Fil info
10:38Bergerac : Téléthon : moins de recettes mais toujours autant d’espoirs -> https://t.co/tlagS6K8Ls
09:26France : L'actualité en France à 9 heures -> https://t.co/ksSbs37h0Y
08:29 d'agriculture - -Vienne : Quel président à la Chambre d'agriculture après Jean-Marie Delage?… https://t.co/Oh7SMjFZsO
08:26 # - -Vienne : 16e recensement, décollage imminent -> https://t.co/t7mV3P91WF
07:58France : Les Steva veulent du concret -> https://t.co/rA8Xgxx9HC
07:46Région : Un bon début d’année pour les ventes aux enchères -> https://t.co/pYOxVrUEUN
21:22Saint-Sulpice-le-Guérétois : Le travail du bois, une passion, un métier | L'Echo https://t.co/Vdq0ECnUrO via
20:52 Engendrer..
20:51 L’écologie n’a rien à voir avec tout ça !!! Vous ne savez rien de ce que peut engendré ce… https://t.co/W12hCtgkST
19:53Brive-la-Gaillarde : Solidaire est le Secours Populaire -> https://t.co/pmngsMMHRb
19:47 Le cri de soulagement du Patrimoine et de la biodiversité 🐾🌳🌍
19:08Indre : 258 millions d’euros pour un an -> https://t.co/3qu1tQJEnK
18:12Plus que jamais Président des Régions de France… https://t.co/cwZ8G394sk
17:52Dordogne : Le parti socialiste compte sur ses valeurs pour retrouver des couleurs -> https://t.co/x71S0Ovl7u
17:49Beynac-et-Cazenac : Déviation : le cri de colère des entreprises -> https://t.co/uEmRSQEDBv
17:28RT : Les agents des finances publiques ont protesté à Tulle contre 17 suppressions de postes en https://t.co/TebYxVnJE7
17:20RT : En fin de cortège, on rend hommage au ⁦⁩ ⁦⁩ Par le… https://t.co/7Pw3YkiwHx
17:10Périgueux : Nouvelle saignée aux impôts -> https://t.co/fIsU0LOw5Y
16:54Sarlat-la-Canéda : A vos agendas 2019 -> https://t.co/hXvkLBbxtE
15:57RT : En fin de cortège, on rend hommage au ⁦⁩ ⁦⁩ Par le… https://t.co/7Pw3YkiwHx
15:53Marsac-sur-l'Isle : Un salon de passionnés à l’ambition régionale -> https://t.co/PYalTw0ytJ
15:37Mérigny : Les seuils de l'Anglin arasés cette année -> https://t.co/UnmtKOBc0c
15:32Indre : Le photovoltaïque au centre des vœux -> https://t.co/xqPyrT2nf2
15:26RT : Pour conquérir le numérique, « La Marseillaise » a un besoin vital de votre soutien https://t.co/zsWebVd2tu

Régionales... Mode d’emploi !

La nouvelle assemblée du Conseil régional Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes, dont le nom reste à déterminer, comptera 183 élus. Le nombre de sièges a été réparti suivant la règle démographique. Ainsi, la Charente comptera 11 élus, la Charente-Maritime 20 élus, la Corrèze 8 élus, la Creuse 4 élus, la Dordogne 13 élus, la Gironde 46 élus, les Landes 12 élus, le Lot-et-Garonne 10 élus, les Pyrénées-Atlantiques 21 élus, les Deux-Sèvres 12 élus, la Vienne 14 élus, et la Haute-Vienne 12 élus. Chaque département aura deux suppléants. D’ailleurs, cette subtilité (volontaire ?) avait apporté une confusion au moment de l’annonce des sièges pour chaque département... Chacun croyant avoir plus. Cette répartition purement comptable, sans coefficient correcteur relègue certains départements à la portion congrue.

Que pèsera la Creuse avec seulement 4 élus ? Et la Corrèze avec 8 tandis que la seule Gironde compte pour le quart des voix ! Les trois plus gros départements ne seront qu’à 5 voix de la majorité absolue dans l’assemblée !

Pour figurer au 2e tour

L’élection sera acquise dès le premier tour si une liste parvient à obtenir la majorité absolue des suffrages exprimés. Pour qu’une liste puisse se présenter au second tour, il faut qu’elle obtienne au moins 10% des suffrages exprimés au premier tour.

Concernant les fusions de listes, la composition des listes peut être modifiée par rapport au premier tour en incluant des candidats de listes ayant obtenu au moins 5% des suffrages exprimés.

Mode de scrutin

Chaque électeur vote pour une liste de son département... Mais le total des voix s’opère au niveau de la grande région.  La répartition des sièges s’avère être un calcul assez complexe. Au second tour, la liste qui arrive en tête est créditée d’un quart des sièges. Les autres sièges sont répartis entre toutes les listes à la proportionnelle, à condition d’afficher au moins 5%. Le score obtenu dans les sections départementales conditionnent aussi l’attribution des sièges restants pour les listes. On frise le casse-tête !

Petite précision d’usage, le panachage est interdit et la parité s’applique pour les Régionales.

Les compétences

Exit la clause de compétence générale qui permettait aux élus d’intervenir sur tous les sujets, en dehors de leurs compétences premières. Cette clause était particulièrement utile pour débloquer des fonds en urgence en cas de crise.

Les régions sortent les grandes gagnantes dans le jeu des chaises musicales des compétences. Celles-ci seront renforcées, en particulier en matière économique. Les conseils régionaux auront en charge l'élaboration d’un schéma régional en matière de développement économique, d’innovation et d’internalisation (SRDEII).

Autre gros volet, les transports. Les élus auront la gestion des ports et des aéroports. Ils élaboreront les politiques en matière de transport TER et des transports inter-urbains. Autre terrain de compétence, la formation professionnelle.


Un dossier pour comprendre

La réforme territoriale instaurant les nouvelles régions a fait couler beaucoup d'encre. Qui ne s'est exprimé sur le découpage décidé en haut lieu ? Les Aubussonais se voyaient bien avec l'Auvergne alors que les Saint-Juniaux avaient déjà pris leurs marques avec le Poitou-Charente. Au-delà de cette découpe controversé, les textes avancés par le gouvernement recèlent nombre d'enjeux fondamentaux, au premier titre desquels celui de la démocratie.

A la veille de ces élections régionales, retrouvez certains des articles publiés dans L'Echo, qui éclairent sur quelques aspects essentiels.