Fil info
16:29 Eyrolle # - -Vienne : Le voyage de pierre digan premier roman de max eyrolle est paru -> https://t.co/iRyLuxZX5w
16:09Bergerac : Dégradations sur la future mosquée : « Ils n’auront pas notre colère » -> https://t.co/FAgeabA8Qr
16:00Dordogne : Les méfaits de la réforme du ferroviaire -> https://t.co/c1CRO1oDAc
15:48Dordogne : L’occitan vivant et contemporain -> https://t.co/g3gv1aIXrm
10:55Guéret : Une panne de réveil douloureuse | L'Echo https://t.co/j728aOzsqi via
10:28 a commencé en Corrèze. Un spécimen géant a été vu ce matin au pied de la collégiale Sain… https://t.co/gEc1ncGXA9
09:22# # - Grands-Chézeaux : Maçons et paveurs migrants à l’honneur -> https://t.co/liZyD5c2CD
09:18# # - : Un concours de belote qui a fait salle comble -> https://t.co/YkOIdUh1ZC
09:16# # - : L’association des commerçants de la ville mis en veille -> https://t.co/d1Tjql8aKn
09:13Région : Unis pour la maison de santé et pour les services publics de Chabanais (16) ! -> https://t.co/5QOHB586v4
09:10# # - -Anne-Saint-Priest : Editions La Veytizou, la mémoire se perpétue -> https://t.co/AciWv1WdnH
09:02# # - : Faites des Livres 2019 : une formation au Kamishibai, une autre façon de lire -> https://t.co/oGtFwSUjUH
08:58# # - -Martin-de-Jussac : Une fête toujours populaire sous le signe de Panazô -> https://t.co/t0SXJjZyxq
08:55# # - -Vienne : Agathe en concert vendredi à Limoges -> https://t.co/LQWPTocB73
08:53# # - -Vienne : Vendredi à Jean-Gagnant: trio de cordes improvisé -> https://t.co/7FuegBnzdE
08:51# # - : Valoriser les métiers de la salle et des arts de la table -> https://t.co/jgbadjZgmc
07:58# # - -Vienne : Lutte Ouvrière se bat pour une Europe qui porte les intérêts des travailleurs -> https://t.co/cE177b1CfZ
07:55# # - -Vienne : Les Gilets jaunes toujours inventifs -> https://t.co/TXGqMoxu4c
07:53Région : Loger pour rebondir -> https://t.co/YjIvr9MTxT
07:51Région : La Région et le CNRS renforcent leur coopération -> https://t.co/YX8T5WeSVs
07:36 Retrouvez le questionnaire en ligne : https://t.co/fAdpBdQPtk, à vous de jouer !
21:23Naves : L’agglo de Tulle mise sur les circuits courts -> https://t.co/QWWfgVIdne
19:42Boulazac : Souvenir et vigilance -> https://t.co/OUB59l94YS
19:36Périgueux : Ta différence, c’est ma richesse -> https://t.co/IzYsbhRbgm
19:28Trélissac : Besoin d’honnêteté en politique -> https://t.co/SxaTVJI2tz
18:13Sarlat-la-Canéda : Une voix palestinienne à Sarlat -> https://t.co/qK2jdd2WXL
18:12Dordogne : Faire du sport ou aller au cinéma, même combat -> https://t.co/3ySLsunvrZ

Cap 2022, ou la marchandisation du pays

UFAL

En octobre 2017, le gouvernement lançait le programme Action publique 2022 avec, comme objectif affiché, de bâtir un nouveau modèle de conduite des politiques publiques.
Le discours se voulait pragmatique, puisque selon le gouvernement, il s’agissait de « mettre fin à une vision décliniste et résignée de l’intervention publique ». La réalité est bien plus retorse. Sous couvert de modernité, ce projet ne vise qu’à permettre aux multinationales d’administrer directement le pays, comme l’a développé hier soir Jean-Claude Boual, ingénieur et  haut fonctionnaire en retraite, qui fut secrétaire général de la Cgt de l’équipement et de l’environnement et membre fondateur d’Attac, entre autres, invité par l’Union des familles laïques (Ufal) de Périgueux à animer une conférence-débat sur ce thème. « C’est la réforme complète de l’administration » indique-t-il, « du moins, c’est ainsi qu’on nous le présente. En fait, c’est un processus de main-mise, par les multinationales financières, industrielles, et les Gafa, à savoir les géants du web, sur la norme ». La norme, c’est la loi, la réglementation, et avec cette réforme, « les financiers seront aux manettes. Ce sont eux qui feront directement les lois. On est au-delà du lobbying ». Jean-Claude Boual, en étudiant toutes les lois votées depuis la fameuse Rgpp de Sarkozy, note qu’elles « comprennent un certain nombre de dispositions qui relèvent de cette stratégie ».
L’exemple le plus parlant pour les citoyens est sans doute la loi sur la Sécurité sociale, ou plutôt contre puisqu’il s’agit de la vider de toute substance pour nous obliger à prendre des assurances privées. Déjà, on sent cette main-mise, à travers le glyphosate, dont tout le monde sait que c’est un poison pour les humains et la terre, mais dont l’interdiction est repoussée à trois ans, ou encore la loi Pacte, qui contient pas moins de 10 articles concernant la Caisse des dépôts et des consignations, pour l’obliger à utiliser la comptabilité privée, qui ne repose pas sur les mêmes critères que la comptabilité publique.
Une conférence dense, que vous pouvez retrouver en ligne sur le site de l’Ufal : www.ufal.org