Fil info
20:29Dordogne : Chasse au syndicaliste à la Sobéval -> https://t.co/9IBNUkTIvO
18:41Indre : Un nouveau jumelage sur fond de projet économique -> https://t.co/jOjQQAwo70
18:40Indre : 200 lycéens pour le climat -> https://t.co/ghQqNEAhih
18:39Indre : [intégral] Entre traditions et innovations -> https://t.co/7OJxmkL5je
18:07RT : Ce qui se passe ici avec la liaison Perpignan-Rungis c’est aussi la conséquence de la libéralisation du fret ferrov… https://t.co/Ubew1U4Aei
17:55RT : Tête de liste pour les européennes, a fait face sur à la vulgarité absolue d'un improbable… https://t.co/tDujckou22
17:24RT : Pour l'humain et la planète d'abord ! était à la marche à Paris. https://t.co/7KKSQc6Mfg
17:24RT : Le glyphosate pollue, le glyphosate est un poison. C'est la raison pour laquelle nos députés européens se battront… https://t.co/qlP87HuAuO
16:47Saint-Gaultier : Gérard Laude expose ses œuvres pour la première fois -> https://t.co/kasdDr0c7A
16:44La Châtre : Une résidence pour seniors dans le quartier Saint-Lazare -> https://t.co/fnvOlrcuSH
15:41Périgueux : Apprentissages et travaux -> https://t.co/RklGmcjxRW
14:22Boulazac : Mobilité danoise et gourmandises à Métro -> https://t.co/1zzKln03hk
11:34RT : La déontologie et la liberté d'expression convoquées à leur tour par la DGSI https://t.co/LJGceBICkS
11:22RT : ⚠️ [] ⚠️ La est placée en ⛈️ par . Des averses à caractèr… https://t.co/G3WCoSiLEe
09:46RT : La est en alerte jaune aux 🌩️. Soyez prudents dans vos déplacements et si vous pratiquez u… https://t.co/paTzzgZeGb
07:59France : Brossat : « Les 5% sont à portée de main » -> https://t.co/72MgMbyeNJ
07:51# # - : Hervé Labetoulle ancien résistant, partage son histoire -> https://t.co/ZWbLrKNqam
07:49# # - : A hurler de silences... -> https://t.co/zobI35vBDL
07:47# # - -Yrieix-la-Perche : Contes en musique pour Coquelicontes -> https://t.co/a2L8gOLnu1
07:46# # - : Le club de foot prépare ses 70 ans -> https://t.co/AxopmlqSew
07:44# # - -Yrieix-la-Perche : Rester actif et bien se nourrir pour être en forme -> https://t.co/rqEZf8Evjh
07:39# # - : Aurora, sur la route de la créativité et des festivals -> https://t.co/FDhPQDMGlr
07:38# # - : 3 jours de fête et des nouveautés -> https://t.co/6ErmOQw6me
07:35# # - -sur-Vienne : Les composteurs partagés -> https://t.co/QgLTGM6cmq
07:34# # - -Junien : Un Rabelais toujours jeune à La Mégisserie -> https://t.co/lKxTzzJeNt
07:32# # - -Junien : De la danse poignante sur la scène de La Mégisserie -> https://t.co/rBbaf2waIK
07:29# # - : Retrouver sa part d’enfance avec la nouvelle saison de l'Opéra de Limoges -> https://t.co/AxX86V6MPC
07:27# # - : Le jeu fait sa fête demain à la ludothèque -> https://t.co/mFm0lcQVtl
07:24# # - -Vienne : Une programmation culturelle riche pour le vaste territoire d'ELAN -> https://t.co/F0MJRWER7s
07:22# # - -Germain-les-Belles : Le circuit du Martoulet inauguré -> https://t.co/zQuhQW6D3t
07:20Région : « Le contournement Est (de Limoges) n’est pas enterré » -> https://t.co/Zg61eSc3xo
07:16France : Les bébés entassés comme la volaille en batterie? -> https://t.co/XmsVUyIRng
07:13Région : Vins Noirs offre le premier prix du roman policier Francophone -> https://t.co/wwgCLJwSEp

Mêmes études, mêmes droits !

Ce mardi a vu le rassemblement d’un bon nombre d’étudiants étrangers devant la faculté de Droit de Limoges. Cette manifestation fait suite à l’appel de l’UNEF (Union Nationale des Étudiants de France) en réponse à la hausse des prix d’inscription imposée aux étudiants étrangers issus de pays non européens.

Pour une prise de position «claire et assumée» tel est le mot d’ordre du rassemblement qui s’est tenu hier à midi à l’entrée de la faculté de Droit de Limoges pour dénoncer la réforme gouvernementale qui vise à augmenter les frais d’inscription pour les étudiants étrangers non européens.

«Comment peut-on accepter une telle loi qui va à l’encontre des droits fondamentaux de la nation» lance Julien, étudiant en 3e année de licence en Droit, avant d’ajouter : «Nous voulons que l’université de Limoges s’aligne avec les quelques universités de France qui sont contre cette loi qui crée des différences au sein des étudiants d’une même université».

Les manifestants sont partis de la Faculté de Droit pour aller quelques mètres plus loin vers le siège de la présidence de l’Université de Limoges, munis de pancartes sur lesquelles on pouvait lire «Mêmes études, mêmes droits», «contre un tri social et raciste» ou encore «non à la discrimination entre les étudiants». Pour rappel, pas moins de 15 universités françaises se sont engagées à ne pas appliquer la réforme gouvernementale présentée en novembre dernier par Édouard Philippe. A ce propos, Alain Célérier, président de L’université de Limoges, de passage lors de la manifestation explique : «Ce n’est pas évident de prendre position car c’est une loi nationale et on ne peut pas enfreindre les lois... Je l’ai déjà dit, je ne suis pas favorable à cette réforme mais encore une fois, je ne peux pas aller à l’encontre de la loi» une réaction qui n’a pas plu aux nombreux étudiants (français et étrangers) venus manifester leur mécontentement. Présente sur place, Louise Vergne, présidente de l’UNEF Limoges pense que «c’est une loi raciste qui ne fera que créer la discorde et la séparation entre des étudiants qui font les mêmes études et dans les mêmes universités». Cette dernière estime qu’il ne suffit pas d’être en désaccord avec la décision du gouvernement mais il faut absolument «assumer ses responsabilités et prendre une position claire et surtout officielle pour rassurer les nombreux étudiants étrangers qui sont ici mais aussi ceux qui vont arriver». De son côté, Adama Faye, étudiant en Droit et président de l’Association des étudiants sénégalais de Limoges précise que c’est «une mesure qui fera perdre de nombreux étudiants étrangers aux universités français». Quant à Dan Oulaï, étudiant en master Valorisation du Patrimoine à la faculté des Lettres et président de l’Association des étudiants ivoiriens de Limoges, la nécessité est de ne «surtout pas baisser les bras et rester convaincus que nous sommes dans le droit de refuser une telle mesure» puis d’ajouter avec un certain relativisme : «On est pas là pour dire si la réforme est bénéfique ou pas pour l’enseignement supérieur français, on est là uniquement pour dénoncer le manque de fermeté et de prise de position du président de l’université de Limoges». Néanmoins, le président de l’université de Limoges a tenu à préciser que les étudiants étrangers non européens qui sont déjà à Limoges ne seront pas concernés par la hausse des frais d’inscription pour la prochaine année scolaire, «les étudiants non européens qui sont engagés actuellement dans un cursus à Limoges seront exonérés du paiement de cette différence... Ils auront la même tarification que les étudiants français et européens». Affaire à suivre...