Fil info
21:22Brive-la-Gaillarde : La Maison Robert Bach se fait toute rose -> https://t.co/Cb5nSnlbiX
21:09Tulle : Un cross solidaire au collège Clémenceau -> https://t.co/vSDj4XoEy4
18:45Indre : Les communistes du côté des retraités contre la hausse de la CSG -> https://t.co/ylC2FMkyFn
18:42Une plaque commémorative a été installée en 2013 devant la médiathèque pour ne pas oublier https://t.co/OEb5gZc8yp
18:39Chaque année ville martyre se souvient du massacre des Algériens à Paris https://t.co/1IKFNRfSKE
18:17# # - -Vienne : «Petites machines à habiter» : le défi de l’«archi-récup» -> https://t.co/HZ4CVlcKhn
18:06Dordogne : « Je suis déjà condamné à perpétuité par ma conscience » -> https://t.co/S7cEaMGQ8J
18:03Région : Accès direct à La Croisière, enfin ! -> https://t.co/pT5qdN2GEx
17:57 Vous avez remarqué que qd vous mettez -Vienne ça ne prend que ? Et personne ne cherche ça...
17:53Arrivés mardi soir à Felletin, les participants à une des quatre marches pour la forêt, celle démarrée à Perpignan… https://t.co/GfVcrG7NkE
17:41# # - -Vienne : «Ils ont délibérément choisi la méthode de la chaise vide» -> https://t.co/RqS4qjwao6
17:38# # - -Vienne : Un lieu et des idées -> https://t.co/nqJId6qEQL
17:36# # - -Vienne : Quand le mérite porte bien son nom -> https://t.co/K5DhVpkE8X
17:21Dordogne : Les engagements de Soliha en faveur de l’amélioration de l’habitat -> https://t.co/E8uwmwewi6
17:06Châteauroux : Gilles Colosio raccroche son appareil photo -> https://t.co/VmCrjC6A3l
16:31Thierry Mazabraud, secrétaire général du SPF 87 a été fait chevalier de l'Ordre National du Mérite. La médaille lui… https://t.co/9n79RabMbc
15:35Périgueux : De la démonstration au geste technique -> https://t.co/uY0g2qNrVH
14:48RT : Les filles ont prises leur photo de groupes https://t.co/t9iIllnyXx
08:34 Quelle mascarade ...trois pékins de gauche ont appelé au secours les partis de gauche et que… https://t.co/nQRzli9szR
08:29RT : Rachat collectif du Magasin Général de Tarnac! Contribuez à ce projet sur https://t.co/dwuSJvzThN
08:08Bergerac : Rencontres catholiques de lycéens dans une église en crise -> https://t.co/AP8mUm3qrK
08:00➡🔎 A l'assaut d' dans sur avec et Alexandra Kassar. La découverte d'un magnifi… https://t.co/d4KKxqAMmf

L’agglo se désengage de l’aéroport

Conseil communautaire

Les élus communautaires avaient un ordre du jour bien chargé hier soir, avec en particulier le dossier de la plateforme aéroportuaire de Bassillac.
Les discussions furent fournies entre les tenants de cet équipement, et ceux estimant qu’il n’apporte pas assez aux Périgourdins pour justifier une reconduction de l’engagement du Grand-Périgueux (qui participe déjà à travers le Smad au fonctionnement de l’aéroport de Bergerac). Le président Jacques Auzou se dit « convaincu que si on supprime la ligne, notre département en sera dégradé ». Il y a trois ans, l’agglomération avait fait le choix de prolonger la délégation de service public, mais le nombre de passager, cinq par jour, et les désistements de la Communauté d’agglomération bergeracoise et de la Cci n’étaient pas de bons signaux envoyés pour le maintien de la ligne. Vianney Le Vacon (PCF) y voit « l’échec de la politique d’aménagement du territoire de l’état. La solution pérenne que nous connaissons tous, c’est le transport public ferroviaire ». Olivier Georgiadès (Vert) de son côté notait la distorsion entre le plan climat air énergie territorial présenté et voté le même soir, et le transport aérien, « qui est celui qui présente le pire bilan carbone ». Michel Beylot, maire de Bassillac (ancienne commune), se disait « triste ce soir, car nous allons prendre une décision historique qui va impacter définitivement l’avenir de notre territoire de façon négative ». Antoine Audi, le maire de Périgueux, et Philippe Ducène (Sainte-Alvère) se prononçaient résolument pour le maintien de la ligne mais le vote, à bulletin secret, fut sans appel : 65 contre le renouvellement de la délégation de service public, 22 seulement se positionnant pour. La ligne arienne Périgueux-Paris a donc vécu, mais Jacques Auzou va maintenant mener des négociations avec l’état et la Cci pour préserver le site et ses capacités.
Péribus a également beaucoup occupé les conseillers communautaires, qui ont pris diverses décisions le concernant. Ayant remarqué que le service de transport à la demande était trop souvent utilisé par des parents pour le confort de leur enfant (lui éviter des attentes, par exemple, pour aller ou revenir de son école), il sera désormais interdit aux scolaires les jours de classe, et des ajustements seront faits dans les horaires, les jours et les arrêts, certains n’étant jamais utilisés. La tarification de Péribus est aussi revue, avec des nouveautés (un pass seniors plus de 65 ans et un annuel), des réductions sur certains pass (le mensuel), des augmentations sur d’autres comme les pass mensuel et annuel pour les moins de 26 ans (respectivement de 1,70 euros et 7 euros). Un pass journalier est également créé, à destination des touristes. Vianney Le Vacon a estimé que quitte à simplifier la tarification, « allons jusqu’au bout, la gratuité », Francis Colbac (PCF) glissant qu’il y était opposé auparavant, « mais j’y suis devenu favorable. Je suis persuadé que dans 10 ans, plus une ville moyenne ne fera encore payer ses transports en commun». Ils n’ont pas été entendus. Le dépôt Péribus va être restructuré, et sa partie administrative sera accueillie dans le futur siège du Grand-Périgueux qui sera situé au sein du quartier d’affaires de la Sernam et qui hébergera aussi le Cias et les associations travaillant avec lui, les services administratifs de l’office de tourisme, la maison de l’emploi, la mission locale, et les syndicats mixtes de pays et de rivières pour, là aussi, leurs parties administratives. La livraison de cet équipement est prévue pour le premier trimestre 2021.

D’autres dossiers étaient à l’ordre du jour, parmi lesquels l’examen du diagnostic, des enjeux et de la stratégie du plan climat air énergie territorial, voté à l’unanimité.
Les élus ont aussi acté la rénovation du multiple rural de Lacropte, la construction d’une nouvelle gendarmerie à Vergt, l’actuelle étant totalement obsolète pour ce qui est des logements des militaires, inaccessible aux personnes à mobilité réduite, et avec des cellules inutilisables. Le programme 2019 de déploiement des bornes enterrées a été dévoilé, pour les communes ayant intégré le Grand-Périgueux au 1er janvier 2017. Le plan territorial de prévention et de lutte contre les discriminations du Grand-Périgueux a été également approuvé. Il se décompose en plusieurs axes thématiques, l’emploi, le logement, l’accès au droit des victimes..., et il est proposé pour une durée de trois ans.