Fil info
17:39Radio la Creuse, Radio France Creuse puis désormais France Bleu Creuse, voilà 35 ans que l’antenne creusoise du... https://t.co/2mJOK8AX2m

Montignac la tête dans les étoiles

Culture

Du 10 au 12 novembre, l’association Ciné-Toile de Montignac organise la 9e édition du festival du film DocumenTerre qui est dédié cette année au thème de l’Espace avec la présence d’invités de marque, dont le parrain de l’édition, l’astro-physicien Hubert Reeves.

Le cru 2017 du Festival DocumenTerre de Montignac risque d’être un millésime.
En effet il s’agit d’une édition tout à fait exceptionnelle comme l’explique la présidente de l’association Ciné-Toile Marie-Hélène Saller, « puisque nous avons la chance d’avoir comme parrain l’astro-physicien Hubert Reeves qui sera présent demain et le samedi ».
Et c’est d’ailleurs lui qui a proposé à l’association d’accueillir en ouverture du festival le spectacle « Mozart et les étoiles », un spectacle cinématographique, musical et scientifique d’une durée de 1 h 20, qu’il propose avec le Trio Calliopéa (violoncelle, violon et alto) et dans lequel il raconte la création du monde, le big bang, les planètes dans un dialogue avec le trio de musiciennes. Un spectacle qui a été joué plusieurs fois dans de grandes villes « on est donc très heureux que ça se fasse à Montignac », précise Marie-Hélène Saller, « la seule condition c’était que le public soit au rendez-vous car Hubert Reeves veut faire passer un message sur la préservation de notre planète afin de la garder habitable pour les générations futures ». Le public devrait être au rendez-vous puisque la salle des fêtes de Montignac peut accueillir 300 à 400 personnes.
Depuis plusieurs années en effet Hubert Reeves qui a fait des recherches scientifiques très poussées (il a notamment travaillé pour la Nasa et a reçu le prix Albert Einstein pour ses recherches), est aussi très engagé dans la préservation de l’environnement. Il est d'ailleurs président depuis 2 000 de l’association Humanité et Biodiversité. « Il est assez âgé et se déplace moins mais avait envie de rencontrer les gens pour transmettre son message ». A l’issue du spectacle, il dédicacera d’ailleurs ses derniers ouvrages.
Il sera également présent le samedi lors de la projection de deux films dans lesquels il intervient. Tout d’abord à 15 h avec la projection du documentaire sur sa vie, « Hubert Reeves, conteur d’étoiles  ». Puis le samedi soir à 21 h, c’est « Du big bang au vivant », un documentaire de 2010 qui sera proposé. Dans celui-ci Hubert Reeves et Jean-Pierre Luminet nous invitent à un voyage dans le cosmos et dans une enquête sur les origines de la Terre. Cette projection sera également suivie d’un échange et  d’une séance de dédicaces d’Hubert Reeves.
Mais le festival propose également d’autres très belles surprises avec une belle soirée de clôture le dimanche soir. L’après-midi sont programmés deux films. Tout d’abord à 14 h : « De la terre à la lune », d’ Alexandre Abela (2015) et à 16 h : « L’aventure Roseta aux origines de la vie » de Jean-Christophe Ribot (2014). Ces deux projections seront suivies de débats avec Francis Rocard, astro-physicien responsable au Cnes (Centre national d’études spatiales) des programmes d’exploration du système solaire et depuis 1998 de tous les programmes d’exploration de Mars. « Il nous parlera entre autres des missions qui sont en préparation, c’est donc l’avenir », s’enthousiasme Marie-Hélène Saller.
A 20 h, en soirée de clôture, c’est le film documentaire de 2017 « Thomas Pesquet, l’envoyé spatial » qui sera projeté. Il y est question entre autres de son entraînement, de son départ dans l’espace et de sa vie dans la station spatiale avec notamment des films qu’il a tourné lui-même là-haut. A la suite de cette projection aura lieu un débat avec Jean-Louis Chrétien (via Skype) premier astronaute Français envoyé dans l’espace et Jean-Jacques Favier, le sixième Français dans l’espace à bord de la navette Columbia.
Samedi à 17 h 30, ce sera le film « No Gravity » qui sera projeté. Un documentaire sur les femmes dans l’espace de Sylvia Casalino ingénieur spatial qui a été formée pour partir dans l’espace mais n’y a finalement jamais été envoyée. « C’est un documentaire très intéressant où l’on apprend beaucoup de choses sur les femmes astronautes et les expériences qui ont été faites sur elles avant leur départ et aussi à leur retour sur terre car on ne savait pas comment leur corps réagirait. On y voit donc des choses assez hallucinantes comme par exemple l’histoire de cette cosmonaute russe que l’on a marié à toute vitesse à son retour sur terre pour montrer que son utérus fonctionnait toujours normalement et qu’une femme qui était partie dans l’espace pouvait toujours enfanter sans donner naissance à un monstre », explique Marie-Hélène Saller.
Comme chaque année, les enfants n’ont pas été oubliés avec deux séances demain pour les scolaires (Wall-E et Thomas Pesquet l’envoyé spatial), une rencontre organisée entre Jean-Jacques Favier et les collégiens, et dimanche matin, une séance ciné-p’tit déj pour les enfants et les parents à partir de 10 h avec un petit déjeuner suivi de la projection du film « Le rêve de Galiléo » qui est composé de cinq courts métrages sur le ciel et les étoiles suivi du court métrage de Georges Mélies « Le voyage dans la lune » de 1902 dans une version colorisée. « L’espace est un thème que nous voulions aborder depuis longtemps et comme il y a eu beaucoup d’événements autour de l’espace cette année notamment  avec Thomas Pesquet, nous nous sommes dit que ce serait intéressant de le faire. C’est un domaine encore inexploré et malheureusement déjà pollué. Le but de ce festival est de montrer les merveilles et la beauté de la nature et de tirer la sonnette d’alarme pour dire que ces merveilles il faut les protéger et les préserver. Comme dit Hubert Reeves il  n’y a pas de plan B. Il faut savoir prendre mais aussi respecter et donner. Il prend souvent l’exemple des tortues qui sont sur terre depuis 300 millions d’années, ont su s’adapter et sont toujours là alors que nous ne sommes sur terre que depuis trois millions d’années et que nous avons saccagé une bonne partie de la planète et ne sommes pas sûrs de pouvoir y rester encore longtemps ».
Programme complet et billeterie sur le site www.festival-documenterre.com

Le programme du week-end
Demain :  salle des fêtes de Montignac, soirée d’ouverture exceptionnelle Mozart et les étoiles avec Hubert Reeves et l’ensemble Calliopé, spectacle cinématographique, musical et scientifique. Tarif normal : 15 euros, tarif réduit (- de 18 ans, minima sociaux, demandeurs d’emploi, adhérents CinéToile) : 10 euros.
Samedi 11 novembre : 15 h : « Hubert Reeves, conteur d’étoiles » de Lolande Cadrin-Rossignol. (2003 - 52 mn). Tarif Hors Pass : 5 euros.
17 h 30 : « No gravity » de Silvia Casalino. (2011 - 59 mn). Film suivi d’un débat avec Silvia Casalino, réalisatrice, ingénieure spatiale. Tarif Hors Pass : 5 euros
21 h : « Du big bang au vivant » de Lolande Cadrin-Rossignol et Denis Blaquière. (2010 - 1 h 27).
Film suivi d’un débat avec Hubert Reeves, astrophysicien.
Pot convivial et séance de dédicaces des livres d’Hubert Reeves et des CD de l’Ensemble Calliopée, au « Paradiso », à côté du cinéma.
Tarif hors pass : 8 euros.
Dimanche 12 novembre :
10 h : Ciné P’tit Déj’ « Le rêve de Galiléo » de Fabienne Collet (2011, 40 mn). Un programme de 5 courts métrages d’animation sur le ciel et les étoiles.  A partir de 4 ans. A Sunny Day de Gil Alkabetz (Allemagne, 6 mn), Galileo de Ghislain Avrillon (France, 4 mn), La P’titourse de Fabienne Collet (France, 8 mn), Un Tricot pour la lune de Gil Alkabetz (Allemagne, 6 mn) et Margarita d’Alex Cervantes (Espagne, 14 mn). Suivi de  « Le voyage dans la lune », de Georges Mélies, (1902, 13 mn). Un petit déjeuner sera offert aux petits et aux grands à 10 h, avant la projection de 10 h 30. Tarif : 5 euros (non compris dans le pass).
10 h : Café lecture à la salle Jean Macé proposé par le club d’occitan de Montignac et Yannick Jaulin. En partenariat avec le Festival Le Lébérou, la bibliothèque de Montignac et la bibliothèque départementale de prêt. Autour d’un petit-déjeuner convivial offert aux spectateurs, proverbes, dictons, petites histoires et récits de vie autour du thème de « L’espace ». Entrée gratuite.
14 h  : « De la terre à la lune », d’Alexander Abela, (2015 - 52 mn). Film suivi d’un débat avec Francis Rocard, astrophysicien et planétologue. Tarif : 5 euros.
16 h : « L’aventure Rosetta, aux origines de la vie », de Jean-Christophe Ribot, (2014 - 54 mn). Film suivi d’un débat avec Francis Rocard . Tarif : 5 euros.
20 h : Soirée de clôture, « Thomas Pesquet l’envoyé spatial », de Jürgen Hansen et  Pierre-Emmanuel Le Goff. (2017 - 60 mn). Film suivi d’un débat avec le 1er astronaute français envoyé dans l’espace, Jean-Loup Chrétien (en direct de Houston,  via skype) et avec Jean-Jacques Favier, sixième astronaute français envoyé dans l’espace. La soirée se terminera par un cocktail convivial proposé par le chef Jean-Marc Delmond, du restaurant L’Escaleyrou, dans la Maison Duchêne, juste à côté du cinéma.
Tarif hors pass : 8 euros. Pass festival : 20 euros, réduit 15 euros.

Philippe Jolivet

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.