Fil info
21:09Sympa la mention en couv & l’article sur en p.2 de du jour 🧡 Merci 👍 https://t.co/4PzomCGlY1
19:14RT : [] 🌲🌿🔥 Pour sécuriser et faciliter le travail des qui luttent contre les de , p… https://t.co/zzvyL0i1gb
18:22🔴 Dernier coup de manivelles pour les machines au centre de tri de Limoges ! Demain 6H c’est Poitiers qui traitera… https://t.co/pKeBLdqtY1
18:00RT : Quand ça veut pas, ça veut pas. Un candidat de la liste conduite par Nathalie sous le coup d'une enquête f… https://t.co/f3ggkcRsUq
17:58La Châtre : Berry nature environnement s'apprête à nettoyer nos paysages -> https://t.co/kQVDS7PhiK
17:57Argenton-sur-Creuse : Mariana Ramos, l’héritière de Cesária Évora à l’Avant-Scène -> https://t.co/EcN4pQQrQo
17:55Indre : Une BD pour démocratiser la téléassistance -> https://t.co/7XMPikuprM
17:54Indre : La double vie de Gilles Paris -> https://t.co/BwIz1BlF2D
17:40RT : Nathalie Loiseau : "Ce que j’ai hérité de mon père, c’est la détestation de l’extrême droite." Ouais enfin sauf qua… https://t.co/ha3gSXFwQ0
17:40RT : Réponses de : 1/ « Votre document est un faux » - On l’a authentifié. 2/ « Je n’en ai aucun souve… https://t.co/7hPANIsJGv
17:38RT : Nathalie Loiseau affirme qu'elle ignorait que LaREM était un parti de droite https://t.co/oabcQq70mt
17:37RT : Les sur la Croisette ! Bravo à pour la sélection de son film à la à C… https://t.co/AwkyIh31PN
17:37RT : Soutien à et à Mediapart face aux declarations outrancières de Mme . Et vive la presse libre e… https://t.co/vA8EmwLgqE
17:36RT : C'est le moment de se rappeler que nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire du . Plus que jamais, on… https://t.co/tcuTjpFYkk
12:12Varetz : Les Jardins de Colette aux couleurs pascales -> https://t.co/1xbbQSkfz0
11:49Brive-la-Gaillarde : La moustache en ordre de bataille ! -> https://t.co/zLKMGzZX6R
11:18RT : Région : Herboriste : un métier nécessaire? -> https://t.co/Dfy1rZt3Sp
11:17RT : Vernissage : vend. 26 avril 19h suivi d'une conférence "Combat d'esclaves et d'abolitionnistes" par Frédéric Régent… https://t.co/UYazhIgaJc

Crèche des Mini Futés aux Portes-Ferrées: «C’est un beau gâchis»

Nous l’évoquions dans notre édition de lundi dernier à l’occasion d’une manifestation organisée par les parents et les personnels, la crèche associative les «Mini futés» gérée par l’association Citels fermera ses portes à la mi-mai.

Samedi, un pique-nique était organisé devant le site, au 15 de la rue des Portes-Ferrées, rassemblant tous les concernés. Et même les anciens avaient fait le déplacement.

Si 7 salariés sont licenciés, la fermeture de cet équipement est aussi un coup dur pour les familles. Certes, la Ville de Limoges qui a reçu les parents a fait des propositions afin de répondre aux besoins des parents. Si pour certains, les solutions proposées conviennent, pour d’autres ce n’est pas le cas. «La Ville a fait ce qu’elle a pu dans l’urgence» commente Marion, une salariée. «Mais quand deux parents travaillent et qu’on leur propose une place pour tous les jours sauf le vendredi, comment faire?» poursuit Marion. Pour d’autres mamans, il sera difficile de se rendre à Beaubreuil ou à la Bastide en bus avec les poussettes.

«Il aurait été moins pénalisant que ça ferme au 31 juillet» date à laquelle devait initialement fermer cette crèche, explique une maman.

Mais samedi, on sentait surtout du ressentiment envers l’association gestionnaire Citels. Une association placée en redressement judiciaire et qui visiblement, n’a pas réagi ni informé assez tôt les parents et les salariés. «Il est clair qu’il y a eu une mauvaise gestion, rien n’a été anticipé alors qu’on savait que l’immeuble allait être rasé» lâche une ancienne salariée de la crèche.

Le projet d’éco quartier que va mener la Ville aux Portes-Ferrées en partenariat avec Limoges Métropole, Limoges habitat, l’État et ses partenaires prévoit de construire de nouveaux habitats sous la forme de maisons de ville et de petits collectifs (après la démolition d’environ 200 logements sociaux dégradés situés le long de la rue des Portes-Ferrées) dont celui qui abrite la crèche ; de rénover l’habitat social qui sera conservé rue Domnolet-Lafarge ; et de restructurer le quartier autour d’un parc urbain paysager irriguant l’ensemble du quartier et le reliant aux bords de Vienne et au centre-ville. Une belle idée mais du coup un regret pour tous ceux qui sont attachés à cette crèche qui a accompagné leur vie. Et tous étaient là samedi «parce qu’on voulait se retrouver, se dire au revoir, parents, enfants et salariés» explique une maman. «Ici, c’était la mixité totale, il y avait des enfants du quartier mais il y avait aussi des enfants hors quartier parce que justement il y avait cette ambiance particulière. Les grands prenaient soin des petits qui à leur tour, en grandissant, prenaient soin des derniers arrivés» explique une ancienne salariée avant de conclure «c’est un beau gâchis».

C.A.