Fil info
20:21 Belle brochette de vainqueurs
18:35 Une délégation était reçue cet après midi à l'Elysée. S'ils ont pu apporter leur argumentaire les salariés... https://t.co/MmkW7ksHSk
18:29 les salariés sortent amers de la réunion à l'Elysée. Le président n'est pas venu et rien n'en est sorti. "C'es… https://t.co/g6WceuNFDs

L’hôtel de ville livre ses secrets

Bâtiment historique et symbole de la ville, la mairie de Limoges renferme de nombreux mystères que l’office de tourisme met au jour au cours de visites guidées...

Bâtiment historique et symbole de la ville, la mairie de Limoges renferme de nombreux mystères que l’office de tourisme met au jour au cours de visites guidées. Située place Léon-Betoulle, un carrefour central qui marque la frontière entre les deux cœurs de ville, la partie haute et la cité, elle attire le regard de par sa magnificence et sa taille.

Limoges, pays des arbres et de l’eau, ville d’art et de feu, a choisi de faire de son hôtel de ville le lieu porteur de son identité.
Construit en 1882 grâce au legs inattendu d’Alfred Fournier, un riche propriétaire rentier limougeaud décédé sans descendance et généreux, cet édifice au style éclectique n’a rien à envier à la mairie de Paris dont il est une reproduction miniature. Riche d’ornements et imposante de par ses quelque 51 mètres de long, la maison des citoyens de Limoges présente une somptueuse façade qui s’inspire du style Renaissance et combine divers types de matériaux tels le calcaire et le granit.
Une Ville qui rayonne
C’est au XIXe siècle, ère de la célèbre révolution industrielle, que la population limougeaude connaît une croissance des plus spectaculaires, rendant alors son ancien «palais du peuple», déjà légèrement vétuste, bien trop étroit. De ce fait, l’édification d’un bâtiment nouvelle génération s’avère nécessaire et de nombreuses prouesses architecturales vont être de rigueur pour arriver à bâtir celui qui valorise aujourd’hui fièrement les multiples symboles de sa ville, tout comme les institutions de la IIIe République si chères à ses créateurs.
De la porcelaine à l’émail, en passant par la céramique, tous les savoir-faire locaux sont mis à l’honneur aux quatre coins de la bâtisse, mais aussi sur la fontaine et dans les parterres de fleurs afin de vanter l’ensemble des mérites du peuple limougeaud. Ce dernier, obligé de se rendre à la mairie au moins deux fois dans sa vie pour y déclarer naissances et décès, peut également y contempler des médaillons en céramique à la gloire des corporations locales.
Notaires, perruquiers, cordonniers, sont autant de corps de métier made in Limouzi célébrés par des pilastres, elles-mêmes décorées à l’aide de blasons en porcelaine, exposées dans le hall principal fraîchement rénové. Le boucher, désigné comme celui «qui détient les clés de la ville» et à qui un quartier entier est dédié, est l’unique absent sur la liste à la différence des initiales RF qui, elles,  sont bel et bien présentes et visibles dans les moindres recoins de l’hôtel de ville.
«quelque chose
de monumental»
Du haut de ses 135 ans et placé à l’endroit où autrefois était érigé un couvent, ce bâtiment a tenu à ren- dre hommage à l’homme qui a permis sa construction. Ainsi, un buste à son effigie a été installé en haut de l’escalier d’honneur qui, habillé d’un tapis rouge flamboyant, rappelle les fameuses marches de Cannes. Loin du monde des paillettes et de la célébrité, l’architecte Charles Alfred Leclerc, à qui on doit également le Trianon et le Palais de Versailles, a opté pour une décoration épurée et atypique à la gloire de l’artisanat local. C’est pourquoi, au deuxième étage, sont exposées des pièces en porcelaine hors norme à l’image d’un bustier destructuré et d’une tasse à café tranchée. C’est également à cette hauteur, c’est-à-dire un étage au-dessus de celui qu’on nomme «l’étage noble», que nous pouvons admirer deux vitraux symétriques sur lesquels sont minutieusement peints des feuilles de chêne et l’inoubliable «L», cette lettre emblématique de la communauté des Lémovices.
Prochaine visite le mercredi 16 août à 16h. Réservation obligatoire auprès de l’office de tourisme  au 05.55.34.46.87
Prix allant de 4€ à 6€. Durée : 1h30

Quelques repères :
Un passé renommé
Classée MH (Monument historique) de France depuis 1975, la mairie de Limoges honore un patrimoine riche et de qualité hérité de plus de 2 000 ans d’Histoire. Ce dernier a également permis à l’ancienne communauté des Lémovices de faire partie des 181 villes et pays pouvant jouir du label «Ville d’art et d’histoire».
La fontaine quant à elle fut édifiée en 1889 par Charles Genuys et rénovée en ce début 2017. Haute de 9 mètres, elle marie le bronze avec le granit et la porcelaine sans oublier la symétrie afin de tenir en estime les arts du feu.
Enfin, c’est en 1868 que Tony Noël remporte le prix de Rome pour ses allégories Mme émail et Mme porcelaine, allongées de part et d’autre de l’horloge .

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.