Fil info
16:09Bergerac : Dégradations sur la future mosquée : « Ils n’auront pas notre colère » -> https://t.co/FAgeabA8Qr
16:00Dordogne : Les méfaits de la réforme du ferroviaire -> https://t.co/c1CRO1oDAc
15:48Dordogne : L’occitan vivant et contemporain -> https://t.co/g3gv1aIXrm
10:55Guéret : Une panne de réveil douloureuse | L'Echo https://t.co/j728aOzsqi via
10:28 a commencé en Corrèze. Un spécimen géant a été vu ce matin au pied de la collégiale Sain… https://t.co/gEc1ncGXA9
09:22# # - Grands-Chézeaux : Maçons et paveurs migrants à l’honneur -> https://t.co/liZyD5c2CD
09:18# # - : Un concours de belote qui a fait salle comble -> https://t.co/YkOIdUh1ZC
09:16# # - : L’association des commerçants de la ville mis en veille -> https://t.co/d1Tjql8aKn
09:13Région : Unis pour la maison de santé et pour les services publics de Chabanais (16) ! -> https://t.co/5QOHB586v4
09:10# # - -Anne-Saint-Priest : Editions La Veytizou, la mémoire se perpétue -> https://t.co/AciWv1WdnH
09:02# # - : Faites des Livres 2019 : une formation au Kamishibai, une autre façon de lire -> https://t.co/oGtFwSUjUH
08:58# # - -Martin-de-Jussac : Une fête toujours populaire sous le signe de Panazô -> https://t.co/t0SXJjZyxq
08:55# # - -Vienne : Agathe en concert vendredi à Limoges -> https://t.co/LQWPTocB73
08:53# # - -Vienne : Vendredi à Jean-Gagnant: trio de cordes improvisé -> https://t.co/7FuegBnzdE
08:51# # - : Valoriser les métiers de la salle et des arts de la table -> https://t.co/jgbadjZgmc
07:58# # - -Vienne : Lutte Ouvrière se bat pour une Europe qui porte les intérêts des travailleurs -> https://t.co/cE177b1CfZ
07:55# # - -Vienne : Les Gilets jaunes toujours inventifs -> https://t.co/TXGqMoxu4c
07:53Région : Loger pour rebondir -> https://t.co/YjIvr9MTxT
07:51Région : La Région et le CNRS renforcent leur coopération -> https://t.co/YX8T5WeSVs
07:36 Retrouvez le questionnaire en ligne : https://t.co/fAdpBdQPtk, à vous de jouer !
21:23Naves : L’agglo de Tulle mise sur les circuits courts -> https://t.co/QWWfgVIdne
19:42Boulazac : Souvenir et vigilance -> https://t.co/OUB59l94YS
19:36Périgueux : Ta différence, c’est ma richesse -> https://t.co/IzYsbhRbgm
19:28Trélissac : Besoin d’honnêteté en politique -> https://t.co/SxaTVJI2tz
18:13Sarlat-la-Canéda : Une voix palestinienne à Sarlat -> https://t.co/qK2jdd2WXL
18:12Dordogne : Faire du sport ou aller au cinéma, même combat -> https://t.co/3ySLsunvrZ
16:56Festival départemental des sociétés de musique https://t.co/trKmC7mifq

[intégral] Hommage aux 43 victimes des combats du 10 juillet 1944

La journée du 10 juillet 1944 dans le canton de Bélâbre restent à jamais gravéé dans les mémoires.
Un hommage a été rendu aux victimes des Nazis ce funeste jour de 1944. Les associations patriotiques avec leurs représentants, leurs portes drapeaux, les élus des communes proches et des citoyens ont suivi cette cérémonie qui s’est déroulée sur trois lieux de combat.
Pour commencer, un moment de recueillement a été observé devant la stèle de la Clavière où sont gravés les noms d’André Bremu, de Clarence Delavaud et Raymond Morin. Puis, les participants avec la musique de Ciron-Tournon, les sapeurs pompiers de Bélâbre et la gendarmerie, sont revenus sur la place de Lignac avant de se diriger à quelques pas de là pour une nouvelle fois s’incliner au pied du monument route de Bélâbre où sont tombés Robert Lage et Roland Gerbaud.
Sitôt les honneurs rendus et les fleurs déposées, le groupe a fait le chemin du retour à pied vers le monument de Lignac .
Après la mise en place des partitipants, Michèle Ballet, le maire, a remercié l’assistance d’être venue aussi nombreuse commémorer ces combats du 10 juillet 1944 : « Nous ne pouvons rester insensible et oublier en cette journée toutes ces victimes de notre canton en y associant tous les déportés internés, fusillés et prisonniers. Nous ne pouvons également oublier la présence  décisive de ces mouvements  de la Résistance intérieure. Souvenons-nous du sacrifice de ces hommes et de ces femmes qui préférèrent mourir libres que de vivre enchaînés. Aujourd’hui nous honorons toutes les victimes de notre canton. »
Le 11 juillet 1944 au matin, 43 cercueils renfermant les résistants morts pour la France dans la commune et aux alentours étaient exposés sur la place du village.
Le 10 juillet 1944 fut la journée de l’horreur. Suite à l’attaque des maquisards de la Vienne venus se refugier dans l’Indre l’agitation fut  grande dans tout le secteur Indre-Ouest et Lignac se trouvait menacé par une importante colonne allemande en provenance de Poitiers via Le Blanc.
De plus le maquis du Blanc, s’éjournait à Château Guillaume, celui de Mauvières et Saint-Hilaire arrivèrent en renfort du château du verger. Quant au maquis de Bélâbre il se trouvait à Clavière. Arrivée sur place la colonne Allemande se divisa en trois groupse et les combats contre les maquisards durèrent toute la journée. Un groupe prit position sur la commune de Lignac, un face au château de la Perrière, qui fut bombardé et brûlé et un au village de Clavière. Les soldats allemands semèrent la terreur à Lignac et fusillèrent des maquisards près de Bélâbre. Un autre groupe de soldats rejoignit Ciron où les résistant subiront aussi de lourdes pertes.