Fil info
17:02Bergerac : Ce soir, c’est Suzane qui est concert et c’est gratuit ! -> https://t.co/rEf4QIHVv9
16:51RT : | ♻️ La rentrée approche et vous souhaitez vous équiper ? 🤝 Développée par Limoges Métropole, utili… https://t.co/AxCI2QdOOh
16:50RT : Je suis co-signataire de cette lettre initiée par . Nos ports doivent s’ouvrir à l’accueil des migrants e… https://t.co/U2cUwTKTGj
16:49RT : POUR NE PAS OUBLIER / NOT TO BE FORGOTTEN; il y a 20 ans, le 17 août 1999, 5 sapeurs-p… https://t.co/ox7GKoiBER
15:05RT : Si ma vaillante petite moto arrive à gagner le Plateau des Mille Vaches, arrivée prévue ce dimanche matin. Hâte hât… https://t.co/dS3vK5atAV
07:17Région : Fruits et légumes: pourquoi les prix flambent -> https://t.co/N8Bl5r7dB6
07:14# # - -Vienne : Donner ou vendre plutôt que jeter -> https://t.co/VEigJi41bE
07:14# # - -Vienne : Donner ou vendre plutôt que jeter -> https://t.co/OizjBr2SD4
07:10Région : Comborn, un patrimoine millénaire -> https://t.co/EywYvuMWtL
07:03Région : Les élevages régionaux marqués par des productions en baisse -> https://t.co/SRlXUx9oF7
06:44Bergerac : La démonstration de force vaut pour Périgueux -> https://t.co/aR0EIEhCxJ
06:11Rampieux : 3 bus détruits dans un incendie entraînent du chômage technique -> https://t.co/cTRfaQmFhK
05:50Calviac-en-Périgord : Accident : un motard de 20 ans gravement blessé -> https://t.co/glOSDiWCRo
19:21Gargilesse-Dampierre : Les Jamet, une famille d’artistes -> https://t.co/dGuoTP8X9h
19:18Châteauroux : Destination Cuba avec Aniurka -> https://t.co/EBzVQMXlVP

Solidarité sans frontières

Il y a 15 jours, la commune de Saint-Paul organisait la première Fête de la fraternité, en invitant des associations qui apportent leur soutien aux «indésirables» d’aujourd’hui. Ce week-end, la Maison du peuple se faisait l’hôte d’une manifestation du même esprit, avec comme mot d’ordre «Solidarité avec les migrants».

A l’initiative de la Libre Pensée 87, un vaste collectif s’est créé en novembre dernier. Après l’organisation d’un spectacle pour parler de paix, les associations s’étaient promis de refaire des choses ensemble. Ainsi est née cette journée intitulée «Solidarité en Limousin avec les migrants d’hier à aujourd’hui».

«Il nous semblait que sur la question des migrants, il y avait quelque chose à faire. L’idée était de faire intervenir des gens qui ont quelques connaissances sur l’histoire des migrants en Limousin, les causes de ces migrations, les structures d’accueil existantes, le droit international et national ou encore la solidarité qui s’organise en Limousin résume Loïc Le Diuzet, président de la Libre pensée 87. Nous sommes désormais un immense collectif d’associations1 qui organise des événements sur différents thèmes : après le pacifisme et l’antimilitarisme, nous abordons ainsi les migrations

d’hier et d’aujourd’hui».

Samedi, de 14h à minuit, un riche programme attendait les visiteurs de la Maison du peuple de Limoges : tables rondes, témoignages, expositions artistiques, contes en musique, ateliers découvertes, spectacles… à 21h, les réservations étaient vivement conseillées pour assister au spectacle intitulé «le bal des casse-cailloux», qui aborde l’histoire «des migrants italiens justement venus casser des cailloux dans la Creuse. Le spectacle rebrasse leur histoire et la lie au sens des migrations d’aujourd’hui précise Loïc Le Diuzet. Les conditions dans lesquelles les migrations se produisent ne sont pas les mêmes. Mais au fond, qu’est-ce qui pousse les gens à quitter leur pays ? Les guerres et la misère».

Parmi les invités, on retrouvait l’artiste congolais René Bokoul. Menacé d’expulsion par la préfecture de Limoges en début d’année, il avait reçu d’importants soutiens pour finalement obtenir son titre de séjour. Pour l’occasion, il a peint une toile en direct, tout en restant disponible pour échanger avec le public. Une tombola était organisée et le gagnant repartait avec le tableau. L’intégralité des bénéfices de la tombola va bientôt être reversé aux quelque 80 anciens réfugiés de l’ex-CRDP de Limoges, dont une cinquantaine de personnes est aujourd’hui hébergée dans l’ancien EHPAD de Saint-Junien : «Des personnes sont actuellement contraintes de loger dans le local que nous avons réquisitionné avenue de la Révolution. Tous les jours, de nouvelles personnes viennent pour demander d’être hébergées. ça devient impossible car le lieu ne peut pas accueillir plus de personnes mais cela montre bien que le manque de places d’hébergement est réelle. L’été va vite passer et nous allons encore nous retrouver avec plein de gens dans la rue pour affronter l’hiver» souligne un membre de Chabatz d’entrar. Et avec les températures caniculaires enregistrées ces derniers jours, autant dire qu’il n’est pas aisé de (sur)vivre à la rue. Voilà pourquoi, un toit doit être un droit, peu importe d’où l’on vienne.

1 Ce collectif réunit nombre d’associations attachées à la défense des droits de l’Homme : Libre Pensée 87, Amnesty international, Ateneo republicano du Limousin, Cimade, Caisse mutuelle d’action sociale EDF, collectif Chabatz d’entrar, Institut régional d’histoire sociale de la CGT, La Courtine 1917, Planning familial 87, Les amis de Louise, Les polyculteurs, Mémoire à vif, Mosaïc, Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples, Secours populaire français, UD CGT.

Légende photo: De 14 h à minuit, le public est venu échanger en toute convivialité sur la question migratoire. (Photo Johan Detour)

Zoom Lebron XII 12