Fil info
08:00🔜 vous invite à , un village médiéval remarquable du . Laissez-vous guider par Nadia… https://t.co/qnKXg3btV9
07:55 jaunes - -Vienne : Des gilets jaunes reçus par le préfet -> https://t.co/IKTJ6Wgned
07:53 # - -Vienne : Manifestation vendredi: la CGT très très remontée -> https://t.co/14JOVi3O5c
07:50Région : Lycées: faible mobilisation mais grosse détermination -> https://t.co/X4xYRYqd0x
07:48France : Le mensonge d’une augmentation du Smic -> https://t.co/vJyECp6fPj
07:46France : Fusillade à Strasbourg: "du sang et des douilles" sous les illuminations de Noël -> https://t.co/izj9XTH8qD
22:45Assemblée citoyenne de préparation du conseil municipal ce vendredi 14 décembre 2018 à 19h à notre local du 11 bd S… https://t.co/zdkixOPLXW
22:03Quand t'es plongé dans un simili de thriller avec un brouillard à couper au couteau !! Arrivera, arrivera pas !! 😂… https://t.co/M2I1esxcao
18:49Châteauroux : Dernier chantier à la peupleraie -> https://t.co/pfvW6RFY6w
18:46Dordogne : Ils n’ont plus confiance et veulent la démission de Macron -> https://t.co/VazS1u1NLj
18:46Indre : Gilets jaunes : « On reste là, les annonces faites ne suffisent pas » -> https://t.co/D22YnigAPA
18:42Corrèze : Les avocats creusois en grève -> https://t.co/J1DjpUZS39
17:53RT : Bellac : Un automobiliste en panne vêtu d'un gilet jaune, proclamé porte-parole de la fédération 87. Sa première r… https://t.co/noek8ZnaA0
16:49Sarlat-la-Canéda : Trouver le Juste Prix -> https://t.co/IkaKBdtl1B
16:45Corrèze : Ce qui est humain les concerne -> https://t.co/BjaA1IQBaS
15:41Périgueux : Le salon du tatouage victime collatérale des Gilets jaunes -> https://t.co/6vmTzxMKn9
14:01Périgueux : « Une mascarade de notre méprisant de la République » -> https://t.co/nTWhmkF4d1
13:44Un nouvel article sur la prestation de à Limoges. Merci ! https://t.co/JP9Rkv3hNL
13:38Coulounieix-Chamiers : La Société d’économie mixte (Sem) Périgord énergies inaugure sa première centrale photovolt… https://t.co/S0hQA3ewVE
12:40Bergerac : L’intersyndicale des retraités bouscule le député -> https://t.co/fhlgfYdxLE
11:58RT : . n’entend que de l’oreille droite . Les riches restent ses protégés , ils ne seront pas mis à contr… https://t.co/hziRZ6uM9Q
11:51RT : L'exercice de sécurité civile simulant un incendie actuellement en cours au est destiné à tester l… https://t.co/fQk8XsOJck
11:08RT : Exercice se simulation d'un incident depuis 9h ce matin au CHU qui va durer jusqu'à 12h. Pas de panique.
10:59Exercice se simulation d'un incident depuis 9h ce matin au CHU qui va durer jusqu'à 12h. Pas de panique.
09:49RT : Les agriculteurs souhaitaient rencontrer la Préfète de la Creuse et le député, réunis hier à la préfecture de Guére… https://t.co/zkY4EfPrKN

Chanteix : la culture sur un champ libre

Festival Aux Champs

Le festival Aux Champs de Chanteix en Corrèze s’apprête à ouvrir sa 31e édition. Du 9 au 12 août, ce grand rendez-vous culturel en milieu rural offre un programme éclectique convenant à toutes les bourses avec Juliette, Trust, Roméo Elvis, The Stranglers, Thérapie Taxi, Feu ! Chatterton, Govrache... Et des à côtés comme des balades, ateliers, expositions...

C’est un festival en milieu rural qui a passé le cap des trente ans et qui a su garder son âme... très loin des grandes firmes et de la logique de consommation. Chanteix chante depuis 1987 sur un air populaire et indépendant. La commune de 600 habitants située au coeur de la Corrèze, bouillonne tous les ans en août avec des concerts, des spectacles jeune public et une ambiance très festive autour d’une programmation éclectique préparée par l’association Tuberculture. Le festival aux Champs a surmonté maintes difficultés dans son histoire mais garde la patate. Comment trouver sa place aujourd’hui au milieu des «grandes machines culturelles» ? «En faisant preuve de sincérité, d’humilité et de ténacité», analyse Jean-François Poumier, le directeur artistique du festival. «Si on veut tenir, il faut être capable de ténacité, être visionnaire et prendre des chemins que d’autres ne prennent pas». La force du festival n’est pas financière, elle est humaine. Le conseil d’administration de l’association est très jeune avec une majorité de membres de moins de trente ans. «En 1987, nous étions précurseurs, il faut l’être toujours en collant à 2018 et choisir de la qualité sans renier le passé». Avec 150.000 euros en poche, Tuberculture a réussi à proposer une programmation riche avec des têtes d’affiche et des découvertes, du payant (accessible) et du gratuit. Dix-neuf concerts en quatre jours avec des rendez-vous à côté pour donner envie aux festivaliers de rester en Corrèze plusieurs jours.

Juliette, Trust, Thérapie Taxi....

La 31e édition du festival s’ouvre ce jeudi avec Juliette. L’auteur, compositrice et interprète  vient à Chanteix pour la première fois pour présenter son nouveau spectacle «J’aime pas la chanson» tiré de son dernier album. Elle sera précédée sur scène par Govrache, slameur sensible et soucieux du juste mot.
Le lendemain, la couleur sera plus rock avec The Stranglers et Trust. Les premiers ont une renommée internationale et une carrière de quarante ans jalonnée de tubes comme «Always The Sun». Les seconds seront plus remontés que jamais, avec un nouvel opus «Dans le même sang» écrit avec la plume acérée de Bernie Bonvoisin. La soirée de samedi est dédiée aux 15-25 ans. Thérapie Taxi au son électro punk-rock et à l’ascension fulgurante grâce à son titre «Hit sale» (qui vient de décrocher un single de platine), précèdera Roméo Elvis, révélation belge de 2016 à la croisée du rap et de la chanson française.  
Biga*Ranx, un prodige du ragga dub français est aussi au menu ainsi que Mademoiselle K, une habituée du festival et Doo Wap. Pour le dernier soir, Hoshi, 21 ans confiera ses espoirs et ses doutes  au public avant de laisser la place à Feu! Chatterton, un quintette incandescent qui tourne avec son nouvel album «L’Oiseleur».
Talisco, révélation pop électro, présentera son dernier album «Capitol Vision» sorti en 2017 plus rock et radical que le précédent. Le festival se terminera sur une note de «swinging java rock’n’roll avec «Père & Fils».  Le jeune public sera séduit par «Lulu Bris», un hybride entre Muppet show et Brigitte Fontaine (à voir jeudi en fin d’après-midi) et par «Double Sens», une création qui invite au voyage et au rêve à découvrir dimanche soir.

Karène Bellina

Vidéo : © Tuberculture et photo Yann Orhan


Le programme
Jeudi 9 août. Lulu Bris à 17h30, La Gapette à 19h, Govrache à 21h, Juliette à 22h puis à nouveau La Gapette à 23h30.
Vendredi 10 août. Booze Brothers à 19h, The Stranglers à 20h45, Trust à 22h30 et Flor del Tango à 00h30.
Samedi 11 août. Doo Wap à 19h, Thérapie Taxi à 20h30, Romeo Elvis à 22h, Biga*Ranx à 23h30 et Mademoiselle K à 00h30.
Dimanche 12 août. Double Sens à 16h30, San Salvador à 18h, Hoshi à 20h30, Feu! Chatterton à 22h, Talisco à 23h30, Père & Fils à 00h30.
Tarifs
Ils vont de 5 à 35 euros maximum en fonction des soirées. Pass 4 jours à 110 euros,
Pass 2 jours (se suivant) à 54 euros. Gratuit pour les moins de 12 ans.
Contact au 05 55 27 95 81. www.tuberculture.fr

 

Festival de Chanteix 2018 - Teaser