Fil info
23:48France : Hausse persistante des précaires -> https://t.co/OkEOh25inX
23:46France : Marseille se veut pionnière de l’éolien flottant -> https://t.co/f2SozAcrW5
23:44France : Cap sur le droit aux vacances avec le Secours populaire -> https://t.co/PBImgo4R0o
23:29RT : Région : Drame de Saint-Jal (19) : La thèse criminelle retenue pour le décès de la policière -> https://t.co/oAjqMPOPf6
22:38Région : Drame de Saint-Jal (19) : La thèse criminelle retenue pour le décès de la policière -> https://t.co/oAjqMPOPf6
22:33Uzerche : les belles rutilantes s'exposent à La Papeterie -> https://t.co/Tvy16pSFkp
21:34Bergerac : Michel Delpon, le député loin d’être En Marche forcée -> https://t.co/8C5ARkSFDy
19:16RT : Pensée du jour 🤔 https://t.co/b8pCsy9VnN
19:15RT : Dernière minute .La Coordination Syndicale Départementale CGT fonction publique territoriale du Cher dépose un préa… https://t.co/MlpSYC3wgU
19:10RT : France Fermetures Boussac et Mr Bricolage à Guéret ont débrayé aujourd'hui (à voir dans notre édition demain)
18:56France Fermetures Boussac et Mr Bricolage à Guéret ont débrayé aujourd'hui (à voir dans notre édition demain)
16:50Saint-Gaultier : Les pompiers domptent les feux de forêts -> https://t.co/klmLJOgfYp
16:49Mézières-en-Brenne : Métal Brenne armée pour l’avenir -> https://t.co/YrSsy3YVvo
16:43Saint-Geniès : Le projet d’abattoir sur la table -> https://t.co/qmjTVZwz4b
15:58Saint-Marcel : Le Secours immédiat espère une reconnaissance d’utilité publique -> https://t.co/Jnsnnm2ZMp
15:47Boulazac : L’avenir à dessiner en commun -> https://t.co/287HUexjGT
13:55Périgueux : La gendarmerie investit l’espace virtuel -> https://t.co/HlzxjpEwWe
13:53Saint-Laurent-sur-Manoire : « Pour nous, nos enfants, ce ne sont pas des lieux agréables » -> https://t.co/Dkgd1eoIJD
13:24Dordogne : L’impôt qui ne coule pas de source -> https://t.co/IfCsHckH46
12:00 Si quelqu'un est arbitre officiel dispo dimanche à 13h30 du côté de Marcillac La Crois… https://t.co/JDcYo8wK2L
11:52Commandez et achetez des produits fermiers pour soutenir https://t.co/68VmuXA6Lk
11:36RT : Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
11:28RT : Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
11:24RT : Les reprennent vendredi à 18h00 au cinéma Véo de Tulle ! Des places sont à gagner sur not… https://t.co/0I3cPUrtJr
11:18Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
10:18Les reprennent vendredi à 18h00 au cinéma Véo de Tulle ! Des places sont à gagner sur not… https://t.co/0I3cPUrtJr

GM&S : la lutte loin d’être finie

Hier le tribunal administratif de Limoges examinait le recours en annulation du PSE formé par le comité d’entreprise et le syndicat CGT de GM&S.

Ils continuent le combat. Certes pour eux, mais aussi pour tous ceux qui vont devoir, eux aussi, en passer par les mêmes épreuves.
Lors de l’audience, le rapporteur public a considéré que l’irrégularité dans la motivation de la validation du PSE était de nature à entraîner son annulation. Une décision qui n’entraînera pas droit à réintégration des personnels licenciés (voir encadré). Outre l’audience du tribunal, la rue s’est transformée en tribune revendicative. Les manifestants, parmi lesquels des élus de La Souterraine ou encore de Rilhac-Rancon, ont fait savoir leur désir de ne pas se laisser faire sans agir. Micro en main, le cégétiste Vincent Labrousse s’est d’abord questionné sur la volonté du repreneur de pérenniser le site : «Il n’y a pas de reprise de l’activité. La boite ne tourne qu’à 40% de sa capacité». Il rappelle que PSA s’était engagé, au moment de l’offre de reprise, à passer commandes pour 25 millions d’euros, ce qui aurait permis d’embaucher une cinquantaine de personnes. Or cela est resté  un effet d’annonce. Si bien que les GM&S sont en train d’établir un dossier pour entamer des poursuites juridiques à l’encontre des constructeurs automobiles. Vincent Labrousse précise aussi, qu’avec ses collègues, ils travaillent sur un projet de loi encadrant le respect des engagements pris par les entreprises et plus largement les donneurs d’ordres : «Ce sont eux seuls qui décident du droit de vie et de mort sur les territoires, c’est inadmissible. On laisse faire n’importe quoi,  comme dans notre cas où nous n’avons perçu que 20% des 25 millions promis par PSA», ajoute-t-il. Il précise qu’actuellement plusieurs autres sites automobiles sont eux aussi menacés tels que Ford-Blanquefort, Bosch. Des représentants de ces entreprises étaient présents, ou encore des derniers fabriquants de jantes en France, Aire Industrie (ex-F2R) dans l’Indre, ces derniers n’ayant pu venir puisqu’ils avaient un CE hier. «Ce sont 1000 emplois qui disparaissent, avec le même schéma que pour nous» estime Vincent Labrousse. L’un des représentants de Ford-Blanquefort, qui n’est autre que Philippe Poutou, a lui aussi pris la parole pour confirmer que son site allait fermer. «Il est urgent de nous organiser. L’argent, il y en a, et il devrait servir à améliorer les conditions de travail des salariés et à défendre les services publics. Nous avons tous intérêt à résister ensemble afin de ne plus être les victimes de la logique capitaliste» estime le porte-parole du NPA. Alain Bizet, de la fédération régionale CGT de la métallurgie confirme que le secteur automobile de la région est particulièrement touché, alors même qu’il se porte plus que bien. Il annonce donc que sa fédération met en place des réunions de travail pour aborder les différentes situations et pour être force de propositions.
En attendant les GM&S ne sont pas prêts d’abandonner la lutte, au contraire.

Par Fatima Azzoug

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.