Fil info
20:29Dordogne : Chasse au syndicaliste à la Sobéval -> https://t.co/9IBNUkTIvO
18:41Indre : Un nouveau jumelage sur fond de projet économique -> https://t.co/jOjQQAwo70
18:40Indre : 200 lycéens pour le climat -> https://t.co/ghQqNEAhih
18:39Indre : [intégral] Entre traditions et innovations -> https://t.co/7OJxmkL5je
18:07RT : Ce qui se passe ici avec la liaison Perpignan-Rungis c’est aussi la conséquence de la libéralisation du fret ferrov… https://t.co/Ubew1U4Aei
17:55RT : Tête de liste pour les européennes, a fait face sur à la vulgarité absolue d'un improbable… https://t.co/tDujckou22
17:24RT : Pour l'humain et la planète d'abord ! était à la marche à Paris. https://t.co/7KKSQc6Mfg
17:24RT : Le glyphosate pollue, le glyphosate est un poison. C'est la raison pour laquelle nos députés européens se battront… https://t.co/qlP87HuAuO
16:47Saint-Gaultier : Gérard Laude expose ses œuvres pour la première fois -> https://t.co/kasdDr0c7A
16:44La Châtre : Une résidence pour seniors dans le quartier Saint-Lazare -> https://t.co/fnvOlrcuSH
15:41Périgueux : Apprentissages et travaux -> https://t.co/RklGmcjxRW
14:22Boulazac : Mobilité danoise et gourmandises à Métro -> https://t.co/1zzKln03hk
11:34RT : La déontologie et la liberté d'expression convoquées à leur tour par la DGSI https://t.co/LJGceBICkS
11:22RT : ⚠️ [] ⚠️ La est placée en ⛈️ par . Des averses à caractèr… https://t.co/G3WCoSiLEe
09:46RT : La est en alerte jaune aux 🌩️. Soyez prudents dans vos déplacements et si vous pratiquez u… https://t.co/paTzzgZeGb
07:59France : Brossat : « Les 5% sont à portée de main » -> https://t.co/72MgMbyeNJ
07:51# # - : Hervé Labetoulle ancien résistant, partage son histoire -> https://t.co/ZWbLrKNqam
07:49# # - : A hurler de silences... -> https://t.co/zobI35vBDL
07:47# # - -Yrieix-la-Perche : Contes en musique pour Coquelicontes -> https://t.co/a2L8gOLnu1
07:46# # - : Le club de foot prépare ses 70 ans -> https://t.co/AxopmlqSew
07:44# # - -Yrieix-la-Perche : Rester actif et bien se nourrir pour être en forme -> https://t.co/rqEZf8Evjh
07:39# # - : Aurora, sur la route de la créativité et des festivals -> https://t.co/FDhPQDMGlr
07:38# # - : 3 jours de fête et des nouveautés -> https://t.co/6ErmOQw6me
07:35# # - -sur-Vienne : Les composteurs partagés -> https://t.co/QgLTGM6cmq
07:34# # - -Junien : Un Rabelais toujours jeune à La Mégisserie -> https://t.co/lKxTzzJeNt
07:32# # - -Junien : De la danse poignante sur la scène de La Mégisserie -> https://t.co/rBbaf2waIK
07:29# # - : Retrouver sa part d’enfance avec la nouvelle saison de l'Opéra de Limoges -> https://t.co/AxX86V6MPC
07:27# # - : Le jeu fait sa fête demain à la ludothèque -> https://t.co/mFm0lcQVtl
07:24# # - -Vienne : Une programmation culturelle riche pour le vaste territoire d'ELAN -> https://t.co/F0MJRWER7s
07:22# # - -Germain-les-Belles : Le circuit du Martoulet inauguré -> https://t.co/zQuhQW6D3t
07:20Région : « Le contournement Est (de Limoges) n’est pas enterré » -> https://t.co/Zg61eSc3xo
07:16France : Les bébés entassés comme la volaille en batterie? -> https://t.co/XmsVUyIRng
07:13Région : Vins Noirs offre le premier prix du roman policier Francophone -> https://t.co/wwgCLJwSEp

Deux jours de réflexion au SNUIPP

Social

Durant deux jours le SNUIPP-FSU est en congrès départemental. Un grand moment de débat entre les syndiqués vu le contexte social chargé qui prépare aussi le congrès national du syndicat qui se déroulera en juin à Perpignan.
Ce congrès a lieu tous les trois ans et c’est pour les quelques 400 adhérents du syndicat l’occasion « de faire le point sur les trois ans écoulés, sur nos mandats et l’activité sur le département afin de faire évoluer et progresser notre organisation pour qu’elle prenne pleinement sa place dans les écoles, pour peser au niveau de la FSU et dans les enjeux de société », explique Alain Chabrillangeas, secrétaire adjoint, qui précise, « c’est donc très important de réunir les adhérents car ils sont tous les jours sur le terrain et dans les écoles. Nous partons du principe que ça doit partir de la base pour le congrès national car nous sommes un syndicat de lutte et de progression sociale. Et il ne faut surtout pas lâcher en ce moment ». Le syndicat est majoritaire dans le premier degré aux niveaux départemental et national, « de par cette position, nous avons une certaine responsabilité vis-à-vis des collègues et de l’ensemble de la communauté éducative ».
Durant deux jours une quarantaine de personnes sont donc réunies pour débattre sur des textes qui seront portés au congrès national de Perpignan au mois de juin. « Nous travaillons sur l’école et sa transformation, son fonctionnement mais aussi sur les droits des personnels et la question de la place du SNUIPP au sein de l’organisation et dans les luttes sociales. Nous réfléchissons à la façon d’améliorer notre fonctionnement et notre implantation car nous avons des difficultés en Dordogne du fait que le département est vaste avec environ 400 écoles disséminées sur le territoire. Donc comment rencontrer les collègues et mieux les rassembler ? C’est un enjeu sérieux pour ce congrès ».
Le syndicat n’adopte pas de textes majoritaires à proprement dit, « ce que nous cherchons c’est à trouver une synthèse recevant l’assentiment de tous pour des propositions qui seront portées au plan national où une synthèse des contributions de tous les départements
sera faite. Tout ceci se fait dans la fraternité, nous y tenons beaucoup car ce qui se vit dans d’autres départements peut aussi se vivre ici. C’est donc important car on traverse une période très compliquée avec un gouvernement qui parfois vacille mais qui est toujours là et avance avec ses réformes répressives et régressives et notre organisation est particulièrement ciblée, localement comme nationalement. Il y a un mouvement social depuis six mois et nous devons y prendre notre place c’est pourquoi nous avons encouragé nos adhérents à soutenir les différentes actions des samedi, mais aussi les manifestations et les grèves que ce soit du public comme du privé », conclut-il avant de préciser, « nous ne sommes pas des professionnels du syndicalisme, chacun d’entre nous occupe au moins un mi-temps, car c’est essentiel d’avoir le contact du terrain et de la classe pour ne pas perdre pied avec la réalité ».
Philippe Jolivet