe siècle, le château de Valençay (Indre) est un fleuron de la Renaissance dont on célèbre cette année en Région Centre Val de Loire les 500 ans. Il eut pour propriétaire illustre le prince de Talleyrand. Un joyau à redécouvrir.

La célébration des 500 ans de la Renaissance a boosté la fréquentation touristique en région Centre. Le château de Valençay, l’un des vingt-deux grands sites du Val de Loire, n’y échappe pas avec près de 10 % de visiteurs en plus par rapport à l’an dernier, exception faite des deux semaines de canicule où les chiffres se sont effondrés. « Nous avons beaucoup de visiteurs étrangers », précise Frédéric Loison, chargé des relations publiques. Un phénomène qui a été bien anticipé. Les commentaires de l’audio-guide existent en huit langues dont deux nouvelles, le russe et le japonais.

Une exposition intitulée « Les bâtisseurs de Valençay » donne un coup de projecteur sur la famille d’Etampes, une famille très influente auprès des rois, qui fit construire le château et en fut propriétaire pendant 300 ans jusqu’à son acquisition par le prince de Talleyrand sur ordre de Napoléon 1er. Des documents rares sont présentés comme cette gravure de 1705, plus ancienne représentation connue du domaine.

Suite à la restauration de la tour nord-ouest, une datation des poutres a été effectuée. Elle a permis d’établir que le début de la construction remonterait à 1520 et non 1540 comme on le pensait jusqu’ici, soit au même moment que le château de Chambord. Une visite sur le thème de la Renaissance permet cet été d’admirer les charpentes de cette tour.

Parcourir le château, entièrement meublé, c’est se retrouver au début du XIXe siècle, quand, de 1806 à 1814, il servit de prison dorée à la famille des princes d’Espagne. Pour les distraire, Talleyrand fit construire un joli théâtre de style empire parfaitement conservé qui se découvre séparément avec un guide. Un arrêt s’impose à la salle des trésors, ouverte l’an passé, et où sont exposés des objets ayant appartenu au maître des lieux : des épées, des tenues d’apparat et sa chaussure d’infirme.

Vingt-cinq pièces se visitent. Les collections de meubles, sculptures, peintures et objets précieux donnent au château le cachet d’un lieu habité. Dans la salle à manger est présentée pour la première fois un service aux armes de Talleyrand qui a été racheté lors d’une vente. Dans les cuisines est évoquée par le biais de projections vidéos la figure d’Antonin Carême, chef prestigieux, célèbre pour ses pièces montées. On peut aussi visiter dans le parc un jardin de plantes arômatiques qui porte son nom.

La visite ne se limite en effet pas aux intérieurs. On peut profiter des jardins dont un jardin à la française dans la plus pure tradition avec ses jets d’eau, ses sculptures, ses arbustes et haies de buis taillés d’un km de long. Et on peut poursuivre par une balade de 4 km en voiturette électrique ou à pied dans la forêt du domaine

En août, les 9, 14 et 16 août, le château ouvrira en nocturne et sera éclairé par trois mille chandelles. Ce sera l’occasion d’écouter en plein air sur la grande pelouse la nouvelle création du musicien Laurent Dehors, « Une petite histoire de l’opéra, opus 2 ».

Horaires : tous les jours de 9 h 30 à 19 h. Plein tarif : 13,50 euros, tarif réduit 10,50 euros.

Site : www.chateau-valencay.fr

 

 

Visite ludique au château de Valençay