Fil info
10:32Mussidan : On n'appelle pas sa copine "petite", même par SMS -> https://t.co/5iO2csQ3xU
05:36Bergerac : Dandinement jusqu'à Périgueux -> https://t.co/XJFptXY8oF
17:02Bergerac : Ce soir, c’est Suzane qui est concert et c’est gratuit ! -> https://t.co/rEf4QIHVv9
16:51RT : | ♻️ La rentrée approche et vous souhaitez vous équiper ? 🤝 Développée par Limoges Métropole, utili… https://t.co/AxCI2QdOOh
16:50RT : Je suis co-signataire de cette lettre initiée par . Nos ports doivent s’ouvrir à l’accueil des migrants e… https://t.co/U2cUwTKTGj
16:49RT : POUR NE PAS OUBLIER / NOT TO BE FORGOTTEN; il y a 20 ans, le 17 août 1999, 5 sapeurs-p… https://t.co/ox7GKoiBER
15:05RT : Si ma vaillante petite moto arrive à gagner le Plateau des Mille Vaches, arrivée prévue ce dimanche matin. Hâte hât… https://t.co/dS3vK5atAV

A Périgueux, ils sont des "citoyens" en colère

Mort de Steve Maia Caniço

« Justice pour Steve ! » A Périgueux, ce samedi matin 3 août 2019, on s’était donné rendez-vous place André Mauroy, pour, en qualité de « citoyens », initier dans la capitale de la Dordogne une commémoration de la nuit du 4 août 1789, appelée plus couramment nuit de l’abolition des privilèges. Et c’est par… un cri de ralliement à la colère de manifestants nantais, soutenus ailleurs en France, que la série de « prises de parole » programmée sur place, puis sur les marches du palais de justice et devant la préfecture, a commencé. Souvenez-vous,Steve Maia Caniço, un animateur périscolaire de 24 ans, avait disparu tard dans la nuit de la Fête de la musique, après une intervention des policiers, qui reste aussi controversée aujourd’hui que le 22 juin. Son corps a été repêché dans la Loire le 29 juillet.

Dans son édition de lundi 5 août, L’Echo de la Dordogne reviendra sur ce « mouvement citoyen » qui a jugé opportun de réactiver l’histoire de la Révolution française. Le rassemblement était soutenu par ATTACANTICOR 24, le Groupe Fred Zeller–les Libre-penseurs- de Dordogne, la Ligue des Droits de l'Homme, le Parti ouvrier indépendant, la France insoumise et des Gilets jaunes.

Fabienne Ausserre

Périgueux : la mémoire de Steve Maia Caniço invitée au 1er anniversaire de la nuit du 4 août 1789