Fil info
23:29France : Qui pour croire que Macron tend la main aux syndicats? -> https://t.co/juET9tiYe7
23:27International : 2030 : l’objectif d’un monde sans sida -> https://t.co/HhLatbmpjO
20:37Cyclisme : Alaphilippe ouvre les Alpes par la 1re victoire française -> https://t.co/yAYR6SB214
18:56Villars : Nouvelle vie pour le hangar de Boschaud -> https://t.co/uUUU6t4YtK
18:53Boulazac : Des conditions de vie inhumaines -> https://t.co/E3vzIw5XzR
18:40Châteauroux : A l’atelier de l’éventail, tout l’art de s’éventer avec classe et volupté -> https://t.co/TbbKS8UAxh
18:28Tulle : Tagada... tsoin-tsoin les papilles ! -> https://t.co/D5H8R4vqhv
18:22La Châtre : Trois familles syriennes reçues à l'hôtel de ville -> https://t.co/8vlh0khPht
18:19Guéret a une nouvelle fois vibré au rythme des concerts en tous genres pour les Nuits d’été qui se sont terminées s… https://t.co/jL9Q3VFNL7
18:18RT : Devant le avec les handicapés pour le droit au logement pour tous , contre la loi https://t.co/Iufl1p9Vxs
18:13C’est l’une des fiertés de la commune, un petit pont roman classé au patrimoine national, qui surplombe la Creuse e… https://t.co/YDgXqJDXWl
16:16Dordogne : Enquêtes dans le passé -> https://t.co/CAqIDvr7mt
14:42Seilhac : Un réseau de Voisineurs en projet -> https://t.co/2U3Ql5pM1y
13:48Faux-la-Montagne : Fichés F comme Fraternité https://t.co/NlxpLr9W7O via
12:49RT : Plus que 3 et on a bioman https://t.co/LJi54gAME6
12:48RT : Retour à « l’ancien monde » : en visite à pour évoquer le désenclavement de la région la ministre des tran… https://t.co/r4wWEiCMP5
12:46RT : Hier, nous avons appris la démission du doyen de la fac de droit https://t.co/7Vb1p3lHKi

GM&S : la lutte loin d’être finie

Hier le tribunal administratif de Limoges examinait le recours en annulation du PSE formé par le comité d’entreprise et le syndicat CGT de GM&S.

Ils continuent le combat. Certes pour eux, mais aussi pour tous ceux qui vont devoir, eux aussi, en passer par les mêmes épreuves.
Lors de l’audience, le rapporteur public a considéré que l’irrégularité dans la motivation de la validation du PSE était de nature à entraîner son annulation. Une décision qui n’entraînera pas droit à réintégration des personnels licenciés (voir encadré). Outre l’audience du tribunal, la rue s’est transformée en tribune revendicative. Les manifestants, parmi lesquels des élus de La Souterraine ou encore de Rilhac-Rancon, ont fait savoir leur désir de ne pas se laisser faire sans agir. Micro en main, le cégétiste Vincent Labrousse s’est d’abord questionné sur la volonté du repreneur de pérenniser le site : «Il n’y a pas de reprise de l’activité. La boite ne tourne qu’à 40% de sa capacité». Il rappelle que PSA s’était engagé, au moment de l’offre de reprise, à passer commandes pour 25 millions d’euros, ce qui aurait permis d’embaucher une cinquantaine de personnes. Or cela est resté  un effet d’annonce. Si bien que les GM&S sont en train d’établir un dossier pour entamer des poursuites juridiques à l’encontre des constructeurs automobiles. Vincent Labrousse précise aussi, qu’avec ses collègues, ils travaillent sur un projet de loi encadrant le respect des engagements pris par les entreprises et plus largement les donneurs d’ordres : «Ce sont eux seuls qui décident du droit de vie et de mort sur les territoires, c’est inadmissible. On laisse faire n’importe quoi,  comme dans notre cas où nous n’avons perçu que 20% des 25 millions promis par PSA», ajoute-t-il. Il précise qu’actuellement plusieurs autres sites automobiles sont eux aussi menacés tels que Ford-Blanquefort, Bosch. Des représentants de ces entreprises étaient présents, ou encore des derniers fabriquants de jantes en France, Aire Industrie (ex-F2R) dans l’Indre, ces derniers n’ayant pu venir puisqu’ils avaient un CE hier. «Ce sont 1000 emplois qui disparaissent, avec le même schéma que pour nous» estime Vincent Labrousse. L’un des représentants de Ford-Blanquefort, qui n’est autre que Philippe Poutou, a lui aussi pris la parole pour confirmer que son site allait fermer. «Il est urgent de nous organiser. L’argent, il y en a, et il devrait servir à améliorer les conditions de travail des salariés et à défendre les services publics. Nous avons tous intérêt à résister ensemble afin de ne plus être les victimes de la logique capitaliste» estime le porte-parole du NPA. Alain Bizet, de la fédération régionale CGT de la métallurgie confirme que le secteur automobile de la région est particulièrement touché, alors même qu’il se porte plus que bien. Il annonce donc que sa fédération met en place des réunions de travail pour aborder les différentes situations et pour être force de propositions.
En attendant les GM&S ne sont pas prêts d’abandonner la lutte, au contraire.

Par Fatima Azzoug

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.