Fil info
10:2274ème commémoration de la bataille du Mont-Gargan en hommage aux maquisards tombés en juillet 1944. https://t.co/rlwvHIdZEi
17:11Saint-Hilaire-Luc : Ouverture du festival 1000 Sources -> https://t.co/zAIzfm0sk2

Rendez-vous avec la Lune

Le nez dans les étoiles, l’association pour la découverte de l’atmosphère et de l’espace (ADAES) organise sa 12e fête des étoiles le samedi 21 avril, cette fois autour sur le thème «Lunes, astéroïdes et comètes».

Précipitations obligent, depuis le mois de septembre, les amateurs d’astronomie sont au régime sec. Avec l’important couvert nuageux, les observations se font au compte-goutte.
Mais comme résume la présidente de l’ADAES Marlène Dufour, l’univers est un «domaine si inépuisable» que même privé d’étoiles, les sujets d’intérêt ne manqueront pas lors de la 12e nuit des étoiles de l’ADAES. Les organisateurs de l’événement, seul du genre en Limousin, ont même prévu de nombreuses nouveautés. Avec par exemple la présence de  l’Aéro-Model Club du Limousin qui «amènera des drones pour simuler un exercice de recherche d’astéroïdes sur le sol», dévoile André Bordes, l’une des chevilles ou-vrières de la manifestation. Cette édition sera aussi l’occasion d’évoquer le projet Fripon destiné à enregistrer la chute des objets grâce à des caméras à 360°.» Chaque année, on estime que l’équivalent de 10.000 tonnes d’astéroïdes tombent sur Terre. Autant de petits cailloux qui peuvent s’acheter sur Internet. Mais gare aux contrefaçons. «Un astéroïde est de couleur assez sombre, d’une grosse densité et qui, dans 99% des cas, réagit à un aimant», indique André Bordes. Pour les détecter, la fête des étoiles proposera un stand dédié avec une mallette pédagogique permettant de distinguer le vrai du faux.
Parallèlement, trois nouvelles associations seront également de la partie : les astronomes de l’Ecole centrale de Paris «avec un ex-    adhérent de l’ADAES,  où quand les grosses têtes font part de leur vision sur la diversité et la beauté de notre univers», le cercle d’astronomie montluçonnais et une association corrézienne qui déploiera ses télescopes en soirée. Car si le temps le permet, les amateurs d’astronomie seront sûrement nombreux à faire la queue pour les observations nocturnes. Au  programme cette année, Vénus, des galaxies lointaines mais surtout notre bonne vieille Lune. Si elle est exacte au rendez-vous, les participants vont en prendre plein les mirettes.
Sinon, on aura pu, avant cette entrevue de soirée, profiter des charmes du stand du soleil. «Nous avons retrouvé un texte d’avant Galilée à partir duquel les enfants pourront bricoler une lunette d’observation», promet Marlène Dufour. Autre idée, se glisser dans le planétarium, toujours très couru, et profiter de la voûte céleste reconstituée. Grâce à quelques dizaines d’adhérents et l’arrivée récente de nouveaux membres aux compétences très pointues (on pense à la connaissance du ciel de Lionel ou aux photographies bluffantes de Gabin...), l’ADAES va une nouvelle fois réaliser le tour de force de vous faire voyager bien au-delà de l’atmosphère en multipliant les possibilités. «Et dire, comme rappelle André Bordes qu’on ne connaît que 5% de l’univers.»

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.