Fil info
20:29Dordogne : Chasse au syndicaliste à la Sobéval -> https://t.co/9IBNUkTIvO
18:41Indre : Un nouveau jumelage sur fond de projet économique -> https://t.co/jOjQQAwo70
18:40Indre : 200 lycéens pour le climat -> https://t.co/ghQqNEAhih
18:39Indre : [intégral] Entre traditions et innovations -> https://t.co/7OJxmkL5je
18:07RT : Ce qui se passe ici avec la liaison Perpignan-Rungis c’est aussi la conséquence de la libéralisation du fret ferrov… https://t.co/Ubew1U4Aei
17:55RT : Tête de liste pour les européennes, a fait face sur à la vulgarité absolue d'un improbable… https://t.co/tDujckou22
17:24RT : Pour l'humain et la planète d'abord ! était à la marche à Paris. https://t.co/7KKSQc6Mfg
17:24RT : Le glyphosate pollue, le glyphosate est un poison. C'est la raison pour laquelle nos députés européens se battront… https://t.co/qlP87HuAuO
16:47Saint-Gaultier : Gérard Laude expose ses œuvres pour la première fois -> https://t.co/kasdDr0c7A
16:44La Châtre : Une résidence pour seniors dans le quartier Saint-Lazare -> https://t.co/fnvOlrcuSH
15:41Périgueux : Apprentissages et travaux -> https://t.co/RklGmcjxRW
14:22Boulazac : Mobilité danoise et gourmandises à Métro -> https://t.co/1zzKln03hk
11:34RT : La déontologie et la liberté d'expression convoquées à leur tour par la DGSI https://t.co/LJGceBICkS
11:22RT : ⚠️ [] ⚠️ La est placée en ⛈️ par . Des averses à caractèr… https://t.co/G3WCoSiLEe
09:46RT : La est en alerte jaune aux 🌩️. Soyez prudents dans vos déplacements et si vous pratiquez u… https://t.co/paTzzgZeGb
07:59France : Brossat : « Les 5% sont à portée de main » -> https://t.co/72MgMbyeNJ
07:51# # - : Hervé Labetoulle ancien résistant, partage son histoire -> https://t.co/ZWbLrKNqam
07:49# # - : A hurler de silences... -> https://t.co/zobI35vBDL
07:47# # - -Yrieix-la-Perche : Contes en musique pour Coquelicontes -> https://t.co/a2L8gOLnu1
07:46# # - : Le club de foot prépare ses 70 ans -> https://t.co/AxopmlqSew
07:44# # - -Yrieix-la-Perche : Rester actif et bien se nourrir pour être en forme -> https://t.co/rqEZf8Evjh
07:39# # - : Aurora, sur la route de la créativité et des festivals -> https://t.co/FDhPQDMGlr
07:38# # - : 3 jours de fête et des nouveautés -> https://t.co/6ErmOQw6me
07:35# # - -sur-Vienne : Les composteurs partagés -> https://t.co/QgLTGM6cmq
07:34# # - -Junien : Un Rabelais toujours jeune à La Mégisserie -> https://t.co/lKxTzzJeNt
07:32# # - -Junien : De la danse poignante sur la scène de La Mégisserie -> https://t.co/rBbaf2waIK
07:29# # - : Retrouver sa part d’enfance avec la nouvelle saison de l'Opéra de Limoges -> https://t.co/AxX86V6MPC
07:27# # - : Le jeu fait sa fête demain à la ludothèque -> https://t.co/mFm0lcQVtl
07:24# # - -Vienne : Une programmation culturelle riche pour le vaste territoire d'ELAN -> https://t.co/F0MJRWER7s
07:22# # - -Germain-les-Belles : Le circuit du Martoulet inauguré -> https://t.co/zQuhQW6D3t
07:20Région : « Le contournement Est (de Limoges) n’est pas enterré » -> https://t.co/Zg61eSc3xo
07:16France : Les bébés entassés comme la volaille en batterie? -> https://t.co/XmsVUyIRng
07:13Région : Vins Noirs offre le premier prix du roman policier Francophone -> https://t.co/wwgCLJwSEp

Affaire de harcèlement : l’UNSA contre-attaque

Social

Le syndicat UNSA de la ville de Périgueux continue de soutenir l’agent de la police municipale qui a déclaré être victime de harcèlement sexuel de la part du chef de la police municipale de Périgueux.
Le procureur de la République ayant décidé de classer sans suite la plainte de l’ASVP, « considérant ne pas disposer d’éléments de preuve objectifs permettant de caractériser les infractions dénoncées », le syndicat UNSA a décidé de faire appel de cette décision, « la moitié des témoins n’ont pas été entendus dans cette affaire, les preuves n’ont pas été demandées, les dépositions contradictoires n’ont pas donné lieu à des confrontations. L’agent est en possession de SMS venant du chef de la police municipale qui n’ont même pas été consultés dans le cadre de l’enquête », explique Pascale Rodier, secrétaire générale UNSA de la ville de Périgueux.
Une situation dans laquelle la victime présumée, « a l’impression de ne pas avoir été entendue par le Parquet, et quand elle lit dans la presse que le maire déclare croire son directeur de la police municipale et se réserve le droit de prendre des sanctions et qu’elle a été manipulée à des fins syndicales, elle ne peut pas bien le prendre », poursuit Pascale Rodier qui précise, « je rappelle qu’elle n’est pas syndiquée à l’UNSA et que notre but c’est de défendre les agents et tous les agents. Donc entendre dire qu’il s’agit d’une guerre syndicale, c’est indécent. Nous n’avons pas besoin de nous livrer à de telles choses pour être majoritaires. Et j’aimerais que l’on recentre les choses sur le véritable sujet, celui de la souffrance d’un agent, qui est aussi une maman et une épouse. Je ne pense pas qu’elle s’attendait à cela en dénonçant ces agissements ». Une affaire qui aurait dû se régler en interne. « La vraie question c’est comment a été gérée cette affaire. Les instances n’ont même pas été réunies alors que ça aurait dû passer en CHSCT. Et lorsque nous avons voulu le faire, nous avons eu droit à tout comme réponse. Que ça ne relevait pas du CHSCT, que c’était à l’agent d’en faire la demande, que nous n’avions pas à le faire puisqu’il y avait une enquête, etc. Mais, le maire, qui est élu et à la tête de plus de 600 agents, n’a pas à prendre position pour un agent par rapport à un autre, ni même à nous laisser insulter publiquement par le syndicat FO où adhère le chef de la police municipale ». Sur ce dernier point, Pascale Rodier précise qu’une plainte a été déposée.
Philippe Jolivet