Fil info
23:48France : Hausse persistante des précaires -> https://t.co/OkEOh25inX
23:46France : Marseille se veut pionnière de l’éolien flottant -> https://t.co/f2SozAcrW5
23:44France : Cap sur le droit aux vacances avec le Secours populaire -> https://t.co/PBImgo4R0o
23:29RT : Région : Drame de Saint-Jal (19) : La thèse criminelle retenue pour le décès de la policière -> https://t.co/oAjqMPOPf6
22:38Région : Drame de Saint-Jal (19) : La thèse criminelle retenue pour le décès de la policière -> https://t.co/oAjqMPOPf6
22:33Uzerche : les belles rutilantes s'exposent à La Papeterie -> https://t.co/Tvy16pSFkp
21:34Bergerac : Michel Delpon, le député loin d’être En Marche forcée -> https://t.co/8C5ARkSFDy
19:16RT : Pensée du jour 🤔 https://t.co/b8pCsy9VnN
19:15RT : Dernière minute .La Coordination Syndicale Départementale CGT fonction publique territoriale du Cher dépose un préa… https://t.co/MlpSYC3wgU
19:10RT : France Fermetures Boussac et Mr Bricolage à Guéret ont débrayé aujourd'hui (à voir dans notre édition demain)
18:56France Fermetures Boussac et Mr Bricolage à Guéret ont débrayé aujourd'hui (à voir dans notre édition demain)
16:50Saint-Gaultier : Les pompiers domptent les feux de forêts -> https://t.co/klmLJOgfYp
16:49Mézières-en-Brenne : Métal Brenne armée pour l’avenir -> https://t.co/YrSsy3YVvo
16:43Saint-Geniès : Le projet d’abattoir sur la table -> https://t.co/qmjTVZwz4b
15:58Saint-Marcel : Le Secours immédiat espère une reconnaissance d’utilité publique -> https://t.co/Jnsnnm2ZMp
15:47Boulazac : L’avenir à dessiner en commun -> https://t.co/287HUexjGT
13:55Périgueux : La gendarmerie investit l’espace virtuel -> https://t.co/HlzxjpEwWe
13:53Saint-Laurent-sur-Manoire : « Pour nous, nos enfants, ce ne sont pas des lieux agréables » -> https://t.co/Dkgd1eoIJD
13:24Dordogne : L’impôt qui ne coule pas de source -> https://t.co/IfCsHckH46
12:00 Si quelqu'un est arbitre officiel dispo dimanche à 13h30 du côté de Marcillac La Crois… https://t.co/JDcYo8wK2L
11:52Commandez et achetez des produits fermiers pour soutenir https://t.co/68VmuXA6Lk
11:36RT : Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
11:28RT : Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
11:24RT : Les reprennent vendredi à 18h00 au cinéma Véo de Tulle ! Des places sont à gagner sur not… https://t.co/0I3cPUrtJr
11:18Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
10:18Les reprennent vendredi à 18h00 au cinéma Véo de Tulle ! Des places sont à gagner sur not… https://t.co/0I3cPUrtJr

«Passo»: «Danse Emoi» investit La Mégisserie

La Mégisserie accueille cette année, le dimanche 21 janvier, «Passo», une pièce de danse en coréalisation avec les CCM de Limoges à l’occasion de la 19e édition du festival «Danse Emoi – Biennale 2018». Il s’agira bel et bien d’un spectacle du festival programmé hors Limoges, dans la salle de Saint-Junien. A travers cette importante collaboration avec le festival Danse Emoi, La Mégisserie poursuit son engagement en direction de la diffusion de la danse. Ce festival, qui est désormais une référence au niveau régional et national au niveau de la diffusion de la création chorégraphique contemporaine, a su faire de Limoges, depuis plus de trente ans, un haut lieu reconnu de la danse contemporaine.
Comme s’en expliquent les auteurs, «Passo est né de deux désirs: la volonté de danser, la recherche d’un mouvement dynamique dans l’espace en donnant confiance au corps d’avantage que dans les solos, et le désir de diriger un groupe pour la première fois. Passo tourne autour de deux questions: d’un côté le rapport entre réalité et fiction, la limite entre l’intérieur et l’extérieur de l’écriture scénique, entre partition et improvisation; de l’autre, la relation, le rapport entre l’individu et la collectivité. Nous jouons avec la fiction théâtrale et avec la variation inattendue et continue du sens. La déviation inopinée de la perception est une composante du jeu théâtral. De fait, le réel, la vie, sont bousculés par la transformation continuelle de la signification de ce que nous rencontrons, ce qui nous demande de la souplesse intellectuelle, une capacité critique, pour aborder le doute et le questionnement.»
Les danseurs, à la fois dirigés et désarmés, sont exposés au regard des spectateurs et créent avec eux une complicité par une danse vive et teintée d’ironie ludique, par moments déchirée par des comportements de la vie quotidienne, parfois des plus sombres. On rit sans savoir exactement pourquoi. On est touché par ces corps simplement présents, qui nient la possibilité d’une interprétation unique des événements, en travaillant sur le doute et sur la surprise.
«Passo», le dimanche 21 janvier, à 17 h, en coréalisation avec les CCM de la Ville de Limoges – Scène conventionnée pour la danse, dans le cadre de «Danse Emoi Biennale 2018». Durée 1 h. Tout public. Tarifs : 16 €, 6 €, 4 €.
Infos/réservations : 05.55.02.87.98

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.