Fil info
01:19 ⚠Brûler des arbres n’est pas une solution | Rapport du FERN ➡… https://t.co/9lLw0WBdRU
01:04    📬 Lettres ouvertes aux communes du – enquête publique ➡… https://t.co/yTLqpcFW8f
00:50 🎦 Enquête publique: quelques questions à , et position de Non à la montagne p… https://t.co/1ClSwh611F
22:56International : Soutien des musulmans à la Palestine -> https://t.co/JKXvnvbvLZ
22:50France : Derrière les discours la volonté de mettre au pas les députés -> https://t.co/W6nuTR5Kl8
22:44France : Assurance chômage : lancement des hostilités -> https://t.co/DSXdjduZ30
20:48Millevaches : L'hivernale de Meymac dans le froid -> https://t.co/zYBmR1qQS8
20:02Région : France 3 : de grosses inquiétudes en coulisses -> https://t.co/FlAMittXrD
18:59Ecueillé : Émilie Andéol à la rencontre de ses admirateurs indriens -> https://t.co/7DHT0aacDW
18:39Dordogne : L’aide à domicile en mutation -> https://t.co/bE3RnnY7bo
18:04# # - -Vienne : Communauté urbaine, le retour -> https://t.co/fryNqZz4AL
18:02# # - -Vienne : Des brebis pour préserver et restaurer un site -> https://t.co/xOPNs0fpgp
17:47# # - -Vienne : Sortis de l’ombre -> https://t.co/zLmB2TFP8U
17:45# # - -Vienne : «Périclès» : ouvert sur la vie -> https://t.co/4YCzHmhzhS
17:25Sarlat-la-Canéda : Hôpital : la réfection du parking programmée début 2018 | L'Echo https://t.co/rrXSk9Kg80 via
17:18# # - -sur-Benaize : Des locaux rénovés et agrandis pour la ressourcerie «Maximum» -> https://t.co/mrh1MM0XL4
17:17# # - : Le Père Noël se rendra au marché des artisans et commerçants -> https://t.co/hKcsndpVUQ
17:17# # - -Yrieix-la-Perche : Patrick Lebas à la tête de l’Ensemble Vocal -> https://t.co/pGrMxHENvm
17:14# # - : Un beau Salon du Livre en perspective -> https://t.co/DcALeNMVTH
16:40Sarlat-la-Canéda : Hôpital : la réfection du parking programmée début 2018 -> https://t.co/5LMBCCdKvW
16:35Le Blanc : Sainte Barbe : les pompiers félicités et honorés -> https://t.co/aBEI0jAFGP
16:32Région : à l’école du jardin planétaire -> https://t.co/kJmYmZv1zY
16:10Périgueux : La plainte pour diffamation, l’arme absolue ? -> https://t.co/LCr9akyyZ2
12:15Auriac : L’esprit de Noël est aussi en Xaintrie -> https://t.co/5kP6qhZtl5
11:18RT : Région : Concert de soutien au journal jeudi à Châteauroux -> https://t.co/M1kpqr42vs
09:19Haute-Vienne : Jour noir pour les casquettes blanches | L'Echo https://t.co/R2Osmoa2gu via

Une porcelaine transparente

C’est comme il se doit, en grande pompe, que la préfecture de la Haute-Vienne a organisé hier, une cérémonie pour célébrer la remise du signe officiel d’Identification Géographique (IG) «Porcelaine de Limoges»...

C’est un grand jour pour Limoges,  pour la Haute-Vienne et pour la région Nouvelle-Aquitaine. C’est avec ces mots que Raphaël Le Méhauté, préfet du département, a présenté la cérémonie de remise du signe officiel de qualité : l’IG «Porcelaine de Limoges» en présence, entre autres,  de Romain Soubeyran, directeur général de l’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI).  Il s’agissait là de parler de l’aboutissement d’un long travail orchestré par l’association pour l’IG «Porcelaine de Limoges» présidée par Alain Mouly. Ce dernier explique que fédérer les porcelainiers autour de l’association n’a pas été chose aisée, 27 sur les 60 que compte le département ont
adhéré. «J’ai dû faire du porte-à-porte pour expliquer la démarche, mal considérée au départ» explique Alain Mouly. Depuis, chacun a pris conscience de la nécessité de protéger le savoir-faire local. «Lorsque des entrepreneurs savent unir leurs forces et se mobiliser, au-delà de la concurrence qui est la leur au quotidien, l’indication géographique est un excellent moyen de  valoriser leur savoir-faire commun et propre à leur territoire. L’INPI se réjouit de pouvoir fournir aux entreprises un signe officiel de leur engagement de qualité», a d’ailleurs déclaré Romain Soubeyran. Comme cela a été rappelé hier, cela faisait plusieurs décennies que l’Union des Fabricants de Porcelaine de Limoges (UFPL) œuvrait pour défendre et protéger la Porcelaine de
Limoges reconnue, depuis plus de 2 siècles, au niveau international pour le prestige de ses produits. La présence de l’activité porcelainière à Limoges s’explique par la découverte en 1768, au sud-ouest de Limoges, d’un gisement de kaolin d’une admirable pureté, aussitôt qualifié d’or blanc. De nombreuses manufactures se créent alors, faisant de Limoges une métropole de l’industrie porcelainière française, ayant des savoir-faire spécifiques et des procédés de fabrication qui n’ont jamais cessé d’évoluer. La singularité de la porcelaine de Limoges tient à la conjonction de plusieurs facteurs, qui l’ont fait s’orienter pour l’essentiel vers les arts de la table : finesse, dureté, translucidité, qualité artistique et spécificité des décors. Le préfet souligne d’ailleurs que la porcelaine de Limoges, qui s’est développée au 19e siècle, a accompagné l’histoire sociale de la ville, que la CGT s’est créée à Limoges dans le contexte des luttes porcelainières. Raphaël Le Méhauté estime que cette IG ajoute à la renommée
de la ville, citant une enquête plaçant Limoges comme 2e ville du podium de celles reconnues pour leur qualité de vie. Il poursuit avec l’Unesco qui vient d’inclure Limoges dans son réseau des villes créatives. Le maire de la ville, Emile Roger Lombertie évoque l’aura internationale de la porcelaine de Limoges. Il voit lui aussi le potentiel économique et innovant qui se développe autour de la porcelaine et plus généralement autour de la céramique, de l’art et de la santé. Il parle notamment de plateau-assiette en porcelaine conçu en remplacement de ceux en plastique et bien moins néfaste à la santé. Ce label va donc permettre de défendre tout un pan économique et innovant. Car seuls les produits entrant dans le cadre de l’IG, pourront indiquer la mention «Porcelaine de Limoges» et/ou «Limoges». Les autres pourraient faire l’objet de poursuites s’ils utilisaient indûment ce logo. Michel Bernardaud de la maison éponyme, invité à cette cérémonie, s’est lui aussi dit très satisfait de cette IG «c’est le résultat d’un long parcours. Ce qui va dans le sens de la clarification va dans le bon sens. Cela fait plus de 50 ans que nous l’attendions et Bernardaud était à la pointe de ce combat depuis des dizaines d’années».

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.