Fil info
15:22RT : François vient de présenter sa démission. Nous lui avions envoyé hier soir des questions en vue de la publi… https://t.co/9g5nV5ynvh
14:33Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère -> https://t.co/1S9MjqKUuV
14:16Corrèze : Cinq jours pour sublimer la matière -> https://t.co/kEeF8zxz1M
12:58 Tandis que chacun sait qu'il s'agit d'un modèle de Renault!
12:51RT : Et , c'est de la délation aussi ? Le travail d’investigation des journalistes permet de révéler la corrupti… https://t.co/dXQYGuk9Io
12:51RT : Le ministre écologie minimise sa responsabilité il plaide l’ignorance et le pardon concernant les repas somptueux s… https://t.co/LhGvOKS5R1
12:47RT : Un défilé du 14 juillet presque parfait https://t.co/MjPZIXUI9g
12:47RT : Sondage : 89% des hommes pensent que le clitoris est un modèle de Toyota https://t.co/FdUUwenjeF
07:52Découverte à Limoges d'un parchemin de l'ordre de Grandmont datant de 1496 https://t.co/NbP7Wbp4QJ https://t.co/mPOD0mqX9l
07:46# # - -Vienne : A Clédat, la pause nature s’impose -> https://t.co/Ia2O2vr9Yt
07:40# # - : Quel futur pour l'îlot Elie-Berthet? -> https://t.co/zMs31MMn5t
07:37# # - -Vienne : 1001 Notes s’ouvre au Zénith de Limoges -> https://t.co/aKiWwRFXzR
07:35Région : La croissance économique ralentit -> https://t.co/DuwYyEZWQD
07:33# # - -Vienne : Pas si simples que ça! -> https://t.co/WrMAkEOlWz
23:45France : Le cabinet de curiosité de Saint-Pardoux -> https://t.co/vV7qC0hGPF
19:30Corrèze : Il recherche les familles de Poilus français oubliés -> https://t.co/Dy68bmW5qL
19:28Châteauroux : Des sportifs de l’extrême attendus à la Martinerie -> https://t.co/uoWq7XKQiS
19:23Indre : La ministre des Transports se veut rassurante sur le POLT et l’A20 -> https://t.co/u8JcL2TKc8
19:03Campagne : Un été d’animations à Campagne -> https://t.co/esGfgfTlHM
18:53Dordogne : Chez les pompiers la maison brûle | L'Echo https://t.co/f4ISQR8c76 via
18:27Dordogne : Chez les pompiers la maison brûle -> https://t.co/LRQ9PrlL19
16:13Sarlat-la-Canéda : Très beau spectacle de Peiraguda aux Enfeus -> https://t.co/27Ysxk7s1p
16:10Sarlat-la-Canéda : Ferveur pour la fête Nationale -> https://t.co/lTf90hZ07T

Fusion régionale : au tour de la filière forêt bois papier

Après les nombreuses directions régionales frappées par la fusion régionale, après les SAFER qui viennent elles aussi de sauter le pas, c’est au tour de la filière forêt bois papier de s’inscrire dans cette démarche.

Fin juin, les interprofessions historiques de cette filière forêt bois papier présentes en Aquitaine (Interbois-Périgord et Interpro Forêt Bois 64), Limousin (BoisLim), et Poitou-Charentes (Futurobois) ont signé l’acte de fusion de la nouvelle structure interprofessionnelle qui se nomme à présent Fibois Nouvelle-Aquitaine. Une entité qui s’appuie sur cinq implantations, à Niort, Pau, Périgueux, Tulle et la nouvelle antenne de Bordeaux métropole, dotée de quatorze permanents au service des 436 adhérents et de la filière.

«Contribuer au développement de l’usage du bois, promouvoir tous les maillons de la filière et rappeler que cette filière régionale génère activités et emplois sont aujourd’hui nos priorités. Avec l’appui de France Bois Régions (qui regroupe et fédère treize interprofessions régionales de la filière forêt bois française) et en concertation avec tous les acteurs de la filière, Fibois Nouvelle-Aquitaine souhaite porter haut les couleurs du bois», indique Christian Ribes, le président de l’organisme.

La mission de Fibois Nouvelle-Aquitaine ? Fédérer tous les acteurs de la filière, du propriétaire forestier au constructeur bois en passant par le scieur et l’architecte dans un lieu de dialogue.

Reconnue par l’Etat et la Région comme la structure interprofessionnelle régionale référente pour la filière, Fibois est membre de France Bois Régions* et travaille à ce titre en réseau avec ses homologues de toute la France. Dotée d’un budget de 1 million d’euros et d’une équipe de quatorze professionnels, complémentaires et situés dans les départements, au plus près des adhérents, Fibois Nouvelle-Aquitaine entend rappeler que la filière Forêt Bois Papier est prometteuse : deuxième employeur dans la Région avec 28.300 entreprises et 56.300 salariés, elle continue à créer des emplois, y compris en zones rurales.

En réponse à une demande croissante des habitants, la construction de logements en bois progresse mais encore trop faiblement au regard du potentiel exploitable ; la part de marché totale de la construction bois neuve en non résidentiels, quant à elle, n’est que de 16,7% alors que les compétences et la matière première sont là. Forte de ces constats et convaincue de la nécessité de faire évoluer les mentalités, l’interprofession, qui estime que «l’on sait aujourd’hui gérer durablement les forêts : seuls 64% de ce qui pousse en France sont prélevés, au moment opportun du cycle de l’arbre», souhaite poursuivre les opérations de sensibilisation et de promotion pour créer l’automatisme «construire bois».

Pour les trois prochaines années, Fibois compte aider la filière à répondre à ses enjeux avec, entre autres, l’organisation de manifestations pour animer le réseau des professionnels, le développement de projets structurants comme la mise en place d’observatoires, ou encore l’attractivité des métiers.

Photo : Pour Fibois, le bois doit devenir un réflexe s’agissant de la construction.