Fil info
10:26Bergerac : Code du Travail : le Campanile sur le grill des Prud’hommes -> https://t.co/c7o4oXC2g0
10:10Ussel : Une campagne participative pour maintenir le bar d'ânes -> https://t.co/9M3egHciGr
09:57RT : La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
21:07RT : La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:59Région : Quand l’Education nationale se rapproche de l’entreprise -> https://t.co/abJQTWKUYT
18:56Indre : [intégral] Vanik Berbérian écrit à Agnès Buzyn -> https://t.co/ujYXcKy3cC
18:55Saint-Gaultier : Eglise romane : près de dix siècles d’histoire -> https://t.co/wuUUrPuqav
18:54Indre : Comment aider les orphelins à faire leur deuil ? -> https://t.co/wQmyQUEZYj
18:51# # - -Vienne : Les retraités en ont marre d’être maltraités -> https://t.co/2qWOFhpBhs
18:50Indre : Dans l’intimité de George Sand -> https://t.co/PX6rcRd6DG
18:46La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:13Région : Des pistes pour économiser l’eau -> https://t.co/9yZl9eksh1
18:05RT : Le parti d’extrême droite fait son entrée au parlement de avec 11% des voix. Nouvelle alerte. La pest… https://t.co/G0HDwpOFRW
17:53# # - -Vienne : Des stagiaires au bout du rouleau -> https://t.co/1zI0CG5nSs
17:50Comme chaque 2e dimanche d’octobre, les badauds ont pris d’assaut les rues, le champ de foire de Chénérailles pour… https://t.co/tq5okDutiD
16:56Mercredi 17 octobre SOLIHA Dordogne-Périgord avec le Département fête ses 50 ans à Périgueux de 9h à 12… https://t.co/e2NGHhFMUF
16:52# # - -Vienne : Le marché aux plantes prend racine parc Victor-Thuillat -> https://t.co/M63o5XWUoy
15:03Dordogne : Entre colère et exaspération -> https://t.co/NCUw6GWJO9
15:02Dordogne : Dominique Bousquet, pour un dernier mandat à la tête des Républicains -> https://t.co/OPVJXzHbQp
14:54RT : Partons à la rencontre de qui se bougent pour améliorer notre quotidien. Adil, entraîneur de jeunes à… https://t.co/yTLQbQ2euk
14:49Périgueux : Partir des besoins des chômeurs et des entreprises -> https://t.co/XFbbbE1Sbg

«Passo»: «Danse Emoi» investit La Mégisserie

La Mégisserie accueille cette année, le dimanche 21 janvier, «Passo», une pièce de danse en coréalisation avec les CCM de Limoges à l’occasion de la 19e édition du festival «Danse Emoi – Biennale 2018». Il s’agira bel et bien d’un spectacle du festival programmé hors Limoges, dans la salle de Saint-Junien. A travers cette importante collaboration avec le festival Danse Emoi, La Mégisserie poursuit son engagement en direction de la diffusion de la danse. Ce festival, qui est désormais une référence au niveau régional et national au niveau de la diffusion de la création chorégraphique contemporaine, a su faire de Limoges, depuis plus de trente ans, un haut lieu reconnu de la danse contemporaine.
Comme s’en expliquent les auteurs, «Passo est né de deux désirs: la volonté de danser, la recherche d’un mouvement dynamique dans l’espace en donnant confiance au corps d’avantage que dans les solos, et le désir de diriger un groupe pour la première fois. Passo tourne autour de deux questions: d’un côté le rapport entre réalité et fiction, la limite entre l’intérieur et l’extérieur de l’écriture scénique, entre partition et improvisation; de l’autre, la relation, le rapport entre l’individu et la collectivité. Nous jouons avec la fiction théâtrale et avec la variation inattendue et continue du sens. La déviation inopinée de la perception est une composante du jeu théâtral. De fait, le réel, la vie, sont bousculés par la transformation continuelle de la signification de ce que nous rencontrons, ce qui nous demande de la souplesse intellectuelle, une capacité critique, pour aborder le doute et le questionnement.»
Les danseurs, à la fois dirigés et désarmés, sont exposés au regard des spectateurs et créent avec eux une complicité par une danse vive et teintée d’ironie ludique, par moments déchirée par des comportements de la vie quotidienne, parfois des plus sombres. On rit sans savoir exactement pourquoi. On est touché par ces corps simplement présents, qui nient la possibilité d’une interprétation unique des événements, en travaillant sur le doute et sur la surprise.
«Passo», le dimanche 21 janvier, à 17 h, en coréalisation avec les CCM de la Ville de Limoges – Scène conventionnée pour la danse, dans le cadre de «Danse Emoi Biennale 2018». Durée 1 h. Tout public. Tarifs : 16 €, 6 €, 4 €.
Infos/réservations : 05.55.02.87.98