Fil info
23:35Trélissac : (VIDÉO) A 15 ans, Héléna est "inspirée" par la figure de Roger Ranoux, son grand-père -> https://t.co/JkFOSGhrXF
22:37Victoire à domicile des Panthères de Feu du face à sur le score de 31 à 23. Bravo ! En… https://t.co/amH0xhXydC
16:42RT : Il ne faut pas tout mélanger. On a essayé de nous entraîner sur la question de la grève et de la mobilisation. Ce n… https://t.co/BU5mLjKS99
16:37RT : La nouvelle saison du Hot Club commence par un retour aux sources du jazz avec l'orchestre "Mem’Ory" lundi… https://t.co/o6OUOkUN3N
16:35RT : Évidemment il est plus simple de dénoncer la galère des usagers que d'expliquer le pourquoi de l'application du dro… https://t.co/wytPkLcHTd
16:31RT : La réaction du de à démontre un durcissement de la réaction au mouvement… https://t.co/kMVzfWwLgQ
16:30RT : Édouard Philippe qui demande des “suites judiciaires” contre les grévistes de la SCNF.. quelle horreur ce gouvernem… https://t.co/uFgpB3LRET
16:29RT : . annonce des suites judiciaires contre les cheminots. La répression comme seul arme face à des chemino… https://t.co/H9jNtWeV9X
16:29 Qu'auraient-ils fait à la place du conducteur du train dans les Ardennes? Ils auraient trouvé la situa… https://t.co/jH2MqZrl5j
16:26RT : Ce gouvernement ne veut jamais rien négocier. Rien. Il enfume systématiquement sur « l’écoute », la « concertation … https://t.co/fte4awOJOw
15:40Périgueux : FO Dordogne durcit le ton : une grève pourrait se déclarer bientôt -> https://t.co/KZcQydTMex
10:52 si vs lisez l’histoire de Laurent, fauché par 1 chauffard à 12 ans... tjrs au à 39 an… https://t.co/mUr0Y0ztjS
10:41Périgueux : « Travailler dans une bibliothèque, ce serait le rêve » -> https://t.co/Om386ffkdU
08:48Marsac-sur-l'Isle : Dixième salon animalier du Périgord : coup d'envoi au parc des expo' ! -> https://t.co/p6CLIkLE08
07:47France : Nouvelle exposition au musée de la Résistance, regard sur les brigades internationales -> https://t.co/caNMHLqoaD

Fusion régionale : au tour de la filière forêt bois papier

Après les nombreuses directions régionales frappées par la fusion régionale, après les SAFER qui viennent elles aussi de sauter le pas, c’est au tour de la filière forêt bois papier de s’inscrire dans cette démarche.

Fin juin, les interprofessions historiques de cette filière forêt bois papier présentes en Aquitaine (Interbois-Périgord et Interpro Forêt Bois 64), Limousin (BoisLim), et Poitou-Charentes (Futurobois) ont signé l’acte de fusion de la nouvelle structure interprofessionnelle qui se nomme à présent Fibois Nouvelle-Aquitaine. Une entité qui s’appuie sur cinq implantations, à Niort, Pau, Périgueux, Tulle et la nouvelle antenne de Bordeaux métropole, dotée de quatorze permanents au service des 436 adhérents et de la filière.

«Contribuer au développement de l’usage du bois, promouvoir tous les maillons de la filière et rappeler que cette filière régionale génère activités et emplois sont aujourd’hui nos priorités. Avec l’appui de France Bois Régions (qui regroupe et fédère treize interprofessions régionales de la filière forêt bois française) et en concertation avec tous les acteurs de la filière, Fibois Nouvelle-Aquitaine souhaite porter haut les couleurs du bois», indique Christian Ribes, le président de l’organisme.

La mission de Fibois Nouvelle-Aquitaine ? Fédérer tous les acteurs de la filière, du propriétaire forestier au constructeur bois en passant par le scieur et l’architecte dans un lieu de dialogue.

Reconnue par l’Etat et la Région comme la structure interprofessionnelle régionale référente pour la filière, Fibois est membre de France Bois Régions* et travaille à ce titre en réseau avec ses homologues de toute la France. Dotée d’un budget de 1 million d’euros et d’une équipe de quatorze professionnels, complémentaires et situés dans les départements, au plus près des adhérents, Fibois Nouvelle-Aquitaine entend rappeler que la filière Forêt Bois Papier est prometteuse : deuxième employeur dans la Région avec 28.300 entreprises et 56.300 salariés, elle continue à créer des emplois, y compris en zones rurales.

En réponse à une demande croissante des habitants, la construction de logements en bois progresse mais encore trop faiblement au regard du potentiel exploitable ; la part de marché totale de la construction bois neuve en non résidentiels, quant à elle, n’est que de 16,7% alors que les compétences et la matière première sont là. Forte de ces constats et convaincue de la nécessité de faire évoluer les mentalités, l’interprofession, qui estime que «l’on sait aujourd’hui gérer durablement les forêts : seuls 64% de ce qui pousse en France sont prélevés, au moment opportun du cycle de l’arbre», souhaite poursuivre les opérations de sensibilisation et de promotion pour créer l’automatisme «construire bois».

Pour les trois prochaines années, Fibois compte aider la filière à répondre à ses enjeux avec, entre autres, l’organisation de manifestations pour animer le réseau des professionnels, le développement de projets structurants comme la mise en place d’observatoires, ou encore l’attractivité des métiers.

Photo : Pour Fibois, le bois doit devenir un réflexe s’agissant de la construction.

 

Womens Bandeau