Fil info
10:32Mussidan : On n'appelle pas sa copine "petite", même par SMS -> https://t.co/5iO2csQ3xU
05:36Bergerac : Dandinement jusqu'à Périgueux -> https://t.co/XJFptXY8oF
17:02Bergerac : Ce soir, c’est Suzane qui est concert et c’est gratuit ! -> https://t.co/rEf4QIHVv9
16:51RT : | ♻️ La rentrée approche et vous souhaitez vous équiper ? 🤝 Développée par Limoges Métropole, utili… https://t.co/AxCI2QdOOh
16:50RT : Je suis co-signataire de cette lettre initiée par . Nos ports doivent s’ouvrir à l’accueil des migrants e… https://t.co/U2cUwTKTGj
16:49RT : POUR NE PAS OUBLIER / NOT TO BE FORGOTTEN; il y a 20 ans, le 17 août 1999, 5 sapeurs-p… https://t.co/ox7GKoiBER
15:05RT : Si ma vaillante petite moto arrive à gagner le Plateau des Mille Vaches, arrivée prévue ce dimanche matin. Hâte hât… https://t.co/dS3vK5atAV

Deux médaillés lors de la cérémonie du 14 juillet

Cérémonie

Après 25 ans sans défilé à l’occasion du 14 juillet, Périgueux a renoué avec cette vieille tradition sous l’impulsion du préfet Frédéric Périssat. Une cérémonie qui a été suivie par de nombreux spectateurs.

Lors de cette cérémonie étaient présentes les autorités civiles et militaires ainsi que 24 porte-drapeaux. Après
l’honneur au drapeau et le passage en revue des détachements, deux remises de décorations ont eu lieu. Ainsi le major Maxime Parisot appartenant à l’escadron 15/6 de gendarmerie mobile de Nîmes a reçu la médaille militaire pour ses effets de services et les responsabilités prises durant ses 36 ans de carrière. Sa belle-famille habitant Festalemps, non loin de Ribérac, où il souhaite s’installer quand l’heure de la retraite aura sonné, Maxime Parisot a « tenu à ce que ma décoration me soit remise ici et j’en suis très fier », a-t-il expliqué.
Le second décoré de cette journée était le capitaine Jean-Claude Derudder. Il a été fait chevalier de l’Ordre national du mérite. Il en est aujourd’hui à 39 ans de carrière au sein de la gendarmerie et est à la tête de l’ESDR de Périgueux qui compte trois brigades et deux pelotons motorisés soit 67 personnels. Un décoration venue honorer l’ensemble d’une carrière. « Un mémoire est rédigé en ce sens avec des actes durant le service des
lettres de félicitations et des témoignages de satisfaction », explique le capitaine Jean-Claude Derudder qui n’en est pas à sa première décoration puisqu’il s’agissait hier de sa douzième et pour cause, il a eu une carrière riche puisqu’il a participé à de nombreuses opération extérieures en tant que sous-officier, notamment au Liban et en Yougoslavie. Il a également été en poste trois ans aux Émirats Arabes Unis et trois ans en République Démocratique du Congo. Avant d’arriver en Dordogne, il a également été à la tête de l’EDSR du Nord-Pas-de-Calais avec 160 effectifs sous ses ordres et été chef de cabinet à l’inspection générale. Et il était plutôt satisfait de cette cérémonie. « C’était un beau défilé et le public et le temps étaient au rendez-vous. ça redonne un peu les valeurs de la République et il y en a besoin en ce moment ».
Pour l’occasion le préfet a fait défiler les sapeurs-pompiers qui étaient venus avec 25 véhicules d’intervention, les jeunes du service militaire adapté, ceux de l’école nationale de police et des volontaires de la protection civile qui avaient emmené sept véhicules. A noter également la présence de la gendarmerie avec deux véhicules et cinq motards, la police nationale avec deux véhicules et deux motards ainsi que la police municipale avec deux véhicules. Le défilé terrestre s’est achevé par deux véhicules militaires de collection et quelques minutes plus tard, les boulevards ont été survolés par trois avions de chasse de l’armée.
Philippe Jolivet

Nike Sportswear