Fil info
22:45Assemblée citoyenne de préparation du conseil municipal ce vendredi 14 décembre 2018 à 19h à notre local du 11 bd S… https://t.co/zdkixOPLXW
22:03Quand t'es plongé dans un simili de thriller avec un brouillard à couper au couteau !! Arrivera, arrivera pas !! 😂… https://t.co/M2I1esxcao
18:49Châteauroux : Dernier chantier à la peupleraie -> https://t.co/pfvW6RFY6w
18:46Dordogne : Ils n’ont plus confiance et veulent la démission de Macron -> https://t.co/VazS1u1NLj
18:46Indre : Gilets jaunes : « On reste là, les annonces faites ne suffisent pas » -> https://t.co/D22YnigAPA
18:42Corrèze : Les avocats creusois en grève -> https://t.co/J1DjpUZS39
17:53RT : Bellac : Un automobiliste en panne vêtu d'un gilet jaune, proclamé porte-parole de la fédération 87. Sa première r… https://t.co/noek8ZnaA0
16:49Sarlat-la-Canéda : Trouver le Juste Prix -> https://t.co/IkaKBdtl1B
16:45Corrèze : Ce qui est humain les concerne -> https://t.co/BjaA1IQBaS
15:41Périgueux : Le salon du tatouage victime collatérale des Gilets jaunes -> https://t.co/6vmTzxMKn9
14:01Périgueux : « Une mascarade de notre méprisant de la République » -> https://t.co/nTWhmkF4d1
13:44Un nouvel article sur la prestation de à Limoges. Merci ! https://t.co/JP9Rkv3hNL
13:38Coulounieix-Chamiers : La Société d’économie mixte (Sem) Périgord énergies inaugure sa première centrale photovolt… https://t.co/S0hQA3ewVE
12:40Bergerac : L’intersyndicale des retraités bouscule le député -> https://t.co/fhlgfYdxLE
11:58RT : . n’entend que de l’oreille droite . Les riches restent ses protégés , ils ne seront pas mis à contr… https://t.co/hziRZ6uM9Q
11:51RT : L'exercice de sécurité civile simulant un incendie actuellement en cours au est destiné à tester l… https://t.co/fQk8XsOJck
11:08RT : Exercice se simulation d'un incident depuis 9h ce matin au CHU qui va durer jusqu'à 12h. Pas de panique.
10:59Exercice se simulation d'un incident depuis 9h ce matin au CHU qui va durer jusqu'à 12h. Pas de panique.
09:49RT : Les agriculteurs souhaitaient rencontrer la Préfète de la Creuse et le député, réunis hier à la préfecture de Guére… https://t.co/zkY4EfPrKN
08:56 avec Thomas Milon et Marion Haranger à , bourg perché dominant la et célèbre pour son école… https://t.co/wBsm2VP5fb

Un questionnaire à l’attention de 15 000 Néo-Aquitains

Projet régional de santé grande région

A partir d’aujourd’hui, un peu plus de 15 000 habitants de la grande région seront invités par l’Agence régionale de santé et l’Observatoire régional de santé Nouvelle-Aquitaine à participer à l’enquête «Zoom Santé».
Objectif : connaître l’état de santé ressenti des personnes interrogées sur chaque département pour orienter le Projet régional de Santé en cours d’élaboration. L’alimentation, l’activité physique, la consommation d’alcool et de tabac et la vaccination font évidemment partie des points abordés dans le questionnaire. Mais les personnes seront aussi interrogées sur la perception plus personnelle de leur état de santé physique et mentale, sur leur qualité de vie, leurs habitudes et sur leurs connaissances ou leurs besoins d’informations en matière de prévention. «Nous avons de nombreuses données sur la qualité des soins, la démocratie sanitaire. Mais très peu d’informations concernant les comportements des individus, qui peuvent avoir un impact sur leur santé. L’un des grands intérêts de cette enquête, c’est que ses résultats seront à la fois exploitables à l’échelle de la grande région mais aussi au niveau de chaque département, ce qui nous permettra dans un premier temps des comparaisons interdépartementales à partir de données suffisamment fines nous permettant de cibler ensuite les populations un peu plus sensibles sur telle ou telle thématique» explique Bertrand Bouquet, chargé d’évaluation à l’ARS Nouvelle-Aquitaine. Cette enquête permettra en effet de compiler des indicateurs statistiques autour de cette thématique et d’en dessiner des tendances qui seront une aide précieuse dans l’élaboration des politiques de santé régionales. Comme une photographie qui pourra être comparée dans le temps et servira à mesurer l’efficacité des politiques mises en place, indiquent les services de l’ARS. «Le Projet Régional de Santé donnera les grandes orientations de nos politiques permettant de définir les objectifs opérationnels qui vont être mis en place à la fois sur la grande région et sur les territoires : démocratie sanitaire, politiques de promotion et de prévention de la santé à travers des campagnes, des financements, etc.» poursuit Bertrand Bouquet.  L’enquête parviendra par courrier aux foyers sélectionnés par tirage au sort, qui auront jusqu’au 29 décembre pour répondre soit par courrier, avec l’enveloppe retour prévue, soit sur internet, au moyen d’une connexion sécurisée. Une seule personne du foyer devra répondre au questionnaire. Il s’agira de la personne majeure dont la date d’anniversaire est la plus proche de la date de réception de ce courrier, quelle que soit son année de naissance. Cette règle a été mise en place afin de favoriser l’hétérogénéité des profils interrogés.
«La participation est essentielle indiquent l’ARS et l’ORS. Les réponses seront traitées de façon anonyme et strictement confidentielle».  Les résultats de cette enquête seront publiés au premier semestre 2018. Elle sera renouvelée deux fois d’ici les cinq années à venir.

I.H.

Commentaires

il faudrait plus de formation , et il y a même des ordres des medecin qui disent on veut pas faire les campagnes , garde de nuit , route difficiles enneigés et tout cela on le laisserais au médecin des pays étrangers , un peu comme les travaux publics le pénible on laisse au autres ! c'est grave et le manque de spécialiste , comme pour les yeux ils y en a dans le circuit et te disent je viens dit allez , il m'ont déjà mis un rendez vous dans 6 mois ! incroyable ! il faut aussi arréter de favoriser le chiffre des hôpitaux qui après opère pour rien , c'est grave !

il faudrait plus de formation , et il y a même des ordres des medecin qui disent on veut pas faire les campagnes , garde de nuit , route difficiles enneigés et tout cela on le laisserais au médecin des pays étrangers , un peu comme les travaux publics le pénible on laisse au autres ! c'est grave et le manque de spécialiste , comme pour les yeux ils y en a dans le circuit et te disent je viens dit allez , il m'ont déjà mis un rendez vous dans 6 mois ! incroyable ! il faut aussi arréter de favoriser le chiffre des hôpitaux qui après opère pour rien , c'est grave !