Fil info
21:35Périgueux : Me Eric Barateau : "L'Etat se montre assez vicieux" -> https://t.co/yTAPK92Cm0
20:06Brive-la-Gaillarde : De la convergence écologique -> https://t.co/Tzi6qbbKC6
18:43Marsaneix : Elle fait un malaise, sa voiture finit dans un ravin profond de 4 mètres -> https://t.co/FiWiTdavF9
18:19Saint-Gaultier : Journées européennes : un rallye pour découvrir le patrimoine -> https://t.co/R3U7Kql1Ss
18:18Châteauroux : Bientôt une nouvelle vie pour le Pavillon de l’horloge -> https://t.co/sFv7XSmE8F
18:18Indre : Les agents des impôts se mobilisent -> https://t.co/GB1Z7BBJ0z
17:39RT : Donc Mr Ferrand maire de StPourcain, élurégion met des enfants au pain sec et à l'eau car les parents n'ont pas rég… https://t.co/e8jiq62Z1p
17:20RT : La patinoire de vous propose sa journée portes ouvertes handi-gliss jeudi de 14h à 16h… https://t.co/M7H4Mv2X8E
17:03Cornil : Un établissement neuf et du personnel en souffrance -> https://t.co/AHcB1c3qHH
16:00RT : Une bonne nouvelle RELAXE pour Fanny et Pierre Ce ne sont pas les militant.e.s du climat qu'il faut poursuivre et… https://t.co/gtpFUEO6K3
15:58RT : Scandale dans une clinique du Mans : qui a volé les voiturettes pour les enfants malades ? https://t.co/sBpsvdUeP0 https://t.co/N3fDIuQLE5
15:57RT : La déchéance. https://t.co/GkRHozX2HZ
15:52RT : Nombreux nous sommes cher Votre reforme injuste pour les regimes autonomes : on… https://t.co/Qj4bOhlTrP
15:51RT : 4900 postes devraient être supprimés d'ici 2022 à la avec le nouveau plan . Soutien aux agents en… https://t.co/XNUiut6nCo
15:24 Voilà pour les infos sur ce sondage, merci, bonne journée également
15:23 "*Etude menée pour la Fondation 30 Millions d’Amis par l’IFOP du 1er au 2 février 2019 aup… https://t.co/CF9fQQ5qBN
15:19 On n'a pas beaucoup d'info sur ce sondage... Je suis contre l’élevage intensif. Je discute rar… https://t.co/qOSf6fJzHL
14:28RT : Quelle honte ⁦⁩ de traiter de la sorte . C’est à 🤮 https://t.co/Kd9flU5h8H
14:27RT : "Même si je ne suis pas toujours d'accord avec vous..." : après la tribune des 460 journalistes du Monde et l'appel… https://t.co/KPRLffJWos
14:17RT : Migrants noyés en Méditerranée : une médecin légiste se bat pour retrouver leur identité https://t.co/hWnkiZSLEq
14:16RT : Un défilé de mannequins atypiques à Paris pour promouvoir le mouvement « body positive » https://t.co/4sbOTRpx9O
14:13RT : [presse] "Pour la troisième année consécutive, le second degré devrait perdre des post… https://t.co/2aDZ2nPxfH
14:12RT : La situation alarmante du service public a nourri les débats . Médecins urgentistes, salari… https://t.co/gOzD84DRjx
14:02RT : l'Humanité du lundi 16 septembre 2019 sur votre écran d'ordinateur avec https://t.co/iMzZVJWGf7 et sur vos tablette… https://t.co/Vfi4MHQboW
14:01RT : 🍏 La cueillette des pommes a commencé à ! Il n'est pas trop tard pour candidater. Toutes les offres d… https://t.co/jZUs3Q51yD
13:17 Même la CFDT y est ; c'est pour dire...
12:16 Vous êtes au courant que pour les sondages, on utilise un échantillon représentatif de la… https://t.co/OHmucZJUHr
11:51Aubazine : Festival Disjoncté : coup de foudre ! -> https://t.co/lAnL3Pympc
11:43Allassac : Les bénévoles du Téléthon en action sur la tour César -> https://t.co/2QY5xz9veG
11:11Périgueux : Les syndicats unis pour sauver les trésoreries et mes emplois de Dordogne -> https://t.co/6fRjs6vZ8O
09:11Sainte-Eulalie-d'Ans : Chute de cheval : un blessé grave près de Sarlat -> https://t.co/nHjuRboHp0
07:43# # - -Vienne : Au Phare jusqu’au 2 novembre, Toiles urbaines par Sophie Nicaise -> https://t.co/9keqHy1Sl4
07:40# # - : Midi-concerts, L’esprit des pierres -> https://t.co/YlNxPUK3Af
07:38# # - : Les centres culturels font leur rentrée -> https://t.co/CQhq9lD24E
07:36# # - -Vienne : Entre animalistes et paysans, un point de convergence mais deux propositions irréconciliables… https://t.co/TFe8tcTBtI
07:34# # - -Vienne : Luxe: deux étudiants japonais à Limoges -> https://t.co/KofAhvFf58
07:32# # - -Vienne : Le procureur serre la vis -> https://t.co/DGssHWDezd
07:30Région : Une grande vente aux enchères pour célébrer les 90 ans du CSP -> https://t.co/uLFqosJ8g9
07:28Région : Les coulisses du patrimoine -> https://t.co/59q5Q9rvWC
03:47L'écobuage tourne mal : le porte secours à un homme grièvement brûlé près de C dans… https://t.co/ORiwTJRSP7
03:39Hautefaye : L'écobuage tourne mal : un homme grièvement brûlé près de Périgueux -> https://t.co/L9J34iCfmO
23:07Ce message est excellent il faut le partager très vite aux politiciens inconscients des risques https://t.co/UO5eEqnckx

Laurent Péréa : «En finir avec l’ingérence revenir au dialogue

Venezuela. Depuis quelques mois, le sort du Venezuela est devenu un enjeu régional vital pour ceux qui cherchent un changement de « régime » comme pour les soutiens du gouvernement Maduro.

C’est dans ce contexte que le Venezuela, pays producteur de pétrole, se retrouve
prisonnier depuis 2014-2015 de la guerre des prix déclenchée par l’Arabie saoudite, d’abord à la demande des Etats-Unis, puis en concurrence avec eux. Sans nul doute dans la confrontation en cours, après le Brésil, la chute du Venezuela entraînerait des conséquences graves pour les pays de la région, et pour Cuba en particulier avec lequel l’administration Trump entend réutiliser la méthode de
l’affrontement direct.
Le 4 janvier 2019, prenant pour prétexte initial les conditions électorales qui ont permis la victoire de Maduro, une poignée de gouvernements opposés à la révolution bolivarienne appelé pour l’occasion «communauté internationale» ont approuvé un document signant une véritable déclaration de guerre. A cette date, le groupe de Lima* en présence du secrétaire d’Etat US -non membre du groupe de cette coalition- définira le scénario d’une série d’actions à mener contre Caracas. Prétextant l’élection de Nicolas Maduro illégitime -à contrario de l’ONU-, il l’exhorte à ne pas assumer la présidence et à «transférer le pouvoir exécutif à l’Assemblée nationale». Certains pays Européens lui emboîtent le pas, dont la France.

tentative de coup d’Etat institutionnel

Cette tentative de coup d’Etat institutionnel s’inscrit dans une stratégie de substitution des pouvoirs
politiques légitimes par une
ingérence en violation de la charte de l’ONU. Le but recherché par Washington et ses alliés loin, d’être d’ordre démocratique, s’avère ouvertement politique avec la
volonté de remettre l’opposition à la tête du 1er pays pétrolier. Le rapport de force qui s’installe avec l’opposition grandissante entre ceux parlant de légalité et ceux prônant la légitimité, ne peut que faire dégénérer le climat.
La crise a pris une nouvelle dimension ces derniers jours : intimidations, violences aux frontières colombienne et brésilienne, batailles d’images de Guaido sur un camion à la frontière colombienne, déclarations du secrétaire d’Etat américain exprimant sa volonté de « passer aux actes », intervention du groupe de Lima, Guaido président intérim autoproclamé parcourant l’Amérique latine à la recherche de nouveaux soutiens. Le Venezuela fait face à une offensive néolibérale allant de pair avec d’autres stratégies dans la région : attaque sur la démocratie, coups d’Etats institutionnels, multiplication de fake-news (nouvelle arme d’ingérence et de bataille idéologique venue de l’extérieur, alimentée par des moyens financiers énormes), couplée avec les attaques actuelles sur la souveraineté populaire.
C’est une véritable épreuve de force pour justifier une violation de la souveraineté du Venezuela et le non respect de ses institutions, ouvrant la porte à une possible intervention militaire. Au-delà de soutenir le coup d’Etat, Trump l’a devancé, aide à l’organiser.
Le conflit a pris une autre dimension le week-end dernier avec l’opération communication de Guaido, soi-disant humanitaire… En fait, une tentative de fracturer l’armée vénézuélienne. Echec de l’opération… et des soutiens escomptés qui se délitent. C’est le président du Comité International de la Croix Rouge en Colombie et de l’envoyé du Pape François qui ont précisé qu’ils ne participeraient pas à cette opération, car « cette aide n’est pas humanitaire », tout comme le
Secrétariat Général de l’ONU qui a parlé de « plus politisée qu’humanitaire » ou encore l’ancien secrétaire de l’Organisation des États Américains, José Miguel Insulza : « Quand on voit la participation d’un chef des armées US, des généraux de toute sorte, le sénateur Rubio et d’autres, cela ressemble moins à une aide humanitaire qu’à un prétexte pour la confrontation ».
A noter un fait rarement rapporté, celui de Maduro reconnaissant la crise accentuée par le blocus imposé à son pays, laissant entrer une véritable aide humanitaire véhiculée par l’ONU, la Russie, le Mexique ou l’Inde avec qui des accords viennent d’être signés très récemment et qui envoient des tonnes de médicaments ou de nourriture par le port de la Guaira.
Le groupe de Lima réuni ce 25
février en présence de Pence,
vice-président US, et de Guaido à Bogota face à l’échec de l’opération dite « humanitaire », dans sa déclaration a décliné «que la transition vers la démocratie doit être conduite pacifiquement par les Vénézuéliens eux-mêmes, dans le cadre de la Constitution et du droit international, en usant de moyens politiques et diplomatiques, sans recours à la force » sans toutefois appeler les parties au dialogue.

Pour autant, la situation est-elle bloquée ?

Des voix montent pour exprimer l’exigence de paix, condamner la violence et toute ingérence; pour trouver par le dialogue des solutions politiques en laissant le peuple vénézuélien décider de son avenir (seulement 40 pays sur les 194 qui composent l’assemblée générale de l’ONU soutiennent Guaido).
Ce jeudi, le Conseil de sécurité était appelé à voter sur deux projets de résolution concurrents sur le Venezuela, l’un porté par les Etats-Unis, l’autre par la Russie, mais tous les deux n’ont pu aboutir.
La France agira-t-elle de concert avec le groupe constitué autour du Mexique et les membres du Conseil de sécurité pour qu’une initiative sous égide de l’ONU permette aux parties opposées de co-élaborer un processus de résolution politique pacifique de la crise nationale comme le suggère son secrétaire général, Antonio Guterres? L’histoire reste à écrire.

*Le groupe de Lima réunit 13 pays latino-américains et le Canada. Le Mexique d’Andrés Manuel Lopez Obrador, seul membre du groupe à ne pas avoir reconnu Juan Guaido, s’est abstenu de participer à la réunion de Bogota.

Nike Hypervenom Phantom