Fil info
18:44Creuse : Les ex GM&S ne veulent pas se rendre invisibles | L'Echo https://t.co/4rYUPrXUOt via

Un siècle de combat ininterrompu

Concerts, lâcher de ballons autour du gâteau d’anniversaire, magie, djembés et zumba géante : samedi, la Ligue contre le cancer 87 fêtait place de la République cent ans de combat ininterrompu pour la recherche, l’aide aux malades et la prévention.
Elus et citoyens s’étaient rassemblés samedi dès midi munis d’instruments improvisés, répondant au mot d’ordre de ce centenaire : «faites du bruit contre le cancer !».
«Aujourd’hui c’est la fête pour marquer 100 ans de combat souligne Marguerite Munoz, présidente de la Ligue contre le cancer 87.
La Ligue a été fondée en 1918 par Justin Godard avec comme objectif premier le soutien aux chercheurs. C’est la mission la plus ancienne et la plus importante de la Ligue qui est le premier financeur privé de la recherche contre la maladie. Depuis une vingtaine d’années, on mesure des progrès considérables sur le diagnostic, les traitements personnalisés, les réunions de concertation sur l’annonce du diagnostic, très important pour le patient». Si la Ligue soutient également les familles en parallèle de l’accompagnement des malades, elle s’investit égagelemnt auprès de ce dernier après l’étape du traitement, sur l’ébauche d’une nouvelle vie. «Aujourd’hui, on arrive à guérir un cancer sur deux avec des résultats vraiment intéressants sur certains types de pathologies  et le confort de vie du patient. L’après-cancer est d’ailleurs une des thématiques les plus importantes du plan cancer III» poursuit Marguerite Munoz. Il s’agit d’accompagner le patient après le traitement, pour lui redonner du confort avec des soins de supports, lui redonner l’envie de bouger, le soutenir psychologiquement, lui apporter de l’information et l’accompagner sur la nutrition et l’esthétique, parce qu’il faut se sentir bien dans son corps pour se sentir bien dans sa tête et évacuer la maladie.
Nous proposons en concertation avec les services spécialisés ces soins gratuits,  mais aussi de nombreuses activités, toutes gratuites pour les malades». L’association, qui compte  5 500 adhérents et 120 bénévoles de tous âges en Haute-Vienne, développe aussi la prévention, notamment au travers d’un accompagnement au sevrage tabagique. «Les dons, quels qu’ils soient, sont très importants pour nous conclut Marguerite Munoz. Nous finançons bien sûr la recherche nationale, mais également celle, très brillante, menée par les équipes de l’université de Limoges». En 2017, 150 000 euros ont été reversés par la Ligue contre le cancer 87 à la recherche locale. Les adhésions sont ouvertes à partir de 8 euros.
I.H.
Comité Haute-Vienne  23 avenue des Bénédictins. Tél. : 05.55.77.20.76. cd87@ligue-cancer.net www.ligue-cancer.net/cd 87