Fil info
19:59Tulle : Des fèves accordéonistiques pour les galettes des rois -> https://t.co/EQF9A62zha
19:40Brive-la-Gaillarde : Le Père Noël est un motard ! -> https://t.co/MYEevA9FYt
18:35Indre : Une centaine de manifestants à l’appel des syndicats -> https://t.co/qqJQzjVhFQ
18:35Indre : Pour les retraités, «le compte n’y est pas» -> https://t.co/27g7WGfqj4
17:15Bergerac : CAB : le temps de travail des agents éclaté façon puzzle -> https://t.co/gxd3F8QxD2
17:11France : Les retraités restent déterminés -> https://t.co/O8viflF0x6
17:09RT : Mobilisation sociale en : le préfet demande aux manifestants et habitants de participer à la future concer… https://t.co/887GzevzqC
16:49Marquay : Dossiers du conseil communautaire -> https://t.co/obcn1gJny1
15:49Périgueux : Macron met les agents de la Sécu à la rue -> https://t.co/d41enQ2RI2
15:45Coulounieix-Chamiers : Notre santé indissociablement liée à celle de la planète -> https://t.co/NJWxP6RNLY
15:40Saint-Gaultier : Retour en images sur le marché de Noël -> https://t.co/YY3KNhi2jr
15:32La Châtre : Comme au collège, valorisons notre jeunesse ! -> https://t.co/dW8Qs5kmON
15:20Région : L'ex-député Alain Marsaud condamné pour l'emploi fictif de sa fille -> https://t.co/EM2TwMICVX
10:44Dans l' de ce mardi 18 décembre, un article sur l'inauguration de la Salle Roland Pierrot au l… https://t.co/kllgoeoOfh
07:54Région : Ils défendaient seulement une petite ligne -> https://t.co/WBXAcRuG7n
07:53Région : Conseil régional: budget maîtrisé? -> https://t.co/P4ei2EH00Q
07:50 agriculteurs # - -Vienne : Les JA dénoncent le déficit d’image et de revenus -> https://t.co/5DAdEmXrVp

Exploitation minière : non merci !

Samedi, l’association Stop Mines 87 animait une réunion publique à La Meyze afin de poser les enjeux du «Permis exclusif de recherche» de minerais accordé par l’Etat à la société Cordier Mines en 2016, sur un territoire toujours pollué par les anciennes e

«La mine : une activité industrielle destructrice de l’emploi, de l’environnement et donc des territoires».
Samedi, c’est une réunion citoyenne   d’information et de mobilisation qu’organisaient à La Meyze, les bénévoles de l’association Stop Mines 87, en présence d’une trentaine d’habitants, élus et agriculteurs du territoire concernés par le projet de recherche minière dit de «Bonneval». Une autorisation accordée en 2016 par l'Etat à la société Cordier Mines, «paravent» de la Montezuma Mining Corporation, société basée... en Australie. Objectif : faire prendre toute la mesure  de ce projet sur un territoire toujours impacté par la présence de déchets des exploitations minières passées, sources de pollution à l’arsenic notamment des cours d’eau, indispensables au dévelopement des nombreuses activités agricoles mises en œuvre au niveau local. «Ici, il y a de l’activité partout : et nous le crions, l’exploitation minière est rigoureusement incompatible avec ce territoire ! On nous répond «mine propre» et «développement de l’emploi. Mais une mine propre, cela n’existe pas. Quand à l’emploi, les habitants n’ont pas attendu l’Etat pour mettre en œuvre leurs pro-pres activités... dans une optique de développement durable, explique Antoine Gattet,  habitant de Saint-Priest-Ligoure et porte-parole de l'association. Donner le permis de rechercher,  c’est aussi indirectement -au vu du code minier- donner le permis d’exploiter cette zone qui représente 300 km2 et 10 communes*, et dont on sait pertinemment qu’elle est aurifère puisqu’elle compte encore quatre concessions actives après avoir connu une dizaine d’autorisations et de permis de recherche par le passé. L’objectif n’est donc pas la louable connaissance publique des richesses de la France, mais bien de définir des zones d’exploitation industrielles privées rentables».
Pour un débat
transparent
Quand 2 400 tonnes d’or en lingots dorment dans les coffres de la Banque de France, les citoyens mobilisés contre ce projet dévastateur demandent juste «qu’on leur foute la paix» et réclament «un vrai débat, en toute transparence», à partir du suivi des anciennes mines par l’Etat, qu’on leur a promis l’année dernière et qu’ils attendent toujours... Comme ils attendent encore le programme des travaux 2018 et le compte rendu des travaux réalisés par Cordier Mines en 2017, qui constituent pourtant une obligation légale.  «J’ai appris incidemment qu’un certain nombre d’agriculteurs de la commune avaient été sollicités par Cordier Mines aux fins de demande de prélèvement sur leur terrain...» souligne Alain Dorange, élu municipal de Ladignac-le-Long et membre de Stop Mines 87. L’association leur a conseillé de refuser, via une lettre type. «Le baratin sur les mines propres, très peu pour nous ! Les anciennes mines ont cessé de fonctionner depuis 2000, mais le lessivage des stériles pollués par l’arsenic continue poursuit Alain Dorange.  Cette eau, en principe traitée par Orano (ex-Areva, ex-Cogema) finit dans les ruisseaux qui aboutissent dans l’Isle pour se jetter ensuite dans la Dordogne.