Fil info
20:43Corrèze : Le Melting Potes : Elles hissent haut le pavillon ! -> https://t.co/LcTIFci7J8
19:44Indre : Amapola en résidence à la maisonnette de la Culture -> https://t.co/jPZlJWnpo6
19:30Indre : La municipalité ouvre ses données au public -> https://t.co/aJvUnTijxp
18:06Daniel Taboury, auteur creusois, dédicacera son nouveau roman "De retour" à la librairie "Les belles images" samedi… https://t.co/f3wld9d9Dl
17:51Dordogne : LA Coordination rurale part à la défense des éleveurs -> https://t.co/h2EkFENUbR
17:50Bergerac : Plan de redressement financier pour l’hôpital de Bergerac -> https://t.co/mGMEJxMsvC
17:47Bergerac : L’hôpital ne soigne pas la précarité de ses agents, bien au contraire -> https://t.co/5N3Xmk7Dgk
17:04RT : Anthony Boursaud chute sur le Dakar, blessé au poignet, le jeune motard de Boussac est contraint à l'abandon après… https://t.co/3fFcFiIIAf
16:57Carsac-Aillac : Du grain à moudre pour l’APAM -> https://t.co/OE8a51K3C8
16:54Sarlat-la-Canéda : Une activité très soutenue -> https://t.co/x8ElNQYecH
16:44RT : Le Blanc : Des vœux teintés de colère et d'amertume -> https://t.co/fHuAENn32k
16:42RT : Le Blanc : Des vœux teintés de colère et d'amertume -> https://t.co/fHuAENn32k
16:24France : Grand débat, les maires ne lâchent rien -> https://t.co/CsjYxze9uk
16:11RT : En tous cas il y en a certains qui ont sacrément bien réussi leur , surtout depuis que Macron leur… https://t.co/KoqH6OhKNX
16:09Le Blanc : Des vœux teintés de colère et d'amertume -> https://t.co/fHuAENn32k
16:09Valençay : Les vœux et les espoirs du directeur du centre hospitalier -> https://t.co/QlWIg7NCEP
16:08RT : Primes en liquide : Claude Guéant définitivement condamné à un an ferme https://t.co/JXVuXuhV92 https://t.co/yFsTtmoorz
10:38Bergerac : Téléthon : moins de recettes mais toujours autant d’espoirs -> https://t.co/tlagS6K8Ls
09:26France : L'actualité en France à 9 heures -> https://t.co/ksSbs37h0Y
08:29 d'agriculture - -Vienne : Quel président à la Chambre d'agriculture après Jean-Marie Delage?… https://t.co/Oh7SMjFZsO
08:26 # - -Vienne : 16e recensement, décollage imminent -> https://t.co/t7mV3P91WF
07:58France : Les Steva veulent du concret -> https://t.co/rA8Xgxx9HC
07:46Région : Un bon début d’année pour les ventes aux enchères -> https://t.co/pYOxVrUEUN

«Passo»: «Danse Emoi» investit La Mégisserie

La Mégisserie accueille cette année, le dimanche 21 janvier, «Passo», une pièce de danse en coréalisation avec les CCM de Limoges à l’occasion de la 19e édition du festival «Danse Emoi – Biennale 2018». Il s’agira bel et bien d’un spectacle du festival programmé hors Limoges, dans la salle de Saint-Junien. A travers cette importante collaboration avec le festival Danse Emoi, La Mégisserie poursuit son engagement en direction de la diffusion de la danse. Ce festival, qui est désormais une référence au niveau régional et national au niveau de la diffusion de la création chorégraphique contemporaine, a su faire de Limoges, depuis plus de trente ans, un haut lieu reconnu de la danse contemporaine.
Comme s’en expliquent les auteurs, «Passo est né de deux désirs: la volonté de danser, la recherche d’un mouvement dynamique dans l’espace en donnant confiance au corps d’avantage que dans les solos, et le désir de diriger un groupe pour la première fois. Passo tourne autour de deux questions: d’un côté le rapport entre réalité et fiction, la limite entre l’intérieur et l’extérieur de l’écriture scénique, entre partition et improvisation; de l’autre, la relation, le rapport entre l’individu et la collectivité. Nous jouons avec la fiction théâtrale et avec la variation inattendue et continue du sens. La déviation inopinée de la perception est une composante du jeu théâtral. De fait, le réel, la vie, sont bousculés par la transformation continuelle de la signification de ce que nous rencontrons, ce qui nous demande de la souplesse intellectuelle, une capacité critique, pour aborder le doute et le questionnement.»
Les danseurs, à la fois dirigés et désarmés, sont exposés au regard des spectateurs et créent avec eux une complicité par une danse vive et teintée d’ironie ludique, par moments déchirée par des comportements de la vie quotidienne, parfois des plus sombres. On rit sans savoir exactement pourquoi. On est touché par ces corps simplement présents, qui nient la possibilité d’une interprétation unique des événements, en travaillant sur le doute et sur la surprise.
«Passo», le dimanche 21 janvier, à 17 h, en coréalisation avec les CCM de la Ville de Limoges – Scène conventionnée pour la danse, dans le cadre de «Danse Emoi Biennale 2018». Durée 1 h. Tout public. Tarifs : 16 €, 6 €, 4 €.
Infos/réservations : 05.55.02.87.98