Fil info
08:00🔜 vous invite à , un village médiéval remarquable du . Laissez-vous guider par Nadia… https://t.co/qnKXg3btV9
07:55 jaunes - -Vienne : Des gilets jaunes reçus par le préfet -> https://t.co/IKTJ6Wgned
07:53 # - -Vienne : Manifestation vendredi: la CGT très très remontée -> https://t.co/14JOVi3O5c
07:50Région : Lycées: faible mobilisation mais grosse détermination -> https://t.co/X4xYRYqd0x
07:48France : Le mensonge d’une augmentation du Smic -> https://t.co/vJyECp6fPj
07:46France : Fusillade à Strasbourg: "du sang et des douilles" sous les illuminations de Noël -> https://t.co/izj9XTH8qD
22:45Assemblée citoyenne de préparation du conseil municipal ce vendredi 14 décembre 2018 à 19h à notre local du 11 bd S… https://t.co/zdkixOPLXW
22:03Quand t'es plongé dans un simili de thriller avec un brouillard à couper au couteau !! Arrivera, arrivera pas !! 😂… https://t.co/M2I1esxcao
18:49Châteauroux : Dernier chantier à la peupleraie -> https://t.co/pfvW6RFY6w
18:46Dordogne : Ils n’ont plus confiance et veulent la démission de Macron -> https://t.co/VazS1u1NLj
18:46Indre : Gilets jaunes : « On reste là, les annonces faites ne suffisent pas » -> https://t.co/D22YnigAPA
18:42Corrèze : Les avocats creusois en grève -> https://t.co/J1DjpUZS39
17:53RT : Bellac : Un automobiliste en panne vêtu d'un gilet jaune, proclamé porte-parole de la fédération 87. Sa première r… https://t.co/noek8ZnaA0
16:49Sarlat-la-Canéda : Trouver le Juste Prix -> https://t.co/IkaKBdtl1B
16:45Corrèze : Ce qui est humain les concerne -> https://t.co/BjaA1IQBaS
15:41Périgueux : Le salon du tatouage victime collatérale des Gilets jaunes -> https://t.co/6vmTzxMKn9
14:01Périgueux : « Une mascarade de notre méprisant de la République » -> https://t.co/nTWhmkF4d1
13:44Un nouvel article sur la prestation de à Limoges. Merci ! https://t.co/JP9Rkv3hNL
13:38Coulounieix-Chamiers : La Société d’économie mixte (Sem) Périgord énergies inaugure sa première centrale photovolt… https://t.co/S0hQA3ewVE
12:40Bergerac : L’intersyndicale des retraités bouscule le député -> https://t.co/fhlgfYdxLE
11:58RT : . n’entend que de l’oreille droite . Les riches restent ses protégés , ils ne seront pas mis à contr… https://t.co/hziRZ6uM9Q
11:51RT : L'exercice de sécurité civile simulant un incendie actuellement en cours au est destiné à tester l… https://t.co/fQk8XsOJck
11:08RT : Exercice se simulation d'un incident depuis 9h ce matin au CHU qui va durer jusqu'à 12h. Pas de panique.
10:59Exercice se simulation d'un incident depuis 9h ce matin au CHU qui va durer jusqu'à 12h. Pas de panique.
09:49RT : Les agriculteurs souhaitaient rencontrer la Préfète de la Creuse et le député, réunis hier à la préfecture de Guére… https://t.co/zkY4EfPrKN
08:56 avec Thomas Milon et Marion Haranger à , bourg perché dominant la et célèbre pour son école… https://t.co/wBsm2VP5fb

Une porcelaine transparente

C’est comme il se doit, en grande pompe, que la préfecture de la Haute-Vienne a organisé hier, une cérémonie pour célébrer la remise du signe officiel d’Identification Géographique (IG) «Porcelaine de Limoges»...

C’est un grand jour pour Limoges,  pour la Haute-Vienne et pour la région Nouvelle-Aquitaine. C’est avec ces mots que Raphaël Le Méhauté, préfet du département, a présenté la cérémonie de remise du signe officiel de qualité : l’IG «Porcelaine de Limoges» en présence, entre autres,  de Romain Soubeyran, directeur général de l’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI).  Il s’agissait là de parler de l’aboutissement d’un long travail orchestré par l’association pour l’IG «Porcelaine de Limoges» présidée par Alain Mouly. Ce dernier explique que fédérer les porcelainiers autour de l’association n’a pas été chose aisée, 27 sur les 60 que compte le département ont
adhéré. «J’ai dû faire du porte-à-porte pour expliquer la démarche, mal considérée au départ» explique Alain Mouly. Depuis, chacun a pris conscience de la nécessité de protéger le savoir-faire local. «Lorsque des entrepreneurs savent unir leurs forces et se mobiliser, au-delà de la concurrence qui est la leur au quotidien, l’indication géographique est un excellent moyen de  valoriser leur savoir-faire commun et propre à leur territoire. L’INPI se réjouit de pouvoir fournir aux entreprises un signe officiel de leur engagement de qualité», a d’ailleurs déclaré Romain Soubeyran. Comme cela a été rappelé hier, cela faisait plusieurs décennies que l’Union des Fabricants de Porcelaine de Limoges (UFPL) œuvrait pour défendre et protéger la Porcelaine de
Limoges reconnue, depuis plus de 2 siècles, au niveau international pour le prestige de ses produits. La présence de l’activité porcelainière à Limoges s’explique par la découverte en 1768, au sud-ouest de Limoges, d’un gisement de kaolin d’une admirable pureté, aussitôt qualifié d’or blanc. De nombreuses manufactures se créent alors, faisant de Limoges une métropole de l’industrie porcelainière française, ayant des savoir-faire spécifiques et des procédés de fabrication qui n’ont jamais cessé d’évoluer. La singularité de la porcelaine de Limoges tient à la conjonction de plusieurs facteurs, qui l’ont fait s’orienter pour l’essentiel vers les arts de la table : finesse, dureté, translucidité, qualité artistique et spécificité des décors. Le préfet souligne d’ailleurs que la porcelaine de Limoges, qui s’est développée au 19e siècle, a accompagné l’histoire sociale de la ville, que la CGT s’est créée à Limoges dans le contexte des luttes porcelainières. Raphaël Le Méhauté estime que cette IG ajoute à la renommée
de la ville, citant une enquête plaçant Limoges comme 2e ville du podium de celles reconnues pour leur qualité de vie. Il poursuit avec l’Unesco qui vient d’inclure Limoges dans son réseau des villes créatives. Le maire de la ville, Emile Roger Lombertie évoque l’aura internationale de la porcelaine de Limoges. Il voit lui aussi le potentiel économique et innovant qui se développe autour de la porcelaine et plus généralement autour de la céramique, de l’art et de la santé. Il parle notamment de plateau-assiette en porcelaine conçu en remplacement de ceux en plastique et bien moins néfaste à la santé. Ce label va donc permettre de défendre tout un pan économique et innovant. Car seuls les produits entrant dans le cadre de l’IG, pourront indiquer la mention «Porcelaine de Limoges» et/ou «Limoges». Les autres pourraient faire l’objet de poursuites s’ils utilisaient indûment ce logo. Michel Bernardaud de la maison éponyme, invité à cette cérémonie, s’est lui aussi dit très satisfait de cette IG «c’est le résultat d’un long parcours. Ce qui va dans le sens de la clarification va dans le bon sens. Cela fait plus de 50 ans que nous l’attendions et Bernardaud était à la pointe de ce combat depuis des dizaines d’années».