Fil info
21:09Sympa la mention en couv & l’article sur en p.2 de du jour 🧡 Merci 👍 https://t.co/4PzomCGlY1
19:14RT : [] 🌲🌿🔥 Pour sécuriser et faciliter le travail des qui luttent contre les de , p… https://t.co/zzvyL0i1gb
18:22🔴 Dernier coup de manivelles pour les machines au centre de tri de Limoges ! Demain 6H c’est Poitiers qui traitera… https://t.co/pKeBLdqtY1
18:00RT : Quand ça veut pas, ça veut pas. Un candidat de la liste conduite par Nathalie sous le coup d'une enquête f… https://t.co/f3ggkcRsUq
17:58La Châtre : Berry nature environnement s'apprête à nettoyer nos paysages -> https://t.co/kQVDS7PhiK
17:57Argenton-sur-Creuse : Mariana Ramos, l’héritière de Cesária Évora à l’Avant-Scène -> https://t.co/EcN4pQQrQo
17:55Indre : Une BD pour démocratiser la téléassistance -> https://t.co/7XMPikuprM
17:54Indre : La double vie de Gilles Paris -> https://t.co/BwIz1BlF2D
17:40RT : Nathalie Loiseau : "Ce que j’ai hérité de mon père, c’est la détestation de l’extrême droite." Ouais enfin sauf qua… https://t.co/ha3gSXFwQ0
17:40RT : Réponses de : 1/ « Votre document est un faux » - On l’a authentifié. 2/ « Je n’en ai aucun souve… https://t.co/7hPANIsJGv
17:38RT : Nathalie Loiseau affirme qu'elle ignorait que LaREM était un parti de droite https://t.co/oabcQq70mt
17:37RT : Les sur la Croisette ! Bravo à pour la sélection de son film à la à C… https://t.co/AwkyIh31PN
17:37RT : Soutien à et à Mediapart face aux declarations outrancières de Mme . Et vive la presse libre e… https://t.co/vA8EmwLgqE
17:36RT : C'est le moment de se rappeler que nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire du . Plus que jamais, on… https://t.co/tcuTjpFYkk
12:12Varetz : Les Jardins de Colette aux couleurs pascales -> https://t.co/1xbbQSkfz0
11:49Brive-la-Gaillarde : La moustache en ordre de bataille ! -> https://t.co/zLKMGzZX6R
11:18RT : Région : Herboriste : un métier nécessaire? -> https://t.co/Dfy1rZt3Sp
11:17RT : Vernissage : vend. 26 avril 19h suivi d'une conférence "Combat d'esclaves et d'abolitionnistes" par Frédéric Régent… https://t.co/UYazhIgaJc

Pompiers de l'Urgence Internationale, 15 ans d'aide partout dans le monde

Cette année, les Pompiers de l’urgence internationale fêtent leur quinzième année d’existence. Après une année particulièrement chargée, d’autres défis attendent ces pompiers bénévoles triés sur le volet pour intervenir aux quatre coins du monde.

Pompiers de l’urgence internationale (PUI) est une association humanitaire française fondée à Limoges en 2004 par le lieutenant-colonel Philippe Besson. L’association œuvre pour porter secours et assistance aux pays victimes de catastrophes naturelles ou humanitaires. Professionnels ou volontaires, voilà des pompiers qui ont décidé de mettre bénévolement leur expérience et leur savoir-faire au profit des populations du globe victimes de catastrophes.

Samedi dernier, avait lieu l’assemblée générale de l’association, en compagnie notamment d’émile Roger Lombertie, maire de Limoges et du président du conseil départemental de la Haute-Vienne, Jean-Claude Leblois. «Nous soufflons cette année notre quinzième bougie. à cette occasion, nous préparons une grande exposition photo qui aura lieu à la médiathèque de Limoges» à la fin de l’été, renseigne le fondateur de PUI. «Cette exposition retracera quinze ans de missions. Nous prévoyons par exemple de reconstituer une façade d’un immeuble dans la BFM. La médiathèque nous offre également la possibilité de montrer notre matériel au grand public» et ainsi d’échanger avec lui sur les nombreuses missions déjà menées.

Toujours sur le qui-vive, ces pompiers bénévoles se tiennent actuellement prêts à partir pour le Mozambique ou l’Indonésie, les catastrophes naturelles devenant de plus en plus fréquentes avec le réchauffement climatique : «Nous intervenons après des tremblements de terre mais également à la suite de toutes les catastrophes naturelles et climatiques de plus en plus fréquentes comme le typhons, les cyclones, les inondations. Il y en a de plus en plus ce qui nous oblige à adapter notre matériel et nos méthodes de travail»

Soutien médical, production d’eau potable, secours à la population, les missions de ces pompiers bénévoles sont diverses et doivent s’adapter en permanence à la situation donnée. «Notre nombre est toujours en augmentation et nous nous permettons même de refuser des candidatures lorsque le profil n’est pas adapté aux missions ou qu’il manque d’expérience. Pour autant, nous acceptons des pompiers professionnels ou volontaires, des médecins, des infirmiers etc. Tous les ans, notre nombre augmente et nous continuons no-tre progression tranquillement» remarque Philippe Besson.

Actuellement, les pompiers de l’urgence internationale sont «en pré-alerte» sur la situation au Mozambique, frappé par un cyclone : «Cela veut dire que nous surveillons la situation, pas forcément qu’il y aura le déploiement d’une équipe. Ce qui nous inquiète, c’est le manque d’informations sur la situation. En fonction du bilan, nous aviserons d’envoyer une équipe ou non, dans le domaine médical et celui de la production d’eau potable notamment». Comme si cela ne suffisait pas, deux autres catastrophes, des inondations importantes et un séisme, viennent de toucher l’Indonésie. Les PUI ont proposé leur aide.