Fil info
20:26 Savoureux
19:28 En effet elle n a pas fait de détention
18:55 Superbe.. mais pour accueillir qui au fait ? un club de fédérale2 ? C… https://t.co/GsIZVCdmIs
18:54Indre : « Frontières » : une exposition et plein de beaux projets -> https://t.co/7RJPVjYWGK
18:52Indre : Le rendez-vous des gourmands -> https://t.co/hWZR7Gizw0
18:42Dordogne : La grande inconnue de la vague des gilets jaunes -> https://t.co/t1FplAYN4o
18:40Dordogne : Le coût des routes divise -> https://t.co/zXjKiDKk3X
18:27Tribunal : affaire d'attouchements et d'abus à l'ADAPEI https://t.co/ylIJAphtd6
18:12 Non, pardon. Je croyais qu'elle était en préventive, ce qui n'est pas le cas.
18:01 Donc en fait, elle ne retourne pas en prison ?
17:55RT : Ouverture du de à 9h au Parc des Expositions Venez découvrir les formati… https://t.co/zHuGcAFFLY
17:49RT : Depuis le drame de la rue d'Aubagne, plus de 800 personnes ont dû évacuer leur appartement à Marseille, principe de… https://t.co/ReAEYejqij
17:47RT : La plus grande carte postale de tous les temps a été déployée sur 2.500 m² d'un glacier suisse, pour attirer l'atte… https://t.co/LpNadbRX5P
17:32RT : En raison des risques de de , la Maison du V'Lim sera exceptionnellement fermée durant la journée du 17 novembre.
17:28sursis*
17:13Périgueux : Des mesures concrètes aux effets immédiats -> https://t.co/yaMTktzOeL
17:10Périgueux : La DDCSPP hors les murs -> https://t.co/w2EjdHa3Du
17:08Beynac-et-Cazenac : Déviation : nouvelle opération coup de poing -> https://t.co/AHEYXlstN4
17:08RT : Rosa Maria Da Cruz est condamnée à 5 années de prison dont 2 ans ferme. Trois ans avec surcis avec obligation de soin.
17:08RT : Rosa Maria Da Cruz est condamnée à 5 années de prison dont 2 ans ferme. Trois ans avec surcis avec obligation de soin.
17:07 Rosa Maria Da Cruz est condamnée à 5 années de prison dont 2 ans ferme. Trois ans avec surcis avec obligation de soin.
17:05Dordogne : Le changement de nom de la CAB au cœur des polémiques -> https://t.co/PWbJU8IF77
17:04Bergerac : Le changement de nom de la CAB au cœur des polémiques -> https://t.co/tTV9SEmfOT
16:53Uzerche : Les collégiens en Turquie -> https://t.co/m6U7AHPo0t
16:52RT : Demain, de 13h à 18h, le nouveau stade de ouvre ses portes au public. Une visite guidée dans les couliss… https://t.co/ZNZFqnunB1
16:50Demain, de 13h à 18h, le nouveau stade de ouvre ses portes au public. Une visite guidée dans les couliss… https://t.co/ZNZFqnunB1
16:41Sarlat-la-Canéda : Une bonne comédie à la française -> https://t.co/BY1gscHpmH
16:38Sarlat-la-Canéda : Une première réussie pour Vianney -> https://t.co/Fct6hoVJ3y
16:18RT : On aurait besoin de bénévoles pour la collecte nationale. Vous seriez prêt à venir nous aider le weekend du… https://t.co/WZYy9k5wxl
16:15RT : 📹Le groupe Keltas vient de sortir son nouveau clip tourné au Mont-Gargan dont le Département est propr… https://t.co/xBBWpi5fkl
15:52Le Blanc : Le dessinateur de presse Placide à la rencontre de collégiens -> https://t.co/4HcESCJMUU
15:50Dordogne : La vie d’un maquis à la loupe -> https://t.co/qNUoWKbiRl
15:47Périgueux : Une convention qui sécurise le site universitaire -> https://t.co/cn8rSzDpTW
14:58Région : Ce qu'il faut savoir à cette heure -> https://t.co/3619hrn9iL
12:15RT : 👉🏻 Information confirmée : Le se sépare de London Perrantes et annonce l’arrivée de Jordan Taylor.
11:59RT : Journée du 17 novembre : Annulation des transports en commun et perturbations diverses des services de Limoges Mét… https://t.co/dnNy56L6Yp
11:32Journée du 17 novembre : Annulation des transports en commun et perturbations diverses des services de Limoges Mét… https://t.co/dnNy56L6Yp
11:30Journée du 17 novembre : le communiqué de la préfecture. https://t.co/aEDrfUM0Bi
10:54Corrèze : Les AESH à la porte de l’école inclusive ? -> https://t.co/Dw5jcE5tnw
10:01Sport : Gilets jaunes: les rencontres de foot reportées -> https://t.co/1fU1SNOCAm
07:57Région : Plusieurs loups en Haute-Vienne -> https://t.co/wuXcKNRFWY
22:56Région : Affaire Séréna : Un procès pour l’exemple ? -> https://t.co/r2TLnLKbVF

Communes : Eh bien ! fusionnez maintenant

La fusion communale n’est pour l’instant qu’une option. Mais de simple possibilité, cela pourrait rapidement devenir une contrainte, puisque les préfets ont le pouvoir de l’imposer.

«Qu’est ce que ça va changer pour les habitants ? Rien. Les élus prennent un crayon et viennent dessiner un nouveau périmètre. Ce n’est que ça». Pour son récent séminaire sur la notion de Commune nouvelle, la préfecture de la Haute-Vienne avait convié la sénatrice Françoise Gatel et le sénateur Christian Manable qui, de concert, ont enfanté un rapport sur ce thème.
Et le moins que l’on puisse dire, c’est que tous deux apparaissent comme de chauds partisans de la réduction du nombre des communes. Bien sûr,  «pour que ça marche. Il faut se préparer. Il faut un projet partagé», récite Françoise Gatel, qui livre ensuite le vade-mecum permettant de cheminer sans risque jusqu’à la fusion, pardon au mariage : «Réfléchissez bien à la façon dont vous allez présenter la chose aux habitants ! Il faut les associer, expliquer, faire venir des gens qui témoignent (que ça marche, ndlr), sentir d’où va venir l’opposition et se préparer à répondre aux objections. Par exemple, si on vous dit  que les impôts vont augmenter, faites remarquer que, sans le mariage, ils augmenteront quand même.» Bref, comme un directeur commercial prépare l’argumentaire du télé-opérateur chargé de vendre des panneaux solaires, la fusion communale ne doit souffrir aucune improvisation.  
Expérience vécue, Françoise Gatel se souvient d’avoir assisté à une réunion avec un opposant, «le grincheux», et «deux dames de 80 ans.» Coupant la parole au mauvais coucheur qui visiblement la monopolisait, l’une des deux octogénaires se lève et lance : «Où est-ce que je pourrai demain trouver une infirmière ? Et pourra-t-on garder notre école». Et voici la messe dite, la Commune nouvelle serait le moyen de lutter contre la disparition des services publics, contre les déserts médicaux et la désertification des campagnes. Parce que, on l’aura compris, ce mariage «de raison» concerne avant tout les territoires ruraux
A la sortie du petit séminaire, un élu de Saint-Paul, petite commune d’un peu plus d’un millier d’habitants située au sud-est de Limoges, semble un rien incrédule : «On nous assèche, on nous injecte le mal et après on vient nous dire qu’on a trouvé le remède.» Dans cet échange, l’élu local espérait que l’on évoque aussi les inconvénients de la Commune nouvelle comme l’éloignement des habitants du centre de décision. Mais : «Que dalle ! Apparemment, il n’y a que des avantages.»
Illustration à travers l’intervention du sénateur Christian Manable, citant Visconti : «Il faut que tout bouge pour que rien ne change. C’est ça la Commune nouvelle.» Mais attention, si on n’est forcé à rien, le président Macron lui-même ayant évoqué une nécessaire pause institutionnelle, les éventuels candidats au rapprochement  sont priés de ne pas trop musarder. Mariez-vous avant le 1er janvier 2019, parce qu’ensuite, la proximité des élections figera les périmètres communaux. Et il faudra ensuite patienter jusqu’en 2021, quand les nouveaux conseils municipaux seront installés. «Il faut faire vite, exhorte Christian Manable. Car est-ce que bientôt on ne les imposera pas ? Il vaut donc mieux s’unir avant». Avec cette promesse : la dot de chacune des parties sera maintenue.
Alors vite, marions-nous,  et pour, bien sûr «préserver l’existence des communes rurales». Ou «parce qu’on a un RPI (regroupement pédagogique intercommunal, ndlr) en commun, justifie Christian Manable... Parce qu’on fait déjà un son et lumières ensemble.» Effectivement, vu sous cet angle...
Par Jérôme Davoine