Fil info
19:44Dordogne : Sursis d’un an pour Saint-Aulaye -> https://t.co/YDjJ4Vd2o5
19:43Saint-Aulaye : Sursis d’un an pour Saint-Aulaye -> https://t.co/Nss7DfpubV
19:26RT : Les cheminots plastifient la gare de https://t.co/J9qrzg1M9M
17:57Indre : Anciens combattants : une victoire pour le centenaire de l’UNC -> https://t.co/fZg25SmbKj
17:56Le Poinçonnet : La nouvelle saison de l’Asphodèle a été présentée -> https://t.co/QWCXeeYnr0
16:47Salagnac : Salagnac jumelé avec Campagnes-sur-Aude -> https://t.co/Kvq0JgAZcd
16:42Terrasson-Lavilledieu : Aquifrance : les salariés veulent garder leur ancien directeur -> https://t.co/XTmTQLIqer
16:42Périgueux : Une action interprofessionnelle le 28 juin -> https://t.co/hAZZnPOOU9
16:40Périgueux : Une action interprofessionnelle le 28 juin -> https://t.co/4Ra3Ggtfzu
16:38Région : Martial Faucon fait Chevalier de la Légion d’Honneur -> https://t.co/hCz5SaVeqT
16:16RT : Merci au qui fait un gros travail de responsabilisation de pauvres grâce à son beau mobilier anti sans-… https://t.co/slQkZhSPGZ
16:13RT : ⚠️Accident sur au niveau d'une zone de travaux 🚧impliquant un véhicule de la DIRCO (sens Brive-Limoges) Sortie… https://t.co/CbqBA3y0Jb
16:11RT : Honteux. Voilà la réalité de la réforme. Transfert d’un cheminot au privé, 2 options. Option 1 : si son activité r… https://t.co/YyyVl5S0Ip
15:37Les avocats de Brive, Tulle, de Creuse, de Limoges dénoncent "le début d’un processus de délocalisation de notre C… https://t.co/UTV59Jq7m7
13:51Débat de L'Echo sur l'importance des collectivités dans la vie quotidienne. https://t.co/0cApHjlAdi https://t.co/m73O5z5l6A
12:55RT : Macron m'a "tuer" Ma Gare Ma Ligne j'y tiens https://t.co/p1HbsVaVmY
12:55RT : la gare est à vendre ! https://t.co/f7FaFIB129
12:33RT : La gare de point de rencontre entre les cheminots correziens et haut-viennois. Ils veulent le rétablisse… https://t.co/u0gffZl1PS
12:33RT : Les cheminots plastifient la gare de https://t.co/J9qrzg1M9M
11:44RT : Le convoi de cheminots arrive en gare de https://t.co/gXu8mACbK2
11:40Toutes les infos sur le Salon Plumes en Berry du 24 juin sur le site https://t.co/fZzkyQzwep. L'invité d'honneur d… https://t.co/OZNxP6kMl9
11:22RT : les cheminots sont sur les rails https://t.co/uMCFYd3yN1
10:52RT : Limoges, samedi rassemblement pour soutenir le peuple palestinien face à un état israélien d’extrême droite. https://t.co/Z9TyowzQQI
10:05France : Encore plus d’activités à la station Sports nature -> https://t.co/USKvH4mVtT
10:01France : «Une réponse adaptée et professionnelle» -> https://t.co/cI6g8Phcv5
09:53France : écouter, accompagner, informer -> https://t.co/mqyfAIAs3z
07:52Région : Au service des citoyens oui mais... -> https://t.co/KeMAN8IMz4
22:40Brive-la-Gaillarde : Question : quartier libre ou pas ? | L'Echo https://t.co/e2ZPmXIdgE via
21:33RT : 😍😍😍😍😍😍😍😍 C'EST FINIIIIIII ! ON A GAGNÉ !!!!!!! 🏴󠁧󠁢󠁥󠁮󠁧󠁿🇫🇷 https://t.co/2ENqyERU1X

Un questionnaire à l’attention de 15 000 Néo-Aquitains

Projet régional de santé grande région

A partir d’aujourd’hui, un peu plus de 15 000 habitants de la grande région seront invités par l’Agence régionale de santé et l’Observatoire régional de santé Nouvelle-Aquitaine à participer à l’enquête «Zoom Santé».
Objectif : connaître l’état de santé ressenti des personnes interrogées sur chaque département pour orienter le Projet régional de Santé en cours d’élaboration. L’alimentation, l’activité physique, la consommation d’alcool et de tabac et la vaccination font évidemment partie des points abordés dans le questionnaire. Mais les personnes seront aussi interrogées sur la perception plus personnelle de leur état de santé physique et mentale, sur leur qualité de vie, leurs habitudes et sur leurs connaissances ou leurs besoins d’informations en matière de prévention. «Nous avons de nombreuses données sur la qualité des soins, la démocratie sanitaire. Mais très peu d’informations concernant les comportements des individus, qui peuvent avoir un impact sur leur santé. L’un des grands intérêts de cette enquête, c’est que ses résultats seront à la fois exploitables à l’échelle de la grande région mais aussi au niveau de chaque département, ce qui nous permettra dans un premier temps des comparaisons interdépartementales à partir de données suffisamment fines nous permettant de cibler ensuite les populations un peu plus sensibles sur telle ou telle thématique» explique Bertrand Bouquet, chargé d’évaluation à l’ARS Nouvelle-Aquitaine. Cette enquête permettra en effet de compiler des indicateurs statistiques autour de cette thématique et d’en dessiner des tendances qui seront une aide précieuse dans l’élaboration des politiques de santé régionales. Comme une photographie qui pourra être comparée dans le temps et servira à mesurer l’efficacité des politiques mises en place, indiquent les services de l’ARS. «Le Projet Régional de Santé donnera les grandes orientations de nos politiques permettant de définir les objectifs opérationnels qui vont être mis en place à la fois sur la grande région et sur les territoires : démocratie sanitaire, politiques de promotion et de prévention de la santé à travers des campagnes, des financements, etc.» poursuit Bertrand Bouquet.  L’enquête parviendra par courrier aux foyers sélectionnés par tirage au sort, qui auront jusqu’au 29 décembre pour répondre soit par courrier, avec l’enveloppe retour prévue, soit sur internet, au moyen d’une connexion sécurisée. Une seule personne du foyer devra répondre au questionnaire. Il s’agira de la personne majeure dont la date d’anniversaire est la plus proche de la date de réception de ce courrier, quelle que soit son année de naissance. Cette règle a été mise en place afin de favoriser l’hétérogénéité des profils interrogés.
«La participation est essentielle indiquent l’ARS et l’ORS. Les réponses seront traitées de façon anonyme et strictement confidentielle».  Les résultats de cette enquête seront publiés au premier semestre 2018. Elle sera renouvelée deux fois d’ici les cinq années à venir.

I.H.

Commentaires

il faudrait plus de formation , et il y a même des ordres des medecin qui disent on veut pas faire les campagnes , garde de nuit , route difficiles enneigés et tout cela on le laisserais au médecin des pays étrangers , un peu comme les travaux publics le pénible on laisse au autres ! c'est grave et le manque de spécialiste , comme pour les yeux ils y en a dans le circuit et te disent je viens dit allez , il m'ont déjà mis un rendez vous dans 6 mois ! incroyable ! il faut aussi arréter de favoriser le chiffre des hôpitaux qui après opère pour rien , c'est grave !

il faudrait plus de formation , et il y a même des ordres des medecin qui disent on veut pas faire les campagnes , garde de nuit , route difficiles enneigés et tout cela on le laisserais au médecin des pays étrangers , un peu comme les travaux publics le pénible on laisse au autres ! c'est grave et le manque de spécialiste , comme pour les yeux ils y en a dans le circuit et te disent je viens dit allez , il m'ont déjà mis un rendez vous dans 6 mois ! incroyable ! il faut aussi arréter de favoriser le chiffre des hôpitaux qui après opère pour rien , c'est grave !

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.